Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

9 conseils pour vous aider à préparer la boîte à lunch

Par Jean-François Gazaille
Dossier - Boîtes à lunch sans risque - L'ABC de la boite à lunch

Voici neuf conseils pour casser la routine et vous aider à préparer la boîte à lunch de vos enfants.

  • Assurez-vous qu’un aliment de chacun des groupes du Guide alimentaire canadien est représenté dans la boîte à lunch. Amusez-vous à changer un ou plusieurs ingrédients, utilisez des fruits ou différents fromages dans vos créations. Si vous êtes responsable de la préparation des lunchs, posez-vous la question: mangeriez-vous ceux que vous destinez à vos enfants? Si la réponse est non, il est temps de réviser votre façon de faire et de revamper le menu!
  • Durant le week-end, faites la liste des cinq menus de la semaine, identifiez les différents types de pains, de garnitures, de salades, etc., et achetez tout ce qu’il vous faut. Préparez un ou deux jours à l’avance les collations en portions individuelles: jus, fruits et légumes coupés ou entiers disposés dans des contenants réutilisables. Vous gagnerez ainsi du temps et de l’argent, tout en étant plus écologique! Cuisinez de plus grandes quantités de nourriture au moment du souper et utilisez les surplus pour votre boîte à lunch ou congelez-les en portions individuelles.
  • Tenez-vous loin des produits dont la liste d’ingrédients débute par le sucre (glucose, saccharose, glucose-fructose, sirop de maïs) ou qui contiennent des gras hydrogénés (trans).
  • Attention aux aliments transformés: ils sont souvent trop sucrés, gras, salés et très caloriques. Idem pour les liquides tels que les boissons gazeuses et les cocktails aux fruits, qui, en plus de fournir des calories, ne renferment pas ou très peu de vitamines et de minéraux. Soyez vigilant avec les bouteilles que vous remplissez à la maison et qui peuvent contenir plus de 750 ml de liquide!
  • Assurez-vous qu’un aliment de chacun des groupes du Guide alimentaire canadien est représenté dans la boîte à lunch. Discutez avec les principaux intéressés de leurs goûts, de leurs préférences et de ce qu’ils ont apprécié ou non dans leur boîte à lunch. Les réponses peuvent parfois surprendre: et si le repas préféré était finalement le plus simple à préparer?
  • Impliquez les enfants dans la planification et la préparation des lunchs. Vous constaterez qu’ils ont de bonnes idées et qu’ils refusent rarement de manger ce qu’ils ont eux-mêmes concocté.
  • Au lieu de toujours utiliser de la mayonnaise dans vos sandwichs, variez les goûts avec de l’hummos, du pesto ou du tzatziki, par exemple. Revampez le très populaire wrap en utilisant du pain pita, des tortillas, du pain naan, des feuilles de riz (pour un rouleau de printemps nouveau genre). Assaisonnez avec vos propres mélanges maison : fines herbes, jus de citron, tapenade à base de tomates et d’olives.
  • Variez les laitues (Boston, frisée, romaine), ou employez les mélanges tout faits (mesclun) pour vous simplifier la tâche. Renouvelez vos salades de pâtes en utilisant des pâtes de blé entier aux formes et aux couleurs variées, du couscous et, pourquoi pas, des céréales moins connues comme le quinoa.
  • À l’occasion, incorporez des petites surprises comme du lait aromatisé à la fraise ou au chocolat, des raisins secs dans les salades de pâtes ou le couscous, etc.

>> À lire aussi sur notre site: 20 boîtes à lunch sans risque pour les allergies alimentaires

>> À lire aussi sur notre site: La traque à la malbouffe dans les écoles

Photo: Shutterstock

Lire l'article
Ce qu'il faut savoir avant d'opter pour le blanchiment des dents

Vous rêvez de dents immaculées? Les traitements offerts chez le dentiste et les produits en vente libre – comme les bandes blanchissantes, les gouttières, les produits pourvus d’un applicateur et le fameux charbon activé – se déclinent dans une vaste gamme de prix, tandis que leur efficacité et leur innocuité peuvent varier. Voyez pourquoi.

Lire l'article
Êtes-vous prêt à recommencer à faire la bise?

Donner une accolade, faire la bise ou serrer la main de l’autre à l’occasion d’une rencontre, tout cela faisait partie des petits gestes de votre quotidien précovidien. Envisagez-vous de les reproduire au fur et à mesure que les consignes sanitaires s’allègent et que l’espoir d’un avenir sans virus SRAS-CoV-2, ou plutôt sans pandémie, renaît?

Lire l'article
Des sels plus santé que d’autres?

Sel de table, fleur de sel, sel rose de l’Himalaya… Si le goût, la couleur ou la taille des cristaux varient d’un sel à l’autre, tous ces produits sont similaires du point de vue de la santé, affirme Marie-Josée LeBlanc, chargée de cours au Département de nutrition de l’Université de Montréal.

Lire l'article
Québec ne remboursera que les médicaments biosimilaires

Le régime public d’assurance médicaments du Québec ne remboursera, sauf exception, que les médicaments biosimilaires à partir d’avril 2022, ce qui permettra de générer des économies annuelles de plus de 100 millions de dollars.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.