Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Le comportement financier des travailleurs québécois face à la planification de leur retraite

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Mise en ligne : 17 Octobre 2012

Selon les données du plus récent sondage de Question Retraite, dévoilées dans le cadre des activités du Mois de la planification financière de la retraite, les travailleurs québécois ont beaucoup de difficulté avec la notion d’épargner en prévision de leur retraite, notamment les travailleurs issus des tranches d’âges plus jeunes. Le sondage, réalisé par SOM, a été effectué du 27 avril au 27 mai 2012 auprès de 1 805 répondants en provenance de toutes les régions du Québec.

Selon les résultats du sondage, il semble que l’épargne et la planification prennent une place de plus en plus importante au fur et à mesure que les gens vieillissent. En effet, 63 % des travailleurs de 35 à 64 ans disent qu’ils planifient plus qu’avant et 53 % d’entre eux épargnent davantage qu’il y a 10 ans. D’ailleurs, s’ils pouvaient revenir en arrière, plus de la majorité des répondants (56 %) se conseilleraient de penser davantage à leur avenir et de moins vivre au jour le jour en ce qui concerne la gestion de leurs finances personnelles.

«Même si Question Retraite a toujours privilégié une épargne précoce et constante, il n’est jamais trop tard pour rectifier le tir. Il est donc plutôt encourageant de constater que plusieurs travailleurs réalisent aujourd’hui qu’ils auraient pu se faciliter la tâche en commençant à épargner plus tôt pour leur retraite», de déclarer la présidente de Question Retraite, madame Jocelyne Houle-LeSarge.   

Du côté de l’endettement, le sondage révèle que l’utilisation des différentes formes de crédit est assez importante chez les travailleurs québécois de 25 à 64 ans. En effet, 38 % des personnes sondées ont des soldes impayés sur leur carte de crédit et 42 % sur leur marge de crédit. À la lecture de ces chiffres, il n’est pas étonnant de constater que la majorité des travailleurs visés (58 %) admettent que l’épargne vient au second rang dans leurs priorités financières, soit après avoir consommé selon leurs besoins et envies.

«Le manque d’intérêt pour l’épargne demeure une question préoccupante pour Question Retraite. S’ils ne posent pas dès maintenant les gestes essentiels à une planification adéquate de leur retraite, bon nombre de travailleurs québécois pourraient compromettre leur sécurité financière. L’épargne étant à la base d’une retraite active et confortable, il faut passer de l’intention à l’action et poser des gestes concrets en ce sens», d’ajouter madame Houle-LeSarge.

En effet, selon les résultats du sondage, seulement 15 % des répondants se sont fixés des objectifs précis et chiffrés d’épargne-retraite. Ce manque de planification surprend car 55 % des répondants affirment que leurs parents ont eu une influence en ce qui concerne leur rapport à l’argent. Loin au 2e rang des influenceurs, on retrouve les conjoints (16 %), ce qui fait dire à Question Retraite que les discussions sur la planification financière au sein du couple sont loin d’être monnaie courante au Québec.

Selon Question Retraite, ces données démontrent que beaucoup de Québécois(es) envisagent non seulement leur avenir avec un peu trop d’optimisme, mais qu’ils ignorent encore plusieurs aspects de la planification de la retraite. «Les données du sondage nous rappellent qu’il faut non seulement accroître les efforts de sensibilisation et d’information sur la planification de la retraite, mais que ceux-ci doivent être appuyés par la famille et les proches qui portent également cette responsabilité envers les personnes qui leur sont chères», de conclure madame Houle-LeSarge.

En terminant, rappelons que par les différentes activités qui ont lieu durant tout le Mois de la planification financière de la retraite, Question Retraite désire sensibiliser les 25-45 ans à l’importance de commencer à planifier leur retraite le plus tôt possible. Afin de les encourager en ce sens, Question Retraite invite tous les Québécois(es) à se rendre sur le site et, du 1er au 31 octobre 2012, à s’inscrire au concours qui leur permettra de remporter l’un des quatre REER de 1 000 $.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Partenaires