Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

PV vous répond - Juin 2021

reactions

Extraits de vos courriels, messages sur Facebook ou Instagram, commentaires publiés sur notre site web.

Gros électros (PV mars 2021)

couverture-mars-2021

Je trouve particulier d'enlever des appareils de vos listes à cause d'une fiabilité que vous jugez non respectable.

Pourquoi ne pas les laisser dans votre tableau en diminuant le résultat et en spécifiant que le résultat a été diminué en fonction de la fiabilité? Comme ça, nous aurons les vraies infos. Ensuite, nous déciderons.

Parce que certains appareils qui sont listés peuvent être des produits non fiables, mais en raison de ventes restreintes, vous n'avez pas assez de données pour les exclure.

À l'inverse, pour un produit qui est vendu en grande quantité, il est normal d'avoir plus de choses négatives à dire.

Je viens de changer mon frigo et le vendeur de chez Tanguay me disait qu'un frigo sur trois était un LG à porte française en stainless [acier inoxydable], donc plus propice à avoir des commentaires qu'un frigo qui ne se vend pas beaucoup.

Pour ces raisons, je pense qu'il serait préférable de laisser tous les électros en baissant leurs cotes à la place de les enlever.

Marc Plamondon

Merci d’avoir pris le temps de nous faire part de vos commentaires.

La fiabilité des appareils étant de plus en plus au cœur des préoccupations des consommateurs, Protégez-Vous a choisi d’en faire un critère de discrimination en ce qui concerne les recommandations des gros électroménagers pour la publication de mars 2021.

Concrètement, cela signifie qu’un appareil dont la marque est peu fiable ne se retrouvera pas dans notre liste de « meilleurs choix », et ce, même si l’appareil réussit bien à tous nos tests de performance.

Sachez toutefois que tous les produits testés sont présents sur notre site web, peu importe leur résultat en ce qui a trait à la fiabilité. Nous ne les avons pas retirés de notre évaluation, uniquement de nos recommandations.

linda-gauthier

Linda Gauthier

ligne

Achat d’auto : pratiques douteuses (PV avril 2021)

couverture-avril-2021

Je suis allé dans le bureau du directeur et j'ai dit que s'ils ne m'enlevaient pas ça, j'allais me plaindre. Ils m'ont fait un chèque pour tout rembourser, sauf le lavage, qui était déjà effectué.

Yves Larouche

La dernière fois que j’ai magasiné pour une voiture neuve, le concessionnaire voulait me charger des frais d'administration de dossier. Je me suis levé et j'ai dit au vendeur que notre entretien était fini à cause de ces frais. Je suis parti. J'ai acheté sans frais ailleurs.

Solomon Studenberg

ligne

Un brin de causette - Livre ou liseuse? Pourquoi pas les deux?

Comme le soulignent nos lecteurs, chaque support a ses avantages et ses inconvénients.

À Protégez-Vous, notre travail consiste à comparer rigoureusement divers produits. Nous laissons toutefois beaucoup de latitude à notre chroniqueur, l’auteur François Blais, pour qu’il puisse exprimer son point de vue bien personnel sur le monde de la consommation.

Un peu comme Pierre Foglia à l’époque, François prend un malin plaisir à « taquiner » ses lecteurs. « Plus personne ne devrait lire des bouquins en papier, hormis les romantiques et les pédants », lançait-il dans sa chronique de mars dernier. Il prenait le parti du livre électronique, lequel lui permet notamment de trouver à bas prix des livres qui ne sont plus offerts en librairie, de lire des extraits gratuitement avant l’achat, d’ajuster le degré de luminosité et la taille du texte, etc.

Il va sans dire que sa chronique a suscité bien des réactions de la part de nos lecteurs. « Taxer les amateurs de livres en “copie” physique de romantiques et de pédants et être soi-même un auteur, il faut le faire, souligne Pierre-Yves Bernard. Je me permets de rappeler à M. Blais que sans l'édition de son dernier livre en format papier, il n'en aurait vendu que 37 copies! Oui, il y a un réel plaisir sensuel à lire un “vrai” livre, et mépriser la chose relève de la même hérésie que de condamner tous ceux qui aiment l'odeur du café le matin ou la douceur d'un pétale de fleur que l'on touche délicatement. »

De son côté, Carole Tremblay aime partager des livres papier avec sa famille : « J'ai quatre sœurs et sept nièces qui [aiment] toutes la lecture. Lorsqu'une de nous achète un livre, celui-ci est partagé aussitôt lu. [...] Une fois qu'un ouvrage a complété la tournée, il est remis à une boutique de livres usagés, où il pourra procurer du plaisir à quelqu'un d'autre. La seule exception étant les ouvrages de référence. »

Pour sa part, Christian Labrie note que « la rétention et la compréhension seraient meilleures [avec le livre papier], selon les sciences cognitives ». Un article paru en 2019 sur le site La Conversation, dont les articles grand public sont écrits par des chercheurs et des universitaires, lui donne d’ailleurs raison : « [...] la manipulation d’un vrai livre pendant la lecture apporte des informations sensorielles et motrices plus riches, ce qui permet de mieux traiter et de mieux mémoriser le texte et l’organisation temporelle des événements décrits. Ainsi, les données scientifiques actuelles nous amènent à continuer de privilégier la lecture de livres imprimés si l’on souhaite favoriser la compréhension et la mémorisation de ce qui est lu. »

Kobo fait déchanter

Certains lecteurs, comme François Blais, sont plutôt amateurs de liseuses, en particulier celles de Kobo qui – contrairement aux modèles Kindle d’Amazon – permettent d’emprunter des livres électroniques aux bibliothèques publiques.

Plusieurs soulignent cependant les problèmes rencontrés avec certaines versions du logiciel Adobe Digital Editions, nécessaire pour transférer les livres d’un ordinateur à une liseuse. Heureusement, il existe des solutions. Pour lire notre article à ce sujet : pv.ca/kobo-biblio

frederic-perron

Frédéric Perron