Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Gaspillage alimentaire : l’importance de manger sans gaspiller

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par RECYC-QUÉBEC Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 05 juin 2019

RECYC-QUÉBEC

RECYC-QUÉBEC

Saviez-vous qu’un tiers de toute la nourriture produite dans le monde est gaspillée? La bonne nouvelle est qu’ensemble, nous pouvons faire une grande différence.

En quoi consiste le gaspillage alimentaire?

Le gaspillage alimentaire, c’est toute nourriture destinée à la consommation humaine qui est perdue ou jetée, que ce soit au champ, dans le transport, lors de leur transformation, à l’épicerie, dans les restaurants ou encore à la maison.

Eh oui, puisqu’une partie du gaspillage alimentaire se fait à la maison, nous avons tous un rôle important à jouer en tant que citoyens pour éviter que nos aliments se retrouvent à la poubelle.

Des chiffres effarants

Malheureusement, 63 % des résidus alimentaires que nous jetons auraient pu être mangés.

Pour vous donner une idée concrète, au Canada, on gaspille chaque jour :

• 2 400 000 pommes de terre

• 1 225 000 pommes

• 1 200 000 tomates

• 1 000 000 tasses de lait

• 750 000 miches de pain

C’est beaucoup trop n’est-ce pas?

Quels aliments gaspille-t-on le plus?

Le gaspillage alimentaire touche toutes les catégories d’aliments, particulièrement les légumes, les fruits et les restes de table, qui représentent à eux seuls 58 % de tout ce qu’on gaspille.

Par contre, même si d’autres produits comme les produits laitiers, les œufs et la viande sont gaspillés en plus petites quantités, leur impact économique et environnemental est très important.

Moins gaspiller pour mieux épargner

Comme vous vous en doutez, le gaspillage alimentaire a un coût financier important : un ménage gaspille en moyenne 140 kg de nourriture chaque année, ce qui représente 1 100 $ aux poubelles.

À l’échelle du pays, cette perte financière se chiffre annuellement à plus de 17 milliards de dollars pour les consommateurs. Voilà qui fait réfléchir!

Un coût environnemental considérable

Lorsqu’on gaspille un aliment, ce sont toutes les ressources utilisées pour le cultiver, le transformer, l’emballer et le distribuer que nous gaspillons.

Par exemple, en termes de gaz à effet de serre, les 2,2 millions de tonnes d’aliments gaspillés par les ménages canadiens chaque année sont l’équivalent des émissions de 2,2 millions de voitures!

Comment moins gaspiller?

Maintenant que vous êtes convaincus de l’importance de passer à l’action pour lutter contre le gaspillage alimentaire, voici trois trucs simples et efficaces :

Conservez : rangez vos aliments adéquatement pour qu’ils restent frais plus longtemps

Utilisez tout : soyez créatifs dans la cuisine pour réinventer et réutiliser vos restes

•  Planifiez : faites l’épicerie avec une liste pour n’acheter que ce dont vous avez réellement besoin

Pour découvrir une foule de trucs, de recettes et d’information sur le gaspillage alimentaire, visitez le site 

www.jaimemangerpasgaspiller.ca.

J’aime manger, pas gaspiller

RECYC-QUÉBEC est fière de s’associer avec le Conseil national zéro déchet et huit autres partenaires pour promouvoir à travers le Canada la campagne J’aime manger, pas gaspiller, qui vise à changer les comportements alimentaires et à réduire considérablement la quantité de nourriture gaspillée chaque jour d’un océan à l’autre.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Partenaires

  • Ça se recycle ou pas?

    Pour le savoir, téléchargez Ça va où?, l’appli mobile gratuite de RECYC-QUÉBEC qui vous aidera...