Aimer le trèfle et le pissenlit

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Maison du développement durable Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 17 mai 2017

Alexandre CV

Lâchez prise sur la pelouse parfaite qui ressemble à un “vert de golf”. Voici quelques conseils pour aimer les trèfles et pissenlits.

Les plantes qui poussent toutes seules ne demandent ni eau ni engrais pour rester belles tout l’été. La biodiversité fait partie intégrante d’un environnement sain et nécessite beaucoup moins de travail qu’une pelouse manucurée!

Le faire chez soi en 5 étapes faciles

1. Semer les herbes à gazon avec peu d'entretien

Semer du trèfle blanc nain avec d’autres herbes à gazon nécessitant peu d’entretien (fétuque fine) dans les espaces dégarnis de la pelouse: des mélanges « à entretien minimum » sont disponibles dans les jardineries et les bonnes quincailleries.

2. Tondre mais pas trop court

Couper la pelouse régulièrement et pas trop court (3 pouces ou +) : les herbes à gazon deviennent plus denses lorsqu’elles sont coupées et c’est plus pratique pour marcher et jouer sur la pelouse. Cependant il ne faut pas raser le gazon comme sur un terrain de golf. Plus le gazon est long, plus il a de chlorophylle et donc d’énergie pour faire de la photosynthèse.

3. Enrichir de matière organique

Ajouter de la matière organique sur la pelouse en laissant le gazon coupé au sol : cela enrichit la pelouse et la protège du soleil. Il se décompose tout seul après quelques jours tout en encourageant le travail des microorganismes du sol. Faire de l’herbicyclage économise de l’engrais (-30%) et aussi des coûts de collecte et d’enfouissement.

On peut aussi ajouter un peu de compost une fois l’an au moment de semer.

4. Goûtez-y!

Manger les plantes sauvages qui poussent dans la pelouse, comme pissenlits et le trèfle sont comestibles! On peut manger toutes les parties du pissenlit de même que les fleurs et les feuilles de trèfle.

Quelques recettes avec les pissenlits ici.

5. L'essayer c'est l'adopter

Opter pour des alternatives à la pelouse dans les endroits où elle pousse trop mal : par exemple sur les terrains ombragés ou très acides. Il existe une quantité de couvre-sols qui aiment ces conditions (pervenche, pachyssandre, muguet, etc.). Si rien ne pousse, on peut mettre du paillis.

D’autres trucs et astuces vous attendent: mamaisondurable.org

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.