Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

(3) Articles

(142) Produits

(0) Fiches

Distinguer reflux gastriques et brûlures d'estomac

Par Rémi Leroux en collaboration avec Samuel Lambert-Milot Mise en ligne : 08 novembre 2012  |  Magazine : décembre 2012

Distinguer reflux et brulures

Même si vous suivez ces conseils, des troubles digestifs peuvent survenir.

Même si vous suivez ces conseils, des troubles digestifs peuvent survenir. Il peut s’agir d’aigreurs d’estomac ou de reflux gastro-œsophagiens. Les aigreurs sont causées par une surproduction de sucs gastriques dans l’estomac. Quant au reflux, il se produit lorsque ces mêmes sucs remontent de l’estomac vers l’œsophage, à la suite d’un dysfonctionnement du sphincter, valve qui sépare les deux organes.

Dans un cas comme dans l’autre, la sensation d’inconfort peut devenir incommodante et la prise d’antiacides peut être recommandée pour apaiser le ma­laise. Toutefois, si vous prenez des médicaments ou que vous êtes enceinte, il est important de consulter votre pharmacien. «Il pourra adapter votre traitement en tenant compte de votre état, de vos symptômes et du contexte», explique Diane Lamarre, pharmacienne et présidente de l’Ordre des pharmaciens du Québec.

Consultez un médecin si… 

  • vos selles sont noires (risque d’ulcère ou de cancer à l’œsophage ou à l’estomac); 
  • vous êtes incapable d’avaler des aliments solides;
  • vous avez des vomissements importants ou de longue durée;
  • vous ressentez une douleur abdominale ou thoracique sévère;
  • vos brûlures d’estomac ne répondent pas aux traitements en vente libre;
  • votre malaise persiste au-delà de sept jours d’automédication.

Pour le soulagement rapide des reflux, choisissez un produit qui contient…

  • de l’acide alginique, combiné à du calcium, de l’aluminium ou du magnésium;
  • du calcium ou du carbonate de calcium;
  • de l’hydroxyde d’aluminium;
  • du magnésium, de l’hydroxyde de magnésium ou du carbonate de magnésium;
  • un ou plusieurs de ces ingrédients.

Pour le soulagement rapide des aigreurs, choisissez un produit qui contient…

  • du calcium ou du carbonate de calcium;
  • de l’hydroxyde d’aluminium;
  • du magnésium, de l’hydroxyde de magnésium ou du carbonate de magnésium;
  • un ou plusieurs de ces ingrédients.

Pour le soulagement prolongé des aigreurs ou des reflux, choisissez un produit qui contient…

  • 75 mg de ranitidine (pour 4 à 13 heures d’efficacité);
  • 10 mg de famotidine (pour 10 à 12 heures d’efficacité).

Pour le soulagement prolongé des aigreurs ou des reflux, évitez les produits qui contiennent:

  • du sous-salicylate de bismuth;
  • de l’acide acétylsalicylique.

Les types d'antiacides

  • Acides alginiques: Les antiacides qui contiennent de l’acide­ alginique sont les plus efficaces pour soulager les reflux gastriques. Les produits qui combinent cet ingrédient à de l’aluminium, du calcium ou du magnésium (ex.: Gaviscon) forment une couche de mousse sur le contenu de l’estomac et protègent l’œsophage en cas de reflux.
  • Antiacides d’action locale: Ce type d’antiacides neutralisent temporairement les acides gastriques et sont efficaces contre les reflux et les aigreurs. Ils peuvent contenir un ou plusieurs des sels suivants: calcium, aluminium et magnésium. Les antiacides qui contiennent du carbonate de calcium seulement (ex.: Tums et Rolaids) «présentent un très bon pouvoir de neutralisation à court terme», indique Diane Lamarre, pharmacienne et présidente de l'Ordre des pharmaciens du Québec. Toutefois, s’ils sont pris plusieurs fois par jour ou régulièrement, ils risquent de provoquer de l’«acidité rebond», c’est-à-dire un retour des symptômes de brûlure plus intense qu’avant la prise du produit. Les antiacides associant aluminium et magnésium (ex.: Maalox) ont l’avantage de soulager rapidement les aigreurs et les reflux en neutralisant les acides gastriques. La durée d’efficacité des antiacides d’action locale varie de 2 à 4 heures, et elle dépend de chaque individu et de l’acidité gastrique produite.
  • Antagonistes H2: Il existe également des produits qui offrent un soulagement plus durable, mais pas immédiat. La ranitidine (Zantac) et la famotidine (Pepcid) agissent directement sur les cellules de l’estomac pour réduire la quantité d’acide qui y est produite. Elles sont efficaces tant pour les aigreurs que les reflux. Ces antagonistes H2 agissent environ une heure après la prise du produit et sont efficaces entre 4 et 13 heures pour la ranitidine, et entre 10 et 12 heures pour la famotidine. La teneur recommandée est de 75 mg (une à deux fois par jour) pour la ranitidine et de 10 mg (une à deux fois par jour) pour la famotidine.

Des ingrédients à éviter

Les produits contenant une portion de salicylate, comme du sous-salicylate de bismuth (ex.: Pepto-Bismol ou Stomak-Care) ou de l’acide acétylsalicylique (ex.: Alka-Seltzer), ont une efficacité limitée. Ils peuvent aussi provoquer des interactions avec d’autres médicaments, comme certains anticoagulants, antibiotiques ou médicaments destinés aux diabétiques. Ils sont également contre-indiqués pour les personnes de moins de 18 ans, en raison du risque accru de développer le syndrome de Reye, qui affecte le cerveau et le foie.

Respecter la posologie

Les antiacides ne sont pas des friandises, rappelle Diane Lamarre, même si certains peuvent en avoir l’apparence et la saveur. Il faut donc les consommer en respectant la posologie et faire attention à la concentration des produits. Il existe des formules «ordinaires» (1 à 2 cuillerées à table, ou 15 à 30 ml) et d’autres hyper concentrées (2 cuillerées à thé, ou 10 ml).

Pour qu’un antiacide soit vraiment efficace, le moment de la prise est important. L’organisme a besoin de l’acidité de l’estomac pour enclencher la digestion. Il est donc recommandé de patienter au moins une heure après un repas. «Un moment important est toutefois le soir avant le coucher, conseille Diane Lamarre, pharmacienne et présidente de l'Ordre des pharmaciens du Québec. Ils ont alors un effet plus soutenu.»

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Santé et alimentation

Commentaires 23 Masquer

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par DIANE Croteau | 28 février 2015

    Il y a environ 20 ans, quand je voyageai souvent dans les pays du sud,je souffrais souvent de brûlures d'estomac parce que j'aimais beaucoup les plats épicés de ces pays. J'ais alors entendu parlé des ENZYMES DE PAPAYA pour ce problème... Et ça a marché...
    J'achetais ceux qui se mangent comme des bonbons, À croquer,de la marque SWISS, parcequ'il y en a 2 sortes : ceux qu'on mange comme des bonbons et ceux qu'on avale comme des pillules. J'en prenais 2 ou 3 à la fois et après peu de temps, partis les brûlures d'estomac !
    Je ne sais pas si c'est grâce à plusieurs années de consommation de ces enzymes, mais je suis maintenant "immunisées" contre les brûlures d'estomac. Je mange "épicé" comme je le veux et n'ai plus jamais de brûlures d'estomac...
    ET EN PLUS, C'EST UN PRODUIT NATUREL, CONTRAIREMENT AUX ANTIACIDES.

  • Par Vincent Leclerc | 30 décembre 2015

    C'est difficile d'être plus naturel qu'un anti-acide à base de calcium ou de magnesium... ce sont des éléments en chimie... la base des molécules
    Et les enzymes de papayes en comprimés/pilules.... il n'y a plus grand chose de naturel dans une pilule !

  • Par RENE COUTURE | 21 décembre 2014

    Bonjour,je crois que la revue Protégez-Vous rêve en couleur en donnant ses conseils pour éviter les abus lors du temps des fêtes," Pour éviter ces désagréments,la modération est le trésor du sage: vous devriez privilégier une alimentation saine, variée et faible en gras, réduire votre consommation d’alcool et de cigarettes et éviter certains aliments,comme le chocolat,la menthe poivrée,la caféine et les boissons gazeuses ",essayer donc durant le temps des fêtes de ne pas faire d'abus de nourriture,d'alcool,de friandises etc,c'est plus facile à dire qu'a faire !.

  • Par roger boucher | 19 décembre 2014


    A ce jour j'ai rien trouver de meilleur que Zantac 150

  • Par claude lefebvre | 20 décembre 2013

    J'ai essayé tout ces produits avec soulagements limités et surtout, sans guérison. Combattez donc le feu par le feu. Gingembre cristallisé, j'en ai même fait moi même. J'en gardais avec moi dans l'auto si des brûlements se pointaient dans l'auto. Un morceau, bingo, mais le plus beau, à la longue, j'en ai quasiment plus...