Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Objets du quotidien: nos enfants sont-ils des cobayes?

Par Rémi Maillard Mise en ligne : 06 Juin 2009

Photo: iStockphoto

Phtalates, retardateurs de flammes, composés organiques volatils, plomb...

Les fœtus, les bébés et les jeunes enfants sont exposés à toutes sortes de substances chimiques contenues dans les objets de notre quotidien, comme les jouets en plastique, les meubles, les appareils électroniques, les produits d’entretien ou les cosmétiques.

Les tout-petits sont particulièrement vulnérables lorsque ces polluants se retrouvent dans la poussière et l’air de la maison, car ils vivent près du sol et mettent leurs doigts dans la bouche.

Le problème, c’est que la plupart sont des perturbateurs endocriniens et des neurotoxiques. Or, faute de données, on ignore le plus souvent tout de leurs effets sur la santé et le développement.

«Nous sommes en train de procéder à une vaste expérience toxicologique dont les sujets expérimentaux sont nos enfants», déclarait il y a quelques années le Dr Herbert Needleman, professeur au Département
de psychiatrie et de pédiatrie de l’Université de Pittsburgh (Pennsylvanie).

«Jamais nous n’avons utilisé autant de produits chimiques. Dans le même temps, nous constatons une nette progression de certaines maladies chez les enfants. Le nombre de cas d’asthme, par exemple, a quadruplé en deux décennies et l’obésité, les troubles du développement neurologique, de l’apprentissage et du comportement sont de plus en plus fréquents. Sans parler de l’augmentation des taux de cancer chez les jeunes adultes», s’inquiète Myriam Beaulne, porte-parole du Partenariat canadien pour la santé des enfants et l’environnement (PCSEE), à Toronto.

Regroupant 11 organismes spécialisés en santé publique et en environnement, le PCSEE exige du gouvernement fédéral qu’il adopte une série de mesures.

Notamment revoir la réglementation pour mieux contrôler l’utilisation des substances chimiques, obliger les fabricants à indiquer leur présence sur l’étiquette, donner à Santé Canada le pouvoir de rappeler des produits et financer des recherches. Histoire de prévenir plutôt que guérir.

www.environnementsainpourenfants.ca 

Lire l'article
Test
14 crèmes solaires testées

Vous hésitez entre une crème solaire à écran chimique et une autre à écran physique, aussi appelée «crème solaire minérale»? Pour vous aider à choisir la meilleure lotion, nous avons testé 14 crèmes solaires à écran chimique de marques telles Equate, Coppertone et Banana Boat ainsi que 2 crèmes solaires à écran physique fabriquées par les entreprises québécoises Zorah et Attitude.

Lire l'article
Test
Seltzers : 29 produits évalués

Nos experts ont goûté à l’aveugle 29 seltzers, des eaux pétillantes alcoolisées aux saveurs fruitées, dont ceux de marque Bud Light, Coors, Noroi, Oshlag, Smirnoff, White Claw et plusieurs autres. Pour trouver les meilleures boissons à siroter sur votre terrasse cet été, voyez les résultats de notre test.

Lire l'article
Comment choisir un antimoustiques pour le corps?

Vous désirez barrer efficacement le chemin aux moustiques et aux tiques cet été. Or, quel répulsif choisir pour éviter les piqûres? DEET, icaridine, huile d’eucalyptus citronné, huile de soya, citronnelle, huiles essentielles, vêtements imprégnés de perméthrine : les produits sont nombreux, mais pas tous aussi efficaces les uns que les autres!

Lire l'article
Comment soulager les piqûres d’insectes et de moustiques

Si la plupart des piqûres et des morsures de moustiques sont bénignes, d’autres peuvent occasionner des démangeaisons, des douleurs ou des réactions cutanées. Pour les soulager, devriez-vous opter pour la glace, l’hydrocortisone, la calamine, la pramoxine ou la cétirizine? Tour d’horizon des ingrédients à privilégier.