Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Potage aux carottes parfumé à l’orange et au gingembre

Par Protégez-Vous
potage-carotte-gingembre Shutterstock.com

Les carottes ne sont pas uniquement bonnes pour les yeux. Elles aideraient aussi à diminuer le taux de cholestérol, en plus d’être délicieuses, crues ou cuites.

Ingrédients

15 ml huile de canola (1 c. à soupe)
200 g oignon haché grossièrement (1)
600 g carottes coupées grossièrement (6)
30 g gingembre frais (2 ½ c. à soupe)
160 ml jus d’orange pressé (2/3 tasse)
500 ml bouillon de poulet (2 tasses)
500 ml eau (2 tasses)
60 ml crème 15% (1/4 tasse)
Sel et poivre au goût

Préparation

• Préparer les légumes: les couper grossièrement.

• Dans une casserole, faire suer l'oignon dans l'huile, pendant 3-4 min, à feu moyen. Ajouter les carottes, le jus des oranges, le gingembre râpé grossièrement, le bouillon et l'eau. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter à couvert, jusqu'à ce que les carottes soient tendres, soit environ 25 min. Réduire en purée au mélangeur ou au robot culinaire.

• Remettre la soupe dans la casserole, y ajouter la crème et chauffer encore quelques minutes. Vérifier l'assaisonnement et servir.

sos-cuisine

Source: SOSCuisine.com - menus personnalisés pour tous les besoins

ligne

Atouts santé

La carotte est riche en caroténoïdes, connus pour leurs propriétés antioxydantes et qui sont aussi reliés à une réduction du risque cardiovasculaire et de certains cancers.

Un de ces caroténoïdes, le bêta-carotène, a la capacité de se transformer dans l’organisme en vitamine A, reconnue pour retarder la progression des maladies de l’œil liées à l’âge, dont la cataracte, favoriser la croissance des os et préserver l’intégrité de la peau et des muqueuses.

La carotte est également riche en fibres solubles, réputées pour abaisser le taux de cholestérol.

Précautions

Risque de démangeaisons chez les personnes allergiques aux pollens ou à l’herbe à poux avec la carotte crue.

Bien choisir

Les carottes doivent être colorées, fermes et brillantes. Leurs fanes (feuilles), si elles en ont, doivent être vertes et vigoureuses. Plus les carottes sont grosses, plus leur goût sera prononcé.

Conservation

Au réfrigérateur : deux ou trois jours dans le bac à légumes pour les carottes fraîches avec fanes. Jusqu’à trois semaines pour les carottes sans fanes dans un sac de plastique troué.

Au congélateur : blanchies de trois à cinq minutes, elles se conservent plusieurs mois.

Préparation

Les carottes fraîchement cueillies n’ont pas besoin d’être épluchées. Elles peuvent être simplement brossées et lavées à l’eau froide. Si leur surface est abîmée, il est préférable de gratter les carottes après les avoir lavées plutôt que de les éplucher pour préserver les vitamines qui se trouvent directement sous la peau. Si vous choisissez de les éplucher, un peu de jus de citron permet de préserver la couleur.

Les épluchures sont utilisées pour faire une base de bouillon de légumes, alors que les fanes peuvent relever le goût des soupes et des ragoûts.

Le saviez-vous ?

Les carottes marron contiendraient deux fois plus de bêta-carotène que les carottes orange, alors que les jaunes n’en renfermeraient que peu et les blanches, pas du tout. Les carottes blanches sont les plus pauvres en vitamine C, et les oranges et marrons les plus riches. La carotte pourpre a une concentration plus importante en anthocyanines (des pigments de couleur rouge, violacée ou bleue) que les autres.

Crues ou cuites ?

Les caroténoïdes sont mieux absorbés en présence de gras (un peu d’huile, des noix ou du fromage) et lorsqu’ils sont pris dans le cadre d’un repas. La cuisson améliore également l’absorption du bêta-carotène.

Par contre, la carotte crue contient 10 fois plus de potassium et deux fois et demie plus de vitamine A que la cuite. La cuisson détruit également une partie de la vitamine B9, qui contribue à la fabrication normale des globules rouges et blancs et participe au fonctionnement normal du système immunitaire.

Suggestions culinaires

Glacées : déposer des rondelles de carottes dans une casserole avec un gros morceau de beurre, une pincée de sel et 1 c. à café de sucre. Verser de l’eau jusqu’au quart de leur hauteur et faire cuire à découvert à feu doux jusqu’à l’évaporation du liquide.

En purée, seule ou mélangée à d’autres légumes (pommes de terre, chou-fleur, navet).

Faire cuire de petites carottes avec du romarin, du thym, de l’huile d’olive, des oignons hachés et du poivre noir. Arroser de jus d’orange fraîchement pressé.

Rouler des bâtonnets de carotte et des pousses de soya marinées avec des épices à saté dans des feuilles de riz humidifiées pour faire des rouleaux de printemps.

Passer les carottes, dans la longueur, sur une mandoline munie d’un peigne, pour en faire des spaghettis. Les pocher quelques minutes dans un bouillon de légumes et les servir avec un trait d’huile de sésame.

Cet article est tiré de notre guide Mieux manger disponible en kiosque et dans notre boutique en ligne.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.