Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment se débarrasser des poux une fois pour toutes?

Par Protégez-Vous en partenariat avec l'Ordre des pharmaciens du Québec
iStockphoto

Après la rentrée scolaire, le risque est grand de voir la chevelure des enfants infestée de poux. Pour vous en débarrasser ou prévenir leur apparition, suivez le guide!

Les poux sont des insectes parasitaires qui s’installent sur différentes régions du corps humain. Une infestation de poux cause habituellement des démangeaisons intenses et de petites lésions rouges à l’emplacement des piqûres. Il est possible qu’aucun symptôme ne soit ressenti avant la première ou la deuxième semaine suivant le début de l’infestation. Certaines personnes ne ressentent même jamais de démangeaisons.

Les infestations de poux de tête se produisent habituellement dans les établissements où il y a une grande promiscuité, par exemple les écoles, les garderies et les camps de jour. Les poux infestent en général la chevelure des enfants, et les enfants qui portent les cheveux longs ont davantage de chances d’en attraper. Les poux peuvent infester tout le monde, n’ont rien à voir avec un manque d’hygiène et, contrairement à la croyance populaire, ils ne sautent pas!

>> À lire aussi: Extensions capillaires... quels sont les risques pour la chevelure?

Les poux pondent leurs lentes (oeufs) à la base des cheveux, souvent derrière les oreilles et sur la nuque. Les poux de tête se propagent par contact direct de chevelure à chevelure ou, plus rarement, par l’intermédiaire d’articles personnels (vêtements, chapeaux, casques de vélo, écouteurs, jouets, literie, brosses à cheveux). Ils ne peuvent survivre plus de deux jours loin du corps humain, alors que les lentes peuvent survivre jusqu’à 10 jours.

Un pou adulte a environ la grosseur d’un grain de sésame et est de couleur grisâtre. Les poux plus petits sont des nymphes, et ne sont pas contagieux (ils ne pondent pas et sont très lents). Les lentes sont de couleur beige et sont très collantes, ce qui permet de les différencier des pellicules, qui, elles, se détachent facilement du cheveu.

Pour éviter les poux de tête chez les enfants d’âge scolaire, rappelez à vos enfants d’éviter de se coller la tête contre celle des autres et de ne pas partager peignes, brosses, épingles à cheveux, élastiques, chapeaux, literie et serviettes. Malgré ces consignes, la meilleure prévention demeure l’examen régulier des cheveux de vos enfants.

Si votre enfant est atteint de poux de tête, alertez sans tarder l’école ou l’établissement où il est en contact avec d’autres enfants. Il est très important d’effectuer cette déclaration afin de circonscrire la propagation des poux le plus tôt possible. 

Conseils pour éliminer les poux

On ne traitera que les personnes infestées par les poux. Traiter sans raison constituerait une exposition inutile aux produits contre les poux et pourrait augmenter la résistance des insectes aux traitements. La règle consiste à n’intervenir que si on voit un pou vivant: la présence de lentes ne peut garantir que l’infestation soit réelle. L’examen de la chevelure doit se faire minutieusement, dans un lieu bien éclairé et avec un peigne fin, car il n’y a la plupart du temps qu’environ 10 poux présents lors d’une infestation.

Pour venir à bout des poux, utilisez un médicament sous forme de shampooing ou de crème de rinçage. Le premier choix demeure la perméthrine à 1 %. Bien que ce traitement soit efficace s’il est bien administré, il peut y avoir des cas de résistance. Si c’est le cas, consultez votre pharmacien. L’enfant peut reprendre ses activités habituelles à la suite du premier traitement puisqu’il n’est plus contagieux.

>> À lire aussi: Traitements anti-poux: quels ingrédients privilégier?

Par contre, les traitements existants ne tuent pas toutes les lentes. Afin de s’assurer d’éliminer totalement l’infestation, le traitement doit être répété de la même façon sept à 10 jours plus tard. Cet intervalle tient compte du délai d’éclosion des œufs et du temps de ponte des insectes vivants, d’où l’importance de le respecter.

Les proches et les amis de la personne infestée doivent être examinés et traités, si nécessaire, en suivant la même règle: on traite si on voit des poux vivants. Même s’ils ne sont plus nuisibles après le traitement, il vaut mieux se débarrasser des oeufs restés collés à la racine des poils en employant un peigne fin.

Voici ce qu’il convient également de faire le jour du traitement:

  • Réduisez les fréquentations de la personne infestée afin de ne pas propager l’infestation.
  • Lavez à l’eau chaude (environ 65 ˚C) les tissus qui ont été en contact avec la personne infestée (bonnets, serviettes, vêtements, literie) et faites-les sécher par culbutage pendant au moins 20 minutes à haute température. Veillez à ce qu’ils ne soient pas utilisés avant 48 heures.
  • Nettoyez à sec ou rangez dans un sac de plastique fermé hermétiquement pendant au moins 14 jours les articles ne pouvant être lavés à l’eau (jouets, toutous, etc.).
  • Passez l’aspirateur sur les planchers et le mobilier.
  • Traitez toutes les personnes atteintes la même journée.
  • Rincez de cinq à 10 minutes à l’eau chaude les peignes et brosses à cheveux ou lavez-les avec un shampoing antipoux non dilué.

Traitements anti-poux

Molécules

Précautions

Effets indésirables possibles

Lindane (lotion)
Le lindane (Kwelada) est un insecticide organochloré qui peut être toxique pour le système nerveux central et provoquer des convulsions.

Il doit être utilisé en dernier recours lorsque les autres produits ne peuvent être utilisés ou n’ont pas fonctionné.

• Évitez de l’utiliser chez les enfants de moins de deux ans.

• Femmes enceintes ou qui allaitent: consultez votre médecin avant d’utiliser ce médicament.

• Évitez de l’utiliser si vous souffrez ou avez déjà souffert de convulsions.

• Convulsions
• Irritation locale
• Démangeaisons

Pyréthrine avec butoxyde
de pipéronyle (shampoing)
La pyréthrine avec butoxyde de pipéronyle (R&C Shampooing) paralyse les poux et ne les tue pas instantanément.

Il faut laisser le produit agir pendant 10 minutes. Son taux d’efficacité in vitro est de 85 % de poux tués et de 70 % à 80 % de lentes tuées.

• Évitez de l’utiliser chez les enfants de moins de deux ans.

• Produit instable à la chaleur et à la lumière.

• Peut causer une crise d’asthme en cas d’allergie aux fleurs de chrysanthème ou à l’herbe à poux.

• Femmes enceintes ou qui allaitent: consultez votre médecin avant d’utiliser ce médicament.

• Réaction allergique (rare)

Perméthrine (liquide après-shampooing)
La perméthrine (Nix) est le premier choix de traitement car elle est peu toxique et très efficace. Son taux d’efficacité est de plus de 96 % pour ce qui est de l’extermination des poux, et de 70 % à 80 % pour les oeufs.

Le produit a un effet résiduel de 14 jours à la suite du traitement. Malgré cet effet résiduel, il faut tout de même répéter le traitement après sept jours.

La perméthrine agit en paralysant le pou et ne provoque pas une mort instantanée. Il est donc possible de voir des poux vivants mais ralentis dans les 24 heures suivant le traitement.

• Évitez de l’utiliser chez les enfants de moins de deux ans.

• Femmes enceintes ou qui allaitent: ce produit constitue le meilleur choix de traitement.

• N’utilisez pas ce produit si vous êtes allergique aux fleurs de chrysanthème et à l’herbe à poux.

• Sensation de brûlure au cuir chevelu
• Légères démangeaisons passagères
• Rougeurs ou enflures

Myristate d’isopropyle (liquide après-shampooing)
Le myristate d’isopropyle (Resultz) est le dernier-né de la famille des produits utilisés pour éradiquer les poux.

Il ne contient pas d’insecticide traditionnel et agit en dissolvant la cire naturelle qui recouvre le squelette externe du pou. Son action provoque la déshydratation et éventuellement la mort du pou.

En cas d’échec ou de contre-indication, il constitue une solution de rechange à la perméthrine ou à la combinaison pyréthrine et butoxyde de pipéronyle.

• Évitez de l’utiliser chez les enfants de moins de quatre ans.

• Pour usage externe seulement – bien protéger les yeux

• Pourrait tacher les vêtements et autres tissus

• Femmes enceintes ou qui allaitent: consultez votre médecin avant d’utiliser ce médicament

• Irritation locale
•Démangeaisons, rougeurs
• Sensation de brûlure temporaire à l’utilisation

Mises en garde
Consultez immédiatement un médecin lorsqu’une blessure de grattage engendre une infection grave (fièvre, rougeur, chaleur et gonflement important, surtout près des yeux). Consultez un médecin le plus tôt possible dans les circonstances suivantes:

  • Persistance de l’infestation malgré trois traitements en un mois, après s’être assuré qu’ils ont été bien réalisés;
  • Infection des blessures de grattage (rougeur, pus, gonflement);
  • Démangeaisons intenses et persistantes.
  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.