Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

GET /partenaires/conseil-du-statut-de-la-femme/la-releve-agricole-feminine-remuer-ciel-et-terre HTTP/1.1 Accept: text/html,text/plain Accept-Encoding: gzip Authorization: Cookie: eZSESSID=t7h2j5n6gm6p3bke8p7lcvm1o8 Cookie2: $Version="1" Host: www.protegez-vous.ca Surrogate-Capability: abc=ESI/1.0 User-Agent: Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686) Gecko/20071127 Firefox/2.0.0.11 X-Client-Ip: 38.108.108.178, 192.168.70.1, 192.168.70.1 X-Forwarded-For: 38.108.108.178, 192.168.70.1 X-Forwarded-Port: 443 X-Forwarded-Proto: https X-Php-Ob-Level: 1 X-User-Hash: 4bee787753ed6173e382f569d3a33716e14d1a16e7dbaf810d80e06373aa0746 X-Varnish: 183855740 Cookie: eZSESSID=t7h2j5n6gm6p3bke8p7lcvm1o8; yc-session-id=t7h2j5n6gm6p3bke8p7lcvm1o8

La relève agricole féminine : remuer ciel et terre

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Conseil du statut de la femme Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 03 avril 2019

Photo: Caroline Hayeur

Photo: Caroline Hayeur

Trois parcours d’agricultrices de la relève présentés dans un portrait révélateur d’une pratique agricole féminine dynamique et diversifiée.

Une pratique agricole féminine diversifiée

Elles s’appellent Maude Tremblay, Audrey Bogemans et Véronique Bouchard. Elles sont passionnées et déterminées. Leurs récits témoignent de réalités que vivent, au Québec, celles qui choisissent de devenir agricultrices.

Magnifiquement illustré, ce portrait de la relève féminine agricole émane du Conseil du statut de la femme.

Le parcours de ces trois femmes agricultrices est un bel exemple de l’importante contribution économique et sociale de celles qui engagent leur passion et leurs compétences dans ce secteur.

L’importante contribution des femmes à l’agriculture

Ce n’est pas d’hier que les femmes sont présentes dans nos fermes et autres établissements agricoles. Historiquement, on y entrait par la voie du mariage et on y travaillait sans salaire ni statut de propriétaire. Aujourd’hui, plusieurs parcours existent. Ils sont bien souvent atypiques plutôt que traditionnels. La relève agricole féminine s’installe davantage en démarrant une entreprise plutôt qu’en reprenant une ferme appartenant à la famille.

L’essor d’une relève féminine

Les données statistiques confirment depuis les années 2000 la place plus grande occupée par la relève agricole féminine. Ces femmes doivent relever jour après jour des défis de reconnaissance sociale, de financement et de conciliation travail-famille.

Trois parcours, trois régions, trois productions

Le portrait nous permet d’en savoir plus sur Maude Tremblay et sa passion pour la génétique des bovins de boucherie dans la Matapédia. Maude se distingue de par sa présence dans les médias sociaux et peut être considérée comme une pionnière dans un secteur très majoritairement masculin. Nous découvrons aussi Audrey Bogemans qui en Montérégie est établie dans le domaine des grandes cultures. Audrey est copropriétaire de la ferme avec son conjoint et elle est impliquée dans la chambre de commerce de sa région. Enfin, Véronique Bouchard, copropriétaire d’une ferme des Laurentides nous permet de découvrir la production biologique maraîchère sur une petite surface. Ces agricultrices jouent un rôle important dans leur communauté. Elles contribuent à la vitalité économique de leurs régions.

Pour consulter le portrait

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.

Partenaires