Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Soulager les piqûres d’insectes: lotion, pommade ou crème?

Par Guy Sabourin
Soulager les piqûres d’insectes: lotion, pommade ou crème?

Que faire si ça vous démange après qu’un moustique vous a piqué? Devriez-vous opter pour l’hydrocortisone, la calamine, la pramoxine ou la cétirizine? Tour d'horizon des ingrédients à privilégier.

La peau enfle et rougit un peu. Parfois, une petite démangeaison se fait sentir quelques heures après la piqûre, voire le lendemain. En règle générale, elle commence à diminuer 48 heures plus tard, parfois davantage chez les personnes à la peau sensible.

«En l’absence de démangeaison, aucun besoin de mettre quoi que ce soit sur une piqûre d’insecte», indique Diane Lamarre, pharmacienne et présidente de l’Ordre des pharmaciens du Québec.

Si la piqûre semble normale mais qu’elle vous démange, la première chose à faire est d’y appliquer une compresse d’eau froide pendant plusieurs minutes. Souvent, cela suffit. Sinon, Protégez-Vous a trouvé 61 produits en vente libre à la pharmacie. Parmi eux, certains sont plus efficaces pour soulager l'inconfort.

L’hydrocortisone
Le premier et le meilleur choix? Un produit à base d’hydrocortisone à 0,5%, selon Diane Lamarre. «Ce corticostéroïde anti-inflammatoire de faible puissance diminue efficacement la démangeaison», précise-t-elle. Vous pouvez en appliquer en couche mince sur votre visage et même sur la peau sensible. Il faut toutefois respecter la fréquence d’application, car la peau absorbe la cortisone. En trop grande quantité, celle-ci peut inhiber la production de cortisone naturelle par l’organisme et amincir la peau.

La calamine
La lotion à la calamine est un autre choix intéressant. «À base d’oxyde de zinc à 0,1 %, c’est un produit sécuritaire, à usage topique, que la peau n’absorbe pas», souligne Diane Lamarre. Vous pouvez en appliquer sur la piqûre autant de fois que vous le désirez. La calamine réduit l’inflammation et l’irritation et soulage durant quelques heures.

La pramoxine
Si plusieurs piqûres vous démangent, vous pouvez opter pour un anesthésique topique. «Privilégiez la pramoxine à 1 % parce qu’elle est moins allergisante que les autres et plus sécuritaire», précise Diane Lamarre. On a rapporté davantage de derma­tites allergiques avec la lidocaïne et la benzocaïne. D’ailleurs, Santé Canada révélait récemment qu’il existe un lien entre la benzocaïne et la méthémoglobinémie, une maladie du sang rare, mais grave. Attention aussi aux concentrations qui dépassent 5 %, car elles sont plus allergènes, particulièrement chez les enfants.

La cétirizine
Cela vous pique surtout la nuit? Optez pour un antihistaminique oral. «La cétirizine, comme le Reactine, et la diphénhydramine, comme le Benadryl, sont les plus efficaces pour cette indication», mentionne Diane La­marre. Ils peuvent cependant entraîner de la somnolence.

Attention: les antihistaminiques topiques associés à la calamine (par exemple, le Caladryl) sont à éviter, tout comme­ ceux vendus seuls sous forme de chlorydrate de diphénhydramine à 2 % (Benadryl en crème ou en vaporisateur). «On a rapporté des cas de somnolence et de confusion chez des personnes ayant appliqué massivement le produit sur plusieurs lésions», prévient la pharmacienne.

>> À lire aussi: Comment choisir un bon anti-moustiques

Crème, lotion, pommade ou vaporisateur?

La plupart des produits, comme l’hydrocortisone, sont vendus en crème. Ceux que l’on retrouve sous forme de gel ont un effet plus rafraîchissant sur la peau. La lotion, quant à elle, est une crème diluée, généralement réservée aux zones très pileuses.

Les vaporisateurs et les pommades (onguents) sont des choix moins intéressants, selon Diane Lamarre. Les premiers couvrent une région trop grande, tandis que les seconds sont mélangés à une base non nécessaire de vaseline qui peut tacher les vêtements.

Des bâtonnets de bicarbonate de soude et d’ammoniaque (AfterBite) soulagent la démangeaison durant quelques heures. Leur format est idéal pour les randonnées dans la nature, par exemple. Enfin, il existe un produit en poudre (Buro-Sol), efficace mais peu pratique, puisqu’il faut le dissoudre dans l’eau.

Peu importe le produit, choisissez-en un sans odeur car les parfums attirent les insectes. N’hésitez pas à choisir une marque maison, si l’ingrédient actif du produit et sa concentration correspondent à nos recommandations. Protégez-Vous a toutefois relevé des écarts de prix pour des produits identiques vendus sous des marques maison différentes (prix relevés entre le 25 février et le 3 mars 2012).

Comme on le voit ci-dessus, la crème d’hydrocortisone (15 g) est vendue 2,99 $ sous la marque Exact (Loblaws et Maxi), 3,49 $ sous la marque Réservé (Proxim) et 4,99 $ sous la marque Life (Pharmaprix). Il y a peu de variation de prix entre les succursales, mais c’est chez Walmart (marque Equate), Loblaws et Maxi (marque Exact) que vous trouverez les produits les moins chers. À vous de magasiner!

Écart de prix

L’hydrocortisone à 0,5 % est le premier choix pour soulager les démangeaisons dues aux piqûres d’insectes. Ces trois produits identiques (même numéro de produit naturel ou NPN et tube de 15 g) sont vendus sous des marques maison différentes. À concentration égale, choisissez le produit le moins cher!

2,99 $
EXACT Crème d’hydrocortisone (marque maison de Loblaws)

3,49 $
RÉSERVÉ Crème d’acétate d’hydrocortisone USP (marque maison de Proxim)

4,99 $
LIFE Crème d’hydrocortisone (marque maison de Pharmaprix)

Mise en garde!

  • Si la piqûre est recouverte de saleté, nettoyez-la avec de l’eau chaude et du savon.
  • Appliquez le produit sur la surface de la piqûre seulement.
  • N’augmentez pas la dose de l’anesthésique ou de l’hydrocortisone.
  • Respectez la posologie ou la fréquence d’application.

Consultez un médecin si...

  • la piqûre devient lésion et un écoulement purulent s’en dégage;
  • vous avez de la douleur, de la fièvre, et les tissus semblent infectés;
  • de jour en jour, la piqûre devient plus rouge, plus large et plus enflée;
  • vous avez une enflure extrême, par exemple du bras ou de l’oreille.

>> À lire aussi: Quand doit-on craindre les piqûres d'insectes?

Méthodologie

Nous avons analysé le prix des médicaments qui soulagent les démangeaisons liées aux piqûres d’insectes vendus dans les chaînes de pharmacies connues et les pharmacies de magasins à grande surface. Les prix ont été relevés entre le 25 février et le 3 mars 2012.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par louise groleau
    26 Juin 2015

    frottez la piqure avec un sou noir

     35
  • Par NICOLAS LAROCHE
    28 Juin 2015

    On a l'impression de lire un résumé d'entrevue avec un médecin ou un pharmacien. C'est adéquat, mais est-ce suffisant?!

    Je m'explique : c'est comme si après l'eau froide, c'est la pharmacie ou rien. Puisque Diane Lamarre est présidente et porte-parole de l'Ordre des pharmaciens du Québec, on peut comprendre la nature des conseils. Malgré la bonne intention de Mme Lamarre et du rédacteur, aurait-on pu s'attendre comme lecteurs à ce que Protégez-Vous, qui connaît bien la notion de Produits de Santé Naturels (PSN), nous donne une VUE D'ENSEMBLE sur les solutions qui se présentent aux consommateurs et dont certaines on prouvé leur efficacité, en dehors des pharmacies "modernes".

    La pharmacie "naturelle" existe depuis des siècles et heureusement, nous avons aujourd'hui les outils scientifiques nécessaires pour en étudier les produits. Il y a des experts dans ce domaine, des ouvrages reconnus, pas seulement des ouï-dire et des impressions.

    Je comprends qu'il s'agit d'une chronique et pas d'un grand dossier, mais il me paraît essentiel que la mission de Protégez-Vous se reflète dans toutes ses publications. Rappelons-en un extrait : "[...] aider les citoyens à se faire une opinion éclairée sur les biens, les services et les enjeux liés à la consommation.[...]"

    Cordialement,

    Nicolas Laroche, Pont-Rouge QC Canada

     26
  • Par Jocelyne Gauvin
    05 Juin 2015

    Quelques feuilles propres de plantain broyées ou mâchées appliquées directement sur les piqûres d'insectes soulagent immédiatement.
    Ces plantes que l'on qualifie de mauvaises herbes font partie de ma pharmacie.

    Vous pouvez vous référer à l'excellent ouvrage de la réputée herboriste Anne Schneider : Je me soigne avec les plantes sauvages,
    publié en 2011 par Les éditions de l'homme.

    Bon été,

    Jocelyne

     17
    Par Jocelyne Généreux
    26 Juin 2019

    même à l'état naturel, le plantain (plante rustique au Québec) qu'on retrouve sur tous les terrains rustiques font la job immédiatement !

     2
  • Par Guy Hanigan
    26 Juin 2015

    Deux onces de pastis, 6 onces d'eau et des glaçons. Vous ne sentirez plus rien après quelques minutes... euh! gorgées.

     9
  • Par Pierre Lachance
    08 Juin 2014

    L"amoniac est très efficace pour soulager la démangeaison. De plus, ce produit dénature les protéines présentes dans la salive du moustique, ce qui réduit le temps de guérison.

     8
    Par MARIE-ANDRÉE MONGEAU
    28 Juin 2015

    Une goutte d'eau de javel, appliquée avec le bout d'un coton-tige fait bien l'affaire...

     1
    Par CLÉMENT VENNE
    08 Juin 2014

    J'ai déjà entendu cette information sur l'ammoniac, mais tous le monde n'en a pas un flacon sous la main. II y a de l'amoniac dans plusieurs produits pour laver les fenêtres (Windex) mais je ne sais pas s'il est conseillé de s'en mettre sur une piqure. A essayer à vos risque.

     11