Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Tester des médicaments, est-ce sécuritaire?

Par Catherine Crépeau
2014-04_testerMedicament_img_1536x1146

Chaque année, quelque 10 000 Québécois mettent leur corps au service de la recherche pharmaceutique. Pour quelles raisons se portent-ils volontaires et y-a-t-il des risques?

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par RENE-CLAUDE VINCENT-ALLAIRE
    27 Septembre 2021

    Tant que Santé Canada ne sera pas financé exclusif par le Trésor public j’éviterai ce genre d’études.
    Les entreprises qui financent et conçoivent elles-mêmes les
    études cliniques visant à démontrer l’efficacité et l’innocuité de leurs produits ne sont pas toujours ob-
    jectives. Les analyses biaisées et la manipulation de données afin d’obtenir les résultats souhaités font
    régulièrement la une de l’actualité. Pour atteindre cet objectif, il faut abolir la part de financement de Santé Canada provenant de l’indus-
    trie, rehausser le budget de ce ministère et renforcer son contrôle sur les études cliniques.