Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Confier la gestion de ses affaires à une autre personne : comment s’y préparer ?

Article d'un partenaire de Protégez-Vous

Par Autorité des marchés financiers Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 10 Février 2022 Adobe Stock

confier-la-gestion-de-ses-affaires-a-une-autre-personne Adobe Stock

Pour la gestion de vos finances personnelles, tenez compte du risque de perdre certaines de vos capacités, que ce soit de façon temporaire ou permanente.

Mieux vaut prévenir les ennuis financiers liés à la perte de capacités cognitives ou physiques. Voici 5 éléments clés à considérer lorsqu’on planifie la décision de confier la gestion de ses finances à une autre personne.

1. Organisez vos documents

Faites régulièrement l’inventaire et la mise à jour de ce que vous détenez en rassemblant des documents tels que :

Relevés bancaires;

Relevés de cartes de crédit et de prêts;

Relevés de placements;

Contrats d’assurance.

2. Choisissez une personne sur qui vous pouvez compter

Cette personne peut être un membre de votre famille ou un ami. L’important est le lien de confiance qui vous lie à elle et la possibilité qu’a cette personne de bien vous accompagner. Un ami ou un proche agira souvent pour vous gratuitement.

Si aucun membre de votre entourage ne peut s’acquitter de cette tâche, vous pourriez confier la gestion de vos finances à un professionnel contre rémunération de ses services. Vérifiez toujours si cette personne est membre d’un organisme reconnu ou d’un ordre professionnel. N’hésitez pas à en contacter plusieurs avant de confier l’éventuelle gestion de vos finances.

3. La procuration

Une procuration est un type de contrat par lequel vous désignez quelqu’un pour vous représenter et pour s’occuper de certaines de vos affaires. Ce document écrit prouve que vous avez désigné cette personne pour vous représenter. Il est toujours préférable de faire rédiger une procuration par un professionnel, par exemple un avocat ou un notaire.

Vous pourriez aussi décider de rédiger vous-même votre procuration. Plusieurs sources d’information sont disponibles pour vous orienter dans votre rédaction.

4. Limitez les pouvoirs accordés

Limitez les pouvoirs accordés par votre procuration pour prévenir l’abus financier ou contrer les mauvaises intentions qu’une personne malintentionnée pourrait avoir. Par exemple, exigez un cosignataire pour le retrait de grosses sommes d’argent de votre compte, ou encore, limitez le montant des retraits. Vous pouvez mettre fin en tout temps à une procuration.  

5. Prévoyez l’inaptitude avec un mandat de protection

Si on vous déclare inapte un jour, votre procuration ne sera plus valide. C’est le mandat de protection qui prendra alors effet. Dans ce cas également, vous pouvez prévoir à l’avance qui s’occuperait de vos affaires si cela devait arriver.

Le mandat de protection désigne une ou plusieurs personnes pour prendre soin de vous ou de vos biens si vous devenez incapable de le faire. Vous y indiquez l’étendue des pouvoirs de cette personne qui aura la responsabilité de s’occuper de l’ensemble de vos affaires. Vous devez remplir un mandat de protection pendant que vous êtes apte à le faire.

Pour en savoir davantage, visitez le site Web de l’Autorité des marchés financiers.