Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

PV vous répond - Décembre 2020

reactions

Extraits de vos courriels, messages sur Facebook ou Instagram, commentaires publiés sur notre site web.

Je trouve votre test de téléphones intelligents absolument pathétique. Parmi vos recommandations, un téléphone à 2 610 $ résistant peu aux chocs. Donc on achète un téléphone au prix d'un ensemble laveuse-sécheuse et on perd tout si on l'échappe sur le plancher ! Les téléphones sont faits pour être manipulés ; il me semble qu'à ce prix, on devrait avoir un téléphone digne d'un usage par l'armée au champ de bataille. Je suis très, très déçu par votre manque de sens pratique.  

Michel Beaudoin

Nous sommes bien d’accord avec vous : il est logique de s’attendre à ce que les fabricants de téléphones créent les appareils les moins fragiles possible. Nous tenons toutefois à vous préciser quelques éléments de notre méthodologie, pour bien expliquer la signification de la note de durabilité.

Notre protocole de test est sévère en ce qui concerne la résistance aux chocs, puisque nous comparons l’état des téléphones après leur avoir fait subir une centaine de chutes. Rares sont les cellulaires qui passent par une telle épreuve dans la « vraie vie » !

Nous avons donné au sous-critère « résistance aux chocs » un poids important dans la note de durabilité. Toutefois, la durabilité, elle, influence un peu moins la note globale des téléphones que d’autres critères, comme la caméra ou l’autonomie de la pile. Plusieurs raisons expliquent ce choix, notamment le fait que, dans la plupart des cas, nous constatons des dommages aux boîtiers et non aux écrans. Même endommagés, les appareils demeurent le plus souvent fonctionnels. Nous tenons aussi compte du fait que la plupart des utilisateurs dotent leur appareil d’un étui protecteur, ce qui réduit les risques.

linda

Linda Gauthier

[Dans votre test de] téléphones intelligents, je ne comprends pas comment vous évaluez l'autonomie de la pile. Par exemple, pour l'iPhone SE 64 Go, l'autonomie de la pile serait mauvaise, alors que [les sous-critères] de consommation et de temps de recharge sont acceptables. Pourquoi [sa] note [d’autonomie est-elle moins bonne que celle de l’] iPhone XR 128 Go, dont la consommation serait acceptable [mais] le temps de recharge mauvais ?

Alain Ménard

À première vue, cela peut certes sembler étrange. Pour bien comprendre, il faut savoir que les produits testés sont soumis à de très nombreux critères d’évaluation, eux-mêmes subdivisés en plusieurs sous-critères, et que les notes sont pondérées en fonction de l’importance des critères en question. Nous présentons, en règle générale, les mesures ayant le plus de poids dans la note globale.

Dans le cas des téléphones intelligents, la note d’autonomie de la pile dépend plus de la consommation que du temps de recharge. Il faut aussi noter que nous traduisons les notes en symboles, ce qui a l’avantage d’être plus imagé, mais l’inconvénient d’être moins précis. Ces deux raisons expliquent pourquoi la pile de l’iPhone XR 128 Go est considérée comme globalement meilleure que celle de l’iPhone SE 64 Go, et ce, même si elle met plus de temps à se recharger.

linda

Linda Gauthier

ligne

Je lisais ce soir l’article sur les matelas de votre édition d’octobre 2020. Nous nous sommes acheté cet été un matelas en latex (Luxor) chez le fabricant Matelas Prestige, à Saint-Eustache. Nous en sommes à ce jour bien satisfaits. Nous avions utilisé votre enquête de 2017, mais ce fabricant n’y apparaissait pas. Nous l’avions trouvé par hasard sur Internet. Pourquoi n’apparaît-il toujours pas dans votre enquête d’octobre 2020 ? C’est pourtant un fabricant québécois. J’aurais bien aimé connaître le niveau de satisfaction de ses clients.

Yves Boissonnault-Francœur

Pourquoi vous ne parlez plus du fabricant Literie Provinciale [dans votre dossier sur les matelas] ? J’ai acheté quatre matelas à cet endroit. C’est une entreprise familiale avec un service et [des] prix impeccables. […]

Daniel Mayrand

Dans les palmarès créés grâce à la contribution de notre Panel de consommateurs, nous publions des données au sujet des entreprises pour lesquelles nous avons reçu suffisamment d’avis. À ce jour, trop peu de personnes se sont exprimées au sujet de Matelas Prestige et de Literie Provinciale pour que nous puissions les y inclure.

Nous invitons donc tous nos lecteurs à s’inscrire à notre Panel (pv.ca/panel) et à répondre au plus grand nombre de sondages possible. Plus vous serez nombreux à formuler votre avis, plus nos dossiers pourront inclure d’entreprises.

clemence

Clémence Lamarche

ligne
pv-octobre

Vraiment nice, le nouveau visuel.

Julien Picherit

Sur le coup, j'ai cru que c'était un dépliant publicitaire. Une promotion sur des matelas. J'ai passé proche l'envoyer dans le bac de récupération. C'est en me demandant quel magasin m'envoyait un dépliant avec autant de pages que je me suis rendu compte que c'était mon magazine. J'aurais préféré un logo en couleur (même si la couleur n'avait pas été la même à chaque numéro).

Alain Fobi

Je suis désolée, je n'aime pas. 

Ariane Saad

Moi, j'aime. C'est vintage...

Pierre Bertrand

Je préfère l'ancienne version. POURQUOI l'avoir changée ?

Francine Sauriol

C'est simple. Même un peu trop. [Le logo de] Protégez-Vous se fond trop dans le reste de la couverture. Ça manque de « punch ».

Stéphane Thériault

J’aime beaucoup. Inclusif (différents tons de peaux), inspiration vintage (repensée) que je trouve vraiment le fun, couleurs agréables à regarder... J’ai le goût de regarder pour un nouveau matelas ! [...] C’est toujours bon de rafraîchir les choses. Bravo !

Colette Campbell-Moscrop

Il est trop tôt pour juger, un changement majeur de ce type doit mûrir. On aime ou pas au premier regard, c’est vrai. Personnellement, je vais me donner du temps pour m’habituer ; le jugement viendra ensuite.

Laurent Decottegnie

J'aime votre nouveau logo. Plus moderne, plus « punché ».

Stéphanie Bigras

La sobriété dans les couleurs, une écriture plus foncée, le sommaire plus élaboré en font une revue plus conviviale. Félicitations pour les changements apportés et bravo à l'équipe qui en rédige le contenu.

Jocelyne Picard

 À partir du numéro d'octobre 2020, nous avons changé notre logo, notre couverture (maintenant illustrée) et notre maquette à l'intérieur du magazine. Cette identité visuelle sobre mise sur la lisibilité et rappelle, par son caractère affirmatif, la crédibilité et la rigueur de nos tests comme de nos articles. Ces changements, également visibles sur nos plateformes numériques, ne font pas l'unanimité, comme en témoignent les commentaires laissés sur notre page Facebook. Mais comme le souligne si bien notre lecteur Laurent Decottegnie, « un changement majeur de ce type doit mûrir ». Nous demeurons à votre écoute ; n'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires !

brigitte

Brigitte Bellefeuille