Santé et services sociaux : un problème avec un organisme communautaire ?

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Le Protecteur du citoyen Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 04 avril 2018

Fotolia

Fotolia

3 500 : c’est environ le nombre d’organismes communautaires qui peuvent faire l’objet d’une plainte ou d’un signalement au Protecteur du citoyen.

3 500… C’est environ le nombre d’organismes communautaires du réseau de la santé et des services sociaux qui peuvent faire l’objet d’une plainte ou d’un signalement au Protecteur du citoyen. Il peut s’agir, par exemple, d’organismes œuvrant pour la défense des droits ou offrant des services d'aide et d'entraide à différentes clientèles (personnes âgées, personnes handicapées, personnes ayant des problèmes de santé mentale, etc.).

Vous estimez que vos droits n’ont pas été respectés par un organisme communautaire ? Vous pouvez faire une plainte au Commissaire aux plaintes et à la qualité des services du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS ou CIUSSS) de votre région. Si les conclusions du commissaire ne vous apportent pas satisfaction ou si vous n’avez pas eu de réponse de sa part dans un délai de 45 jours, adressez-vous alors au Protecteur du citoyen. Nous agissons en 2e recours.

Vous avez observé des failles ou des injustices au sein d’un organisme communautaire ? Vous pouvez faire un signalement directement au Protecteur du citoyen au 1 800 463-5070 ou en utilisant notre formulaire sécurisé.

À savoir : pour que nous puissions traiter votre plainte ou votre signalement, l’organisme communautaire doit, notamment, être à but non lucratif, lié au domaine de la santé et des services sociaux, et administré par un conseil d’administration composé majoritairement d’utilisateurs de ses services ou de membres de la communauté qu’il dessert.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.