Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Internet: les traces laissées qui survivent au défunt

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Fédération des coopératives funéraires du Québec Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 03 Juin 2013

La majorité des gens ont une identité numérique qui s'inspire des traces laissées sur Internet. Ces traces risquent de survivre au défunt. Doit-on s'en soucier? Que peut-on y faire?

En quoi consiste l'identité numérique?
Depuis quelques années, plusieurs d'entre nous ont ajouté un volet numérique à leur identité. Selon des données récentes1, 77,1 % des Québécois sont des internautes réguliers et près de 40 % utilisent les réseaux sociaux comme mode de communication dans un cadre personnel.

En moyenne, les Québécois passent un peu plus de 16 heures par semaine sur Internet. Ils y laissent des traces volontaires (commentaires sur des blogues, des forums, photos, statuts sur Facebook ou Google+, etc.) et des traces involontaires. Dans cette seconde catégorie, il y des informations techniques comme notre système d'exploitation ou la taille de notre écran.

Il y a aussi des informations plus personnelles comme notre historique de navigation et de recherches, nos contacts ou nos relations. Plusieurs de ces données peuvent être consultées plus ou moins librement et contribuent à former l'aspect numérique de notre identité. Bien des gens, maintenant, ne nous connaissent que par Internet.

Pourquoi devrait-on s'en soucier?
Selon le degré et la nature de l'utilisation d'Internet par le défunt, la gestion de l'aspect numérique de son identité peut être très importante et difficile pour au moins deux raisons. D'abord, ces informations vont demeurer en ligne longtemps après son décès. Ensuite, ces informations sont plus ou moins contrôlées par des compagnies qui ne vous connaissent pas, souvent basées à l'extérieur du Canada et régies par des lois différentes des nôtres.

Pour éviter des difficultés à vos proches...

  • Quand vient le temps de choisir un service en ligne (courriel, stockage de photos ou de documents, etc.), préférez des compagnies ou des sites Web canadiens.
  • Ne multipliez pas inutilement les services en ligne que vous utilisez (ex.: ne pas avoir trois adresses de courriel chez trois fournisseurs différents inutilement).
  • Tenez une liste à jour avec vos mots de passe et vos noms d'utilisateurs pour faciliter l'accès à vos ordinateurs, vos logiciels et les sites Web que vous utilisez.
  • Conservez une copie «papier» de cette liste dans un endroit secret. Une version électronique ne sert à rien si on ne connaît pas le mot de passe de l'ordinateur.
  • Partagez l'information quant à la localisation de cette liste avec une personne en qui vous avez confiance.

Lire l’article intégral
Internet... Quand les traces laissées survivent au défunt!