Tremblement de terre : sauriez-vous quoi faire?

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Ministère de la Sécurité publique Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 18 octobre 2018

Vous entendez un bruit sourd. Un vrombissement se fait entendre. Des objets tombent par terre. C’est la panique!

Chaque année au Québec, il se produit plusieurs centaines de tremblements de terre. Bien que peu de séismes de forte intensité y aient été répertoriés récemment, vous n’êtes pas à l'abri des secousses sismiques. Et si cela se produisait, vous seriez le premier responsable de votre sécurité et de celle de votre famille. Voici quelques conseils qui pourraient vous aider à faire face à la situation.

Peu importe le sinistre ou la situation d’urgence que vous devrez affronter, que ce soit une inondation, une panne de courant prolongée ou, dans ce cas-ci, un tremblement de terre, deux éléments sont essentiels : avoir un plan familial d’urgence connu de tous les membres de votre famille et avoir en main une trousse qui contient les articles essentiels en cas d’urgence.

Se préparer à un tremblement de terre : par où commencer?

  • Déterminez les endroits sécuritaires où vous pourrez rapidement vous abriter.
     
  • Fixez solidement les meubles tels que les étagères et les bibliothèques ainsi que les objets fixés au mur et déplacez les objets lourds au bas des étagères pour éviter qu'ils ne tombent sur quelqu'un.
     
  • Si votre domicile est équipé d'appareils au gaz naturel ou reliés à un réservoir de propane extérieur, assurez-vous que tout est solidement arrimé et que les conduites ne peuvent se briser.

Que faire pendant un tremblement de terre?

  • Restez calme. Demeurez à l’intérieur et, surtout, ne vous précipitez pas dehors.
     
  • Éloignez-vous des fenêtres, des miroirs, des cloisons de verre, des bibliothèques en hauteur, des foyers et des appareils d'éclairage.
     
  • Abritez-vous sous un meuble solide et agrippez-vous-y. Si ce n’est pas possible, collez-vous contre un mur et protégez-vous la tête et le cou avec vos bras.
     
  • Si vous êtes dans un lieu public encombré, essayez de vous réfugier dans un endroit pour éviter de vous faire piétiner.
     
  • Si vous êtes à l’extérieur, éloignez-vous des bâtiments, des lignes électriques et des autres structures qui peuvent s'écrouler.
     
  • Ne vous arrêtez pas sur un pont, sur une voie surélevée, sous un viaduc ou dans un tunnel si vous êtes au volant de votre véhicule.
     
  • Garez-vous en bordure de la route, dans un endroit dégagé, et demeurez à l'intérieur de votre véhicule.

Et après, on fait quoi?

Si vous n'êtes pas blessé, vérifiez l'état des personnes près de vous. En cas de blessures, demandez du secours.

Ensuite, vérifiez si votre domicile est endommagé et évacuez si les dommages sont sérieux. Si vous étiez dehors lors du séisme, attendez et écoutez les consignes de sécurité avant de réintégrer votre domicile.

Pour tout connaître sur les mesures à prendre lors d’un tremblement de terre, consultez le site Internet du ministère de la Sécurité publique.

Votre maison est-elle située dans une région à risques?

On dénombre trois principales zones à risques au Québec :

  • La zone Charlevoix-Kamouraska, la plus active, longe le fleuve Saint-Laurent, en partie dans les MRC de Charlevoix et de Charlevoix-Est, sur la rive nord, et les MRC de L’Islet et de Kamouraska, sur la rive sud.
  • La zone de l’ouest s’étend de la Vallée de l’Outaouais depuis Montréal jusqu’au Témiscamingue et inclut les Laurentides et l’est de l’Ontario.
  • La zone du Bas-Saint-Laurent se situe dans l’estuaire du fleuve Saint-Laurent, entre la région de la Côte-Nord et celle du Bas-Saint-Laurent.
Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.