Une personne sur quatre est en situation de proche aidance

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Conseil du statut de la femme Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 25 mai 2018

Conseil du statut de la femme

Conseil du statut de la femme

Un portrait statistique publié récemment documente la réalité des personnes proches aidantes au Québec, particulièrement celle des femmes.

Le Conseil du statut de la femme s’est penché sur la question de la proche aidance afin de mettre en lumière les similitudes et les différences du travail de soutien aux proches effectué par les femmes et les hommes. Voici ce qui ressort du portrait Les proches aidantes et les proches aidants au Québec – Analyse différenciée selon les sexes publié par le Conseil.

Comment se définit la proche aidance ?

Est proche aidante une personne qui fournit de l’aide ou des soins à titre gratuit à une ou plusieurs personnes en raison d’un problème de santé, d’une incapacité physique ou mentale ou de problèmes liés au vieillissement.

Est-ce que les femmes sont plus nombreuses ?

• Plus d’une personne sur quatre au Québec se déclare proche aidante. Ce sont 965 000 Québécoises et 710 000 Québécois.

• Les femmes consacrent plus d’heures que les hommes à soutenir un ou une proche : 49 % des proches aidantes et 38 % des proches aidants aident plus de 5 heures par semaine.

Quelques repères

• En proportion, les femmes sont plus nombreuses à ressentir des conséquences négatives de leur aide sur la vie familiale et sociale, leur santé physique et émotionnelle et leurs finances.

• Elles sont aussi plus nombreuses à fournir de l’aide dans l’ensemble des types de soins et à soutenir émotionnellement un ou une proche.

• Les personnes proches aidantes cumulent les responsabilités : les tâches de soins et de soutien aux proches s’ajoutent à leurs responsabilités familiales et professionnelles.

• Les personnes proches aidantes utilisent rarement les services de répit, les programmes gouvernementaux et les crédits d’impôt qui leur sont destinés.

• Heureusement, les effets positifs de la proche aidance sont aussi bien présents. 80 % des proches aidants se sentent gratifiés, et 70 % se sont rapprochés de la personne aidée. Le don de soi est très valorisant.

Un outil pour mesurer ses connaissances

Le portrait Les proches aidantes et les proches aidants au Québec – Analyse différenciée selon les sexes est accompagné d’un microsite et d’un jeu-questionnaire.

Restez à l’affût : un avis exhaustif du Conseil sur la question des soins donnés aux personnes aînées sera publié d’ici la fin de l’année. 

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.