Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

PV vous répond - Novembre 2022

reactions

Extraits de vos courriels, messages sur Facebook ou Instagram, commentaires publiés sur notre site web.

Panier d’épicerie (PV septembre 2022)

Une question importante: pourquoi Tigre Géant n'est pas mentionné? Est-ce parce qu'il est accessible surtout en région? J'ai souvent fait mon épicerie dans les Tigre Géant de ma région et même si la section épicerie est plutôt petite, j'y ai constaté un prix du panier beaucoup moins cher qu'ailleurs!

William Beaudoin-Chayer

Nous ne mentionnons pas Tigre Géant dans le dossier parce que nous ne l’avons pas évalué.

Lors de notre enquête, nous nous sommes concentrés sur les plus grands acteurs du marché de l’alimentation, en privilégiant les grandes succursales (IGA Extra, Maxi & Cie, Provigo Le Marché, Metro Plus, Walmart et Super C).

Nous avons aussi visité Costco et Dollarama, qui n’ont pu être inclus dans notre palmarès parce que plusieurs produits ou grandes marques y sont introuvables.

Toutefois, nous prenons bonne note de votre suggestion pour une éventuelle mise à jour.

linda-gauthier

Linda Gauthier, chargée de projets – Tests

ligne

Nourriture pour chats (PV août 2022)

J’aimerais savoir quels ingrédients ont été considérés pour différencier la nourriture pour chats d’intérieur de celle pour chats d’extérieur.

Pourrais-je donner de la nourriture pour chats d’intérieur à mes deux chats qui vont à l’extérieur? Un des deux chasse des souris et des oiseaux, et l’autre non.

Claire Godin

Nous avons considéré les taux de protéines et de gras pour établir les différences entre la nourriture pour chats d’intérieur et celle pour chats d’extérieur. Ainsi, les croquettes pour chats d’extérieur doivent être plus riches en protéines et en gras puisqu’ils sont plus actifs. Ce n’est donc pas une question d’ingrédients, mais de quantités de nutriments.

En général, il n’est pas recommandé de donner des croquettes pour chat d’intérieur à un chat d’extérieur puisque le chat pourrait avoir des carences en certains nutriments. Il serait, en principe, toujours possible de donner une plus grande quantité de croquettes au chat pour pallier ce problème, mais vous ne pourrez alors pas vous fier aux portions recommandées par le fabricant.

Dans le doute, mieux vaut peut-être en parler à votre vétérinaire.

mathilde-roy

Mathilde Roy, journaliste

ligne

Les portes (PV septembre 2022)

J'adore [cette chronique]! Les bons propriétaires sont rares, rendons-leur hommage! Le nôtre s'appelle Claude et on espère le garder longtemps.

Elise Bourque

Une bonne acquisition pour votre blogue, ce Mathieu Charlebois. Excellent texte.

Jean-Christophe Beaulieu

Bon choix de blogueur! Je dirais que ça fait une belle suite à l'œuvre de François Blais.

Sabrian Raymond

Protégez-Vous, concentrez-vous sur votre mission plutôt que d’écrire des articles d’opinion, SVP.

Olivier Lapointe

La première chronique de Mathieu Charlebois a beaucoup fait réagir… et c’est tant mieux! Comme plusieurs médias, Protégez-Vous publie des chroniques et billets de blogue dans lesquels les auteurs expriment leurs opinions tout en respectant les faits. Ces textes ont pour objectif de faire réfléchir et d’apporter un nouvel éclairage sur certains sujets.

Dans sa première chronique, Mathieu Charlebois aborde avec un humour bien à lui l’angoisse qu’il peut ressentir en tant que locataire, tout en reconnaissant que plusieurs propriétaires (dont le sien) traitent très bien leurs locataires, et que les proprios ont aussi leur lot de tracas.

Son second texte, sur les sièges chauffants offerts par abonnement aux propriétaires de véhicules BMW (voyez p. 48), est également savoureux. Bonne lecture!

frederic-perron

Frédéric Perron, rédacteur en chef

ligne

Détergents à lessive (PV août 2022)

Je remarque que le détergent Persil est sans danger pour les fosses septiques, mais n’est pas biodégradable, contrairement à Tide Zero ! Alors, on choisit [un produit] biodégradable même si ce n’est pas sans danger pour les fosses septiques ? Pourquoi un produit biodégradable n’est-il pas l’ami des fosses ? Et qu’en est-il des assouplisseurs ? On sauve la planète avec un produit biodégradable et on la gâche avec l’assouplisseur ?

Paul Carrière

Pour chaque détergent à lessive testé, nous avons relevé les mentions écologiques inscrites sur le produit. Or, un produit peut très bien être sans danger pour les fosses septiques sans porter cette mention. En fait, la majorité des détergents à lessive sur le marché ne posent pas de problème pour les fosses septiques; c’est le cas du Tide Zero, notamment.  

Cela dit, le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec fait tout de même quelques mises en garde à ce sujet : « Les propriétaires d'un dispositif autonome de gestion des eaux usées devraient limiter l’utilisation de produits chimiques, notamment en évitant l’utilisation d’eau de Javel et de tout produit portant l’indication “Danger” ou “Poison”. Si ce type de produit doit être utilisé, il est préférable de le faire en petite quantité. Les bactéries de la fosse septique devraient se rétablir rapidement après l’entrée de petites quantités de produits de nettoyage ménagers dans le dispositif. De plus, les produits biodégradables, sans parfum, assouplissants ou additifs superflus devraient être priorisés. Il est de bonne pratique de ne pas excéder la quantité de détergent recommandée pour chaque brassée de lavage par le fabricant. »

Pour ce qui des assouplisseurs, il vaut mieux les éviter, toujours selon le Ministère : « Puisque certaines substances retrouvées dans les assouplissants textiles liquides commerciaux peuvent être persistantes, bioaccumulables et/ou toxiques dans l’eau et les sols, leur usage devrait être évité afin de protéger l’environnement. Si l’utilisation d’assouplissant est indispensable pour le propriétaire, les produits biodégradables sans parfum ou exempts d’additifs superflus devraient être priorisés. Ceux portant la mention “Danger” ou “Poison” devraient être évités puisque ces termes donnent une indication que le produit sera délétère pour les microorganismes du dispositif de traitement des eaux usées. »

frederic-perron

Frédéric Perron, rédacteur en chef