Créer l’environnement idéal pour les devoirs

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Alloprof Parents Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 06 février 2018

Alloprof Parent

Alloprof Parent

Il est important d’étudier dans un environnement propice aux apprentissages. Quel environnement physique, sonore et visuel doit-on privilégier?

Pour créer un environnement propice aux apprentissages, l’idéal est de s’adapter aux besoins de l’enfant.

L’endroit idéal

La pièce la plus propice n’est pas nécessairement la plus silencieuse, la mieux équipée ou la plus pratique, mais plutôt celle où le jeune se montrera le plus efficace et concentré.

Pourquoi ne pas expérimenter plusieurs endroits dans la maison pour trouver celui où il se sent le mieux pour faire ses devoirs?

Pour l’enfant anxieux

L’enfant qui a davantage besoin de soutien pendant ses travaux préférera peut-être s’installer sur le comptoir de la cuisine pendant que vous préparez le souper, ou dans le salon, au milieu du va-et-vient des autres membres de la famille.

Pour l’enfant ayant du mal à se concentrer

Cet enfant travaillera probablement mieux s’il est seul dans sa chambre ou dans le bureau, par exemple. On veillera à diminuer les interruptions (alertes sur un téléphone, demandes du petit frère, etc.).

On recommande souvent de faire les devoirs sur un bureau ou une table, surtout lorsque le jeune doit écrire. Mais pour les autres travaux scolaires, certains enfants seront plus concentrés s’ils peuvent bouger.

Positions de travail à explorer :

  • debout avec des feuilles collées sur le mur;
  • à plat ventre sur le sol;
  • couché sur le canapé du salon;
  • assis dans une chaise berçante;
  • ou toute autre position.

Une question de confort

L’espace de travail doit être ergonomique, c’est-à-dire ajusté à la grandeur de l’enfant. Par exemple, un coussin sous les fesses le remontera à la hauteur de la table, tandis qu’une pile de magazines ficelés lui permettra de poser ses pieds.

Son et lumière à intensité variable

  • Le bruit :
    • La musique instrumentale aux tempos lents et la musique classique sont reconnues pour favoriser la concentration.
    • D’autres préféreront les chansons avec des paroles.
    • Sinon, des coquilles insonorisantes couperont le bruit ambiant.
    • Dans tous les cas, il importe d’éviter les sources de distraction : télévision, téléphone intelligent, console de jeux vidéo, tablette, etc.
  • L’éclairage :
    • Un trop faible éclairage fatigue les yeux et réduit le temps de concentration.
    • Toutefois, l’éclairage des néons ou la lumière éblouissante du soleil peuvent nuire à la concentration de certains.

Pour que la formule soit véritablement gagnante, l’idéal est de l’intégrer à une routine quotidienne qui sera suivie par l’enfant et encouragée par le parent.

Pour en savoir plus : alloprofparents.ca

Pour suivre la page Facebook : facebook.com/alloprofparents/

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.