Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Traiter avec un courtier hypothécaire : que faut-il savoir?

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Autorité des marchés financiers Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 03 Février 2021 AdobeStock

AdobeStock_363354811 AdobeStock

Pour financer une propriété, vous avez le choix de magasiner un prêt par vous-même ou de faire appel à un courtier hypothécaire.

Le courtier hypothécaire agit comme intermédiaire entre vous et des prêteurs hypothécaires potentiels, en général des institutions financières.

Un courtier hypothécaire connaît la gamme de produits hypothécaires offerts par les prêteurs. Il recherche le prêt qui convient à vos objectifs et à votre situation financière. Pour ce faire, il tient compte notamment du taux d’intérêt et des caractéristiques du prêt.

Comment le courtier hypothécaire est-il rémunéré?

C’est généralement le prêteur qui paie le courtier hypothécaire, après que la transaction a été notariée. La rémunération du courtier est basée sur le montant emprunté et la durée du prêt.

Le courtier doit vous divulguer par écrit sa rémunération et tout autre avantage qu’il pourrait recevoir (un bonus, par exemple) si vous obtenez le prêt.

Un courtier hypothécaire doit être en mesure de :
 

  • proposer les prêts de plus d’un prêteur;
  • dire avec combien de prêteurs lui et l’entreprise pour laquelle il travaille ont fait affaire au cours des 12 derniers mois;
  • dire si un prêteur leur a consenti plus de 50 % du nombre total de prêts ou de renouvellements hypothécaires sollicités au cours des 12 derniers mois.

Demandez des clarifications à votre courtier hypothécaire sur le nombre de propositions que vous pourriez obtenir.

Renseignez-vous sur l’existence d’une clause d’exclusivité

Le contrat signé avec le courtier pourrait contenir une clause d’exclusivité. Cette clause :

  • vous oblige à traiter avec votre courtier hypothécaire pour l’obtention du prêt;
  • vous empêche de contracter un prêt hypothécaire par vous-même ou à l’aide d’un autre courtier hypothécaire;
  • vous engage en général pour la durée du contrat.

Prenez le temps de poser à votre courtier hypothécaire les questions nécessaires sur la clause d’exclusivité et les autres éléments du contrat. C’est votre responsabilité de comprendre ce à quoi vous vous engagez. Le courtier a toutefois l’obligation de vous expliquer cette clause et la pénalité applicable (son coût et les conditions pour lesquelles elle est exigée, si c’est le cas).

Si vous contournez la clause d’exclusivité, il se pourrait que vous deviez payer une pénalité élevée (par exemple, 1 % du montant du prêt que vous recherchez).

Une vérification qui s’impose

Méfiez-vous! L’Autorité des marchés financiers et l’Office de la protection du consommateur ont récemment mis la population en garde contre de faux prêteurs d’argent, qui utilisent les médias sociaux pour recruter leurs « clients ». Pour savoir si l’entreprise et la personne avec qui vous faites affaire sont autorisées à agir à titre de courtiers hypothécaires :

Pour plus d’information sur les courtiers hypothécaires résidentiels, rendez-vous sur le site Web de l’Autorité des marchés financiers.