Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Insouciants ou prévoyants ? De quel côté sont rangés les jeunes d’aujourd’hui ?

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Chambre des notaires du Québec Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 09 Mars 2016

image

Photo: Chambre des notaires du Québec

La Chambre des notaires a voulu savoir si les « Y » ont le réflexe de se munir des protections juridiques ou s'ils se fient aveuglément à la loi.

En travaillant de près avec le public, les membres de la Chambre des notaires ont été témoins des nombreux changements culturels, idéologiques et technologiques qui, au fil des années, ont façonné la société québécoise. De ces bouleversements est issue la génération «Y».

Entrée dans l’âge adulte, cette génération est aujourd’hui confrontée à de nouvelles réalités telles qu’avoir un enfant, acheter une propriété ou devenir entrepreneur. Les jeunes de la génération «Y» doivent donc réaliser l’importance de contrôler leur vie sur le plan juridique.

Ils sont nés entre le début des années 1980 et la fin des années 1990. On leur avait promis la lune. L’avenir leur appartenait. Depuis leur entrée sur le marché du travail, l’économie ne cesse de leur donner le vertige. Il y a une grande fascination à leur égard de la part des employeurs et des publicitaires. Génération de l’égoportrait, ils savent manier les médias sociaux. On sait qu’ils consomment différemment, mais il nous reste encore à découvrir comment ils envisagent leur avenir.

Si 19 % d’entre eux sont encore sur les bancs d’école, la majorité (75 %) a fait son entrée sur le marché du travail. L’achat d’une première propriété, le mariage et la naissance des enfants sont sur le point de changer leur vie, si ce n’est déjà fait.

Ces grands événements sont ainsi porteurs de lourdes obligations. Maîtrisent-ils la situation? Possèdent-ils tous les outils juridiques ?

L’attitude des « Y » et leur niveau de protection juridique

Ils sont confiants, inquiets ou insouciants.

Certains sont prêts à toute éventualité et d’autres font confiance aux lois et au destin (peut-être trop dans certains cas…). Le spectre est plutôt large, mais chose certaine, plus ils avancent en âge, plus leur niveau de protection est personnalisé.

Il est évidemment impossible de généraliser l’attitude d’une génération en entier. Bien que les différents membres des «Y» ont beaucoup de points communs, l’importance attribuée à la protection juridique personnalisée varie.

Or, selon l’étude réalisée par la Chambre des notaires, des données surprennent.

49 % sont confiants
32 % sont inquiets
18 % semblent insouciants

Le notaire de famille

Peu importe le niveau de protection, 33 % des « Y » considèrent le notaire comme le conseiller le plus important. Mais les parents ne sont jamais très loin, avec 19 %. Le notaire de famille est donc un acteur qui est appelé à jouer un rôle important quand vient le temps d’assurer sa protection juridique.

Pour en savoir davantage sur les résultats, consultez l’étude.

Et vous ? Êtes-vous confiant ? Quand est-il de votre niveau de protection juridique ?


Vous pourrez également obtenir votre propre diagnostic quant à votre niveau de protection juridique grâce au Protect-O-MaîtreMC. Sous forme d’un questionnaire électronique simple et ludique, cet outil permet de faire un survol juridique dans les domaines de la famille et du couple, de l’immobilier, des affaires et du testament et succession.

Faites le test avec l’outil diagnostique PROTECT‑O‑MAÎTREMC.

Prenez le contrôle de votre vie!

Les résultats vous permettront d’amorcer une première réflexion sur votre situation personnelle. Vous pourrez partager vos résultats avec votre conjoint ou vos proches et recevoir votre diagnostic par courriel. Ce test, à la fois révélateur et amusant, suscitera sans doute des questionnements et des discussions avec votre famille. Cet outil n’a pas la prétention d’être exhaustif et de vouloir répondre à toutes les questions ni de fournir toutes les nuances propres à votre situation. Toutefois, les résultats vous donneront des bases pour comprendre certaines options disponibles. Nous vous conseillons de vous référer à d’autres ressources existantes, notamment le site de la Chambre des notaires, sa foire aux questions ou le service 1 800 notaire qui vous permet gratuitement de poser une question en ligne ou de parler à des notaires d’expérience afin d’obtenir de l’information juridique de base. Par ailleurs, si vous avez besoin d’un avis juridique sur votre situation personnelle, nous vous invitons à consulter un notaire. Avec ce conseiller juridique, vous pourrez approfondir votre réflexion et discuter des choix qui vous conviennent le mieux pour vous protéger.