Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Aménagement paysager : les 6 principes fondamentaux pour une cour écologique

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Écohabitation Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 14 Janvier 2022 Photo Big Stock

Ecohabitation_Amenagement-exterieur Photo Big Stock

Appliquer les principes de l'aménagement paysager écologique, c'est simple ! Voici les 6 grands principes pour cultiver un beau jardin sain et productif, en mettant en valeur la biodiversité du Québec.

Chacun à notre échelle, nous pouvons appliquer des mesures simples pour contribuer à la préservation de la biodiversité et réduire notre empreinte écologique.

Pour une pelouse écolo : trouver des alternatives au gazon

Tonte, fertilisant, arrosage : le gazon conventionnel de type Kentucky Bluegrass demande beaucoup d'arrosage pour rester vert. Choisissez un autre type de couvre-sol, comme le Quatre-temps, la Buchloé faux-dactyle ou encore la fétuque et le trèfle nain.

Privilégier les espèces indigènes

Ce terme désigne les plantes adaptées au territoire dans lequel elles poussent, et qui nécessitent donc peu d’entretien. Outre le couvre-sol, on peut planter des essences spécifiquement canadiennes : l’aulne rugueux, l’amélanchier, la vigne blanche ou l’apios d’Amérique… Les plantes indigènes du Québec sont nombreuses, vous aurez l'embarras du choix.

Se débarrasser des plantes envahissantes

Les espèces envahissantes, importées à des fins médicinales, horticoles ou agricoles, poussent à toute vitesse et détruisent les écosystèmes locaux, faute de compétiteurs naturels. Il est bon de s’en débarrasser. Pour en savoir plus et les identifier, consulter le site Web d’Écohabitation.

Penser à économiser l'eau potable

Placer un baril récupérateur d'eau de pluie à la sortie de la gouttière du toit est un geste simple . Vous pourrez ainsi arroser vos plantes ou même laver votre voiture et économiser une quantité d'eau appréciable.

Quant à réduire la consommation d’eau pour l'arrosage, on peut utiliser une minuterie ou mieux encore installer un système d’irrigation, ce qui permettra d’acheminement l’eau directement aux racines.

Favoriser les sols qui absorbent les eaux pluviales

L’eau de pluie qui ne peut pénétrer dans le sol ruisselle, se gorge de polluants et va saturer les stations d’épuration. On peut contribuer à résoudre le problème en aménageant des sols permables sur son terrain : avec des pavés perméables, du gravier grossier, des dalles poreuses, des copeaux de bois et même un jardin de pluie.

Les bienfaits du potager

Le jardin potager, aussi petit soit-il, constitue un pas vers une plus grande autonomie alimentaire. L'agriculture urbaine fait de plus en plus d'adeptes, et ses bienfaits environnementaux et sociaux ont été démontrés. Certaines villes ont même modifié leur règlementation pour permettre d'aménager des jardins potagers en façade de la maison et de posséder quelques poules.

Pour en savoir plus sur l’aménagement extérieur écologique et préparer le printemps, découvrez les guides pratiques d’Écohabitation ainsi que les formations en ligne données par des experts