Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Dates de péremption des aliments: source de gaspillage?

Par Nathalie Côté Mise en ligne : 12 septembre 2013  |  Magazine : octobre 2013 Darryl Brooks / Shutterstock

Dates de peremption des aliments source de gaspillage Darryl Brooks / Shutterstock

Devriez-vous jeter un produit alimentaire non entamé, mais périmé depuis deux semaines? Tout dépend de quoi il s'agit, car une fois leur date de péremption passée, les aliments n’entraînent pas tous les mêmes risques.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Santé et alimentation

Commentaires 32 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par MICHEL ETHIER | 28 mars 2014

    vous avez oubliés de mentionnés les dates de péremption qui sont des codes que seul la cie productrice du produit peut déchiffrer et que le consommateur ne peut absolument pas déchiffrer et pourtant ces dates de péremption était pour protéger le consommateur au début du système pour qu'il n'est pas à acheter des produits périmés depuis longtemps surtout si le commerçant n'effectuait pas la rotation de ses produits

    Par MONIC Demers | 14 octobre 2013

    Ça se produit plus souvent qu'on pense.

    Par VERONIQUE COTE | 14 octobre 2013

    Un aliment qui est bon plus de 90 jours ne présente pas obligatoirement de date de péremption.

  • Par Gérald Bourgault | 13 juillet 2014

    J'ai acheté 2 côtes de filet de boeuf (Provigo Sherbrooke) et j'ai voulu la manger une journée avant sa date de péremption mais les 2 morceaux avaient déjà beaucoup de brun et sentais un peu. Je n'ai pas été capable de les manger. Qu'est-ce que l'on peut faire dans ces cas-là ?

    Par Thierry Mansour | 06 juillet 2015

    Braiser très très longtemps la viande, la couvrir de sauce bien bien brune avec beaucoup beaucoup d'épices.... un peu comme dans les restaurants :-)

  • Par CATHY GOSSELIN | 27 juin 2015

    J'ai demandé au boucher de mon épicerie si sa viande hachée avec la mention "provenant uniquement de parties fraiches" pouvait avoir été décongelée. Il m'a répondu que oui et que lorsqu'il manquait de viande, il faisait parfois des mélanges de viande fraîche et de viande décongelée. Il m'a aussi dit que ça ne changeait rien, que ce n'était pas grave de recongeler une viande hachée décongelée. Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il s'adressait à une microbiologiste!!! On se fait avoir sur toute la ligne. Désormais, je n'ai plus confiance et je n'achète plus de viande hachée fraîche en rabais pour en faire des réserves au congélo.

    Par Sylvie Boudreau | 04 avril 2015

    effectivement, on se fait souvent dire n'importe quoi: parce que le steak haché est si vulnérable à la contamination, vaut mieux acheter une pièce de viande qui contient environ 10% de gras et faire son steak haché soi-même avec un bon robot culinaire: faut simplement le couper en cubes, congeler environ 30 minutes pour que la viande soit un peu dure et passer au robot. Comme ça vous savez ce que vous mangez!

  • Par julie cloutier | 13 mars 2015

    Mythe ou réalité? Plusieurs personnes m'ont recommandé de laisser refroidir complètement les aliments cuits sur le comptoir (parfois plusieurs heures), avant de refermer le couvercle et de les mettre au frigo. Sinon... au dire de certains, ça peut faire ''sûrir'' et gaspiller les aliments.

    Par VERONIQUE COTE | 04 avril 2015

    J'ai suivi des cours en salubrité et sécurité des aliments et cette information est totalement fausse. Par contre, on ne doit pas mettre le couvercle sur un aliment qui n'a pas été refroidi au préalable. La bonne façon de faire est de mettre l'aliment dans le contenant, SANS couvercle, au réfrigérateur. Lorsqu'il est froid, on met le couvercle et le tour est joué.

    Par helene bousquet | 03 mars 2015

    tout à fait d'accord

  • Par Claire Godin | 14 septembre 2015

    Je ne me fie plus à la date d’emballage des viandes fraîches depuis que j’ai vu ce qu’un boucher d’un IGA a fait. Il a pris des emballages qui étaient dans le réfrigérateur, les a apportés à son poste de travail, et a refait un nouvel emballage en y apposant une nouvelle étiquette (avec la date du jour).

    Lorsqu’il est revenu avec les emballages et qu’il a remarqué que j’avais vu ce qu’il avait fait, il m’a expliqué qu’il devait remplacer les petites lingettes absorbantes à tous les jours pour éviter qu’un surplus de sang ne stagne dans l’emballage.

    Quand je lui ai dit que la nouvelle étiquette ne comportait pas la date d’emballage originale mais plutôt la date de « réemballage », il a tout simplement haussé les épaules.

    Par Chantal Gascon | 09 septembre 2015

    Le IGA du coin chez-moi a la même pratique. Il a été condamné plusieurs fois à des amendes mais il continue. Je n'achète jamais mes viandes fraîches à ce supermarché, je m'en sers plutôt comme un gros dépanneur.

    Par Chantal Gagnon | 26 juin 2015

    Sur le territoire de l'Ile de Montréal, il faut s'adresser au Service de l'Inspection des aliments de la Ville de Montréal...ils ont des inspecteurs super compétents...Santé Canada s'occupe plus des arrivages outre-mer ou de problèmes de consommation de produits pouvant provenir dans plus d'une province. Exemple la viande Maple Leaf qui a réclamé par eux un rappel dans plusieurs provinces sinon toutes....

    Par Chantal Gagnon | 26 juin 2015

    Oui le dénoncer mais au Service de l'inspection des aliments de la Ville de Montréal...ils envoient un inspecteur alors et vous font connaître le résultat!

    Par Thierry Mansour | 26 juin 2015

    Si les consommateurs savaient TOUT ce qui se passe avant qu'ils n'achètent un produit alimentaire, ils ne mangeraient presque plus rien.

    Ma soeur travaillait dans une usine à cornichons durant l'été (Job estival). Elle devait trier les "bons" des "mauvais" cornichons avant que ces derniers ne se retrouvent dans les pots.

    Elle me disait que c'était impossible de "retirer" tous les mauvais. Il y avait trop de cornichons sous ses yeux (et les yeux de ses collègues) pour que 100% des mauvais cornichons soient éliminés.

    J'ai également travaillé avec un ex-boucher et lorsqu'il me raconte ce qu'il a déjà fait dans sa boucherie, les "trucs" pour recycler de la viande périmée... ça ne donne vraiment plus le goût de manger de la viande, des saucisses, de la charcuterie...


    Mais il semble que le système digestif et immunitaire de l'Homme soit vraiment très très très performant pour ne pas avoir plus de cas d'intoxication alimentaire.

    Il faut croire que les "trucs" de l'industrie ne soient pas si dangereux que ça pour la santé humaine.

    Dernier petit truc : La viande hachée est systématiquement emballé avec de l'oxygène (ça rend l'hémoglobine (le sang!) d'un beau rouge vif, laissant croire que la viande est fraiche du jour). La viande rouge est visible à l'oeil du consommateur. Quand vous ouvrez le paquet et que vous coupez la motte de viande hachée en 2, l'intérieur est nettement plus brun... puisque l'oxygène n'atteint pas l'intérieur du "bloc"

    Ceci ne veut pas dire que votre viande hachée est périmée, c'est simplement un truc "marketing" des bouchers.

    Par Léandre Bouchard | 04 avril 2015

    Mon IGA a un meilleur truc. La viande est emballée main non étiquetée : au fur et à mesure qu'il en vend il étiquette quelques paquets. Donc, on dirait la viande emballée du jour.