Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Collier de noisetier: toucher du bois...

Mise en ligne : 03 Janvier 2009

Pour une quinzaine de dollars, la compagnie Pur Noisetier propose de vous soulager d’une longue liste de malaises par le port d’un collier ou d’un bracelet de noisetier. Qu'en penser?

Traditionnellement utilisés par les Amérindiens pour calmer les gencives douloureuses des nourrissons, ces ornements de bois sont maintenant vendus pour soulager ou prévenir une panoplie d’affections, de la dépression à la constipation en passant par la carie et les varices...

Présents dans près de 850 points de vente au Québec, ces colliers et bracelets ne portent pas de numéro de produit naturel (NPN), pourtant obligatoire depuis 2004 pour ce type d’article.

«Nous ne pouvons garantir la sécurité, l’efficacité et la qualité d’un produit s’il ne détient pas l’approbation réglementaire», explique Paul Duchesne, porte-parole de Santé Canada.

Peu importe, selon la copropriétaire de Pur Noisetier, Geneviève Lagacé, puisque les vertus de ses produits ne font aucun doute: «Tous les clients et les Amérindiens auxquels nous avons parlé nous ont confirmé leur efficacité».

Pour le pharmacien et spécialiste des produits de santé naturels Jean-Yves Dionne, il est bien difficile d’affirmer quoi que ce soit, car aucune donnée scientifique n’appuie les prétentions de ces produits.

Même discours du côté de la pédiatre dentaire Hélène Buithieu, du CHU Sainte-Justine, qui ajoute qu’environ 30 % de l’efficacité de ce genre de traitement est attribuable à l’effet placebo.  

Photo: Réjean Poudrette

>> À lire aussi: Injections antirides, la jeunesse en seringue

Lire l'article
Ce qu'il faut savoir avant d'opter pour le blanchiment des dents

Vous rêvez de dents immaculées? Les traitements offerts chez le dentiste et les produits en vente libre – comme les bandes blanchissantes, les gouttières, les produits pourvus d’un applicateur et le fameux charbon activé – se déclinent dans une vaste gamme de prix, tandis que leur efficacité et leur innocuité peuvent varier. Voyez pourquoi.

Lire l'article
Êtes-vous prêt à recommencer à faire la bise?

Donner une accolade, faire la bise ou serrer la main de l’autre à l’occasion d’une rencontre, tout cela faisait partie des petits gestes de votre quotidien précovidien. Envisagez-vous de les reproduire au fur et à mesure que les consignes sanitaires s’allègent et que l’espoir d’un avenir sans virus SRAS-CoV-2, ou plutôt sans pandémie, renaît?

Lire l'article
Des sels plus santé que d’autres?

Sel de table, fleur de sel, sel rose de l’Himalaya… Si le goût, la couleur ou la taille des cristaux varient d’un sel à l’autre, tous ces produits sont similaires du point de vue de la santé, affirme Marie-Josée LeBlanc, chargée de cours au Département de nutrition de l’Université de Montréal.

Lire l'article
Québec ne remboursera que les médicaments biosimilaires

Le régime public d’assurance médicaments du Québec ne remboursera, sauf exception, que les médicaments biosimilaires à partir d’avril 2022, ce qui permettra de générer des économies annuelles de plus de 100 millions de dollars.