Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Faut-il craindre les bouilloires en plastique?

Par Nathalie Kinnard
bouilloir

Après avoir lu notre dossier «Manger moins de plastique» publié en février dernier, une lectrice nous a demandé s’il fallait craindre les bouilloires en plastique puisque, selon plusieurs études, ce matériau se dégrade et libère différentes molécules – microplastiques, additifs et agents plastifiants – dans les aliments quand il est soumis à de hautes températures.

Bernard Robaire, professeur aux Départements de pharmacologie thérapeutique et d’obstétrique et gynécologie à l’Université McGill, se fait rassurant: «Plusieurs bouilloires en plastique sur le marché ont un intérieur en acier inoxydable pour éviter, justement, que des particules de plastique ne se diffusent dans l’eau qui bout».

Par ailleurs, il existe plusieurs types de plastique. «Ceux destinés à un usage en cuisine, comme les bouilloires, subissent des tests pour vérifier que, dans des conditions normales d’utilisation, aucune molécule plastique ne soit transférée aux aliments», ajoute Isabelle Plante, chercheuse en toxicologie environnementale à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS).

Il faut toutefois surveiller le vieillissement du plastique: avec l’usure, des agents plastifiants peuvent se détacher de la bouilloire et présenter des risques pour la santé. Par exemple, l’exposition au bisphénol A a été associé à la réduction de la fertilité masculine, alors que certains phtalates figurent parmi les causes possibles de cancers.

Si vous avez un doute sur l’état de votre bouilloire en plastique, cessez de l’utiliser, conseillent les deux experts. Optez pour un modèle en acier inoxydable ou en verre qui résiste à la chaleur et à la corrosion par l’eau. «Il s’agit d’un principe de précaution, car la dose de plastique qui se retrouverait dans votre tasse de thé ne serait pas forcément toxique», signale Bernard Robaire.

Pour en savoir plus sur les impacts du plastique que nous ingérons, lisez notre dossier «Manger moins de plastique» composé de trois articles: Où se cache le plastique dans l'alimentation? et 4 solutions pour éliminer le plastique dans les aliments et Les 7 familles de plastique.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.