Bouffées de chaleurs et sueurs nocturnes : quelques solutions

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Action santé femmes (RQASF) Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 17 mai 2017

iStock

Les bouffées de chaleurs et sueurs nocturnes de la ménopause vous incommodent et vous épuisent ? Voici des moyens pour passer au travers.

La grande majorité des femmes occidentales (ou non occidentales adoptant leur mode de vie) éprouvent des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes au cours des années précédant ou suivant la ménopause. Le phénomène, dû à une instabilité vasomotrice liée aux perturbations hormonales, varie grandement d’une femme à l’autre. La nuit, on les appelle «sueurs nocturnes».

Pour diminuer leur fréquence ou leur intensité, il est recommandé d’en traiter les causes. Pendant ce processus plus ou moins long, des options de traitement des symptômes s’offrent à vous.

Stress chronique = déséquilibre hormonal

Les hormones du stress circulant en continu peuvent déséquilibrer tout le système hormonal. Surtout liées au mode de vie (actuel et passé), les principales causes de ce stress chronique sont une alimentation déficiente, la sédentarité, la quête de performance (travail, relations, beauté, etc.) et la violence (présente ou passée). Pour diminuer le stress, équilibrer les hormones et diminuer les chaleurs :

Calmer son mental : méditation, yoga, QiGong, TaiChi

Activer son corps 30 min./jour

Bien se nourrir. Plus de végétaux tels légumes crucifères (choux, brocoli); oignon, ail, avocat; graines de lin fraichement moulues (facile d’en ajouter à ses céréales, ses salades, ses repas), de sésame, de tournesol, de courge; graines germées (alfalfa); soya (tempeh, miso, tofu…), légumineuses tels pois chiches, haricots rouges ou blancs, lentilles; noix, noisettes, amandes; fenouil, pommes, vinaigre de cidre de pomme, raisins, agrumes, riz. Poisson gras

Boire de l’eau

Résoudre ses conflits relationnels

Sans les exclure, limiter : vin rouge, thé, café (préférer bio), bière. À vous d’évaluer leurs effets sur vous.

Limiter : sucre, chocolat, alcool, sel, épices fortes

Limiter : produits laitiers d’origine animale

Options de traitement

En tisane ou teinture-mère : actée à grappes noires (Racemosa cimifuga), sauge sclarée (Salvia sclarea), angélique chinoise ou Dong quai (Angelica sinensis), 2-3 tasses/jour

Acupuncture

Homéopathie : Lachesis 9 CH, Belladonna 7 CH, Sanguinaria 9 CH (consulter pour personnaliser)

Des hormones synthétiques? Posez des questions et informez-vous des risques. L’hormonothérapie bio-identique ne présente pas ces risques reconnus mais demeure peu accessible. Le dosage peut être complexe.

N.B. : Les aliments absorbés et les pensées influencent nos systèmes : équilibre hormonal, degré d’énergie, bien-être mental et humeur y sont liés.

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.