Diminuer sa consommation de viande

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Maison du développement durable Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 08 août 2017

Shutterstock.com

Voici nos conseils pour tester des habitudes de consommation saines, économiques et écologique et relever le défi de diminuer sa consommation de viande.

Réduire sa consommation de protéines animales au quotidien est bénéfique pour la santé, l’environnement, le portefeuille et aussi pour le bien-être animal. Néanmoins, supprimer brusquement et définitivement les protéines animales de son alimentation n’est pas chose facile pour tout le monde. Le défi est donc de tendre vers une réduction de sa consommation et pourquoi pas vers une forme de végétarisme.

Le faire chez soi en 5 étapes :

1. Connaissez les impacts de vos choix de consommation

L'industrie du bétail a des impacts majeurs sur les changements climatiques. Les bovins produisent et émettent des quantités importantes de méthane, un gaz à effet de serre 23 fois plus puissant que le CO2. S’ajoutent à cela la déforestation et la consommation excessive d’eau. Tendre progressivement vers des protéines de sources végétales, c’est réduire son empreinte écologique et contribuer à réduire la pollution à l’échelle mondiale!

2. Dites non à un système alimentaire non durable

Lutter contre la faim dans le monde est devenue l’une des priorités de notre millénaire. Malheureusement, les méthodes de production de la viande entrent en contradiction avec cette priorité. Dans un système alimentaire mondial limité par l'accès à l'eau et aux terres arables, environ 35 % de tous les grains produits dans le monde servent à nourrir le bétail aux États-Unis. Ces animaux consomment plus de 7 fois la quantité de grains que l'ensemble de la population humaine. En d'autres termes, réduire sa consommation de protéines animales c’est poser un geste citoyen en disant NON à un système alimentaire non durable.

3. Faites du bien à votre portefeuille

La plupart des protéines de source végétale et particulièrement les légumineuses sont une excellente source de protéines et coûtent une fraction du prix de la viande. Sauver de l’argent et économiser pour autre chose est toujours une idée gagnante! Comme quoi faire un geste écologique et humain peut aussi nous permettre de faire des économies.

4. Prenez soin de votre santé

Favoriser les protéines végétales aux protéines animales réduirait le risque de maladie. En ce qui a trait à la charcuterie, les nitrites et nitrates utilisés pour prolonger la conservation de la viande ainsi que le rôle du fer présent dans la viande rouge peuvent accroitre les risques de cancer. Concernant le lait, il est reconnu comme favorisant le diabète de type 2, l’acidité de notre organisme et n’est pas favorable au développement de notre système osseux. Nous sommes d’ailleurs la seule espèce sur terre à consommer le lait d’une autre espèce. Essayez d’autres types de lait (soja, amande, riz …) ou privilégiez des sources de protéines variées (avoine, blé, millet, boulgour, orge, quinoa, chanvre, noix, algues, tempeh, légumineuses …). Une panoplie de saveurs à découvrir!

5. Pensez au bien-être animal

La production industrielle de viande engendre l’utilisation de méthodes qui posent problème au niveau éthique. À cette échelle, il est impossible de produire en masse sans entasser les animaux, les conditionner à vivre dans des espaces clos ou encore à réduire drastiquement leur longévité. Les pratiques courantes dans les abattoirs industriels engendrent une grande souffrance animale. Effectuer une réflexion sur le bien-être des animaux d’élevage est aussi une bougie d’allumage efficace menant à réduire sa consommation de protéine animale.Bottom of Form

Pour en savoir davantage, visitez mamaisondurable.org

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.