Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Télétravail en raison de la COVID-19 : ce que vous pouvez déduire de vos impôts

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Le Protecteur du citoyen Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 23 Février 2021 Adobe Stock

femme-en-teletravail-670x500 Adobe Stock

Vous avez dû passer en mode télétravail en 2020 en raison de la pandémie? Sachez que certaines dépenses sont déductibles d'impôt.

Vous faites partie des salariés qui ont dû travailler depuis leur domicile à cause de la pandémie? Vous pouvez déduire certaines de vos dépenses au moment de remplir votre déclaration de revenus de 2020.

Pour bénéficier de cette déduction d’impôt, il vous faut remplir les deux conditions suivantes :

Vous avez travaillé plus de 50 % du temps à votre domicile durant au moins un mois en continu;

• Vous n’avez reçu ou ne recevrez aucun remboursement de votre employeur pour ces dépenses.

Comment procéder

Pour demander la déduction, vous avez le choix entre la méthode simplifiée à taux fixe et la méthode détaillée. L’outil d’aide à la décision du ministère des Finances permet de simuler les deux méthodes de calcul.

Avec la méthode à taux fixe, vous réclamez 2 $ par jour de télétravail effectué. Le maximum est de 200 jours travaillés à domicile, soit 400 $ de déduction. Vous n’avez aucune preuve de dépenses à fournir.

Avec la méthode détaillée, vous calculez vos dépenses réelles. Vous devez alors obtenir les formulaires nécessaires (TP-64.3 et T2200S) signés de votre employeur. Vous devrez aussi conserver toute pièce justificative pour chacune de vos dépenses. Les dépenses éligibles sont de deux types :

1. Les dépenses associées uniquement à votre bureau à domicile

Les frais liés uniquement à votre espace de travail dédié ou à l’exécution de votre travail sont déductibles à 100 %. Ils comprennent :

• Les fournitures de bureau consommées dans le cadre du travail (par exemple : papèterie, crayons, agrafes, cartouches d’encre);

• Les frais postaux et les appels interurbains;

• Les accessoires d’éclairage et les réparations mineures (par exemple : ampoules, peinture).  

À noter : les meubles et accessoires de bureau ne sont pas déductibles. Il en va de même pour les ordinateurs, périphériques et accessoires informatiques (écran, imprimante, souris), logiciels et autres appareils électroniques.

2. Les frais généraux

Certains frais s’appliquent au bureau, mais aussi au reste du domicile. Ils incluent :

• Le chauffage et l’éclairage;

• Le service internet et de téléphonie cellulaire;

• Les produits d’entretien ménager;

• Le loyer (uniquement pour les personnes locataires).

Les frais généraux sont déductibles sur une base proportionnelle. La déduction est calculée en fonction de la superficie occupée par votre espace de travail dans votre domicile. Elle dépendra aussi de l’utilisation faite de cet espace et du nombre de travailleurs qui partagent ces frais.

À noter : une même dépense ne peut être déduite qu’une seule fois. Deux conjoints qui font du télétravail à la même adresse devront diviser entre eux le montant déclaré des dépenses communes.

Des questions ou des problèmes?

Vous voulez en savoir plus sur les particularités de la déclaration de revenus en lien avec la COVID-19? Consultez le site Web de Revenu Québec.

Vous n’êtes pas satisfait des services reçus ou êtes en désaccord avec une décision de Revenu Québec? Adressez-vous au Protecteur du citoyen. Nos services sont confidentiels et gratuits.