Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Des «produits du Canada» pas vraiment produits ici

Par Stéphanie Perron Mise en ligne : 16 Août 2008 Réjean Poudrette

Réjean Poudrette

Question quiz: comment un café 100 % colombien peut-il porter la mention «Produit du Canada»?

La réponse est simple: un produit alimentaire «devient» canadien si au moins 51 % du coût de production a été déboursé au pays, et s’il y a subi sa dernière transformation substantielle.

Or, les ingrédients ne représentent souvent qu’une partie du coût de production, qui inclut aussi la main-d’œuvre et les transformations. Ainsi, le jus tropical, les ananas en conserve et tous les aliments exotiques sur la photo ci-contre portent la mention «Produit du Canada».

Le gouvernement fédéral compte toutefois resserrer bientôt les règles d’étiquetage. Pour qu’un produit alimentaire porte la mention «Produit du Canada», la main-d’œuvre ainsi que les ingrédients devront être canadiens, et la transformation devra avoir eu lieu au pays, en totalité ou presque.

Quant aux aliments en grande partie fabriqués ou transformés au pays, ils pourront porter la mention «Fabriqué au Canada», «Fabriqué au Canada à partir d’ingrédients canadiens et importés» ou «Fabriqué au Canada à partir d’ingrédients importés».