Examen de la vue : pourquoi est-ce si important?

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Association des optométristes du Québec (AOQ) Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 01 octobre 2018

On pourrait penser que l’examen complet de la vue ne vise que les yeux. Pourtant, il en dit beaucoup plus sur notre santé qu’on ne le croit.

Dépister les troubles et les maladies avant qu’il ne soit trop tard

Saviez-vous que d’ici 2031, on estime que le nombre de Québécois souffrant d’une déficience visuelle devrait plus que doubler, principalement en raison du vieillissement de la population ?

L’examen complet de la vue est crucial, car il permet non seulement d’évaluer l’état de la vision et la santé des yeux, mais également de détecter des troubles visuels et des maladies oculaires comme le glaucome, les cataractes, la rétinophatie diabétique et la dégénérescence maculaire, ainsi que d’autres problèmes de santé. 

61 % des parents canadiens pensent à tort pouvoir déceler les troubles visuels de leur enfant

Un enfant qui souffre d’un trouble visuel ne l’exprimera pas de façon claire. Il pense voir de la même manière que les autres enfants. Il est donc important d’être attentif si l’enfant se plaint de douleurs à la tête, de yeux qui piquent ou de fatigue, ou s’il présente des problèmes d’attention en classe.

Les yeux d’un enfant d’âge scolaire sont constamment sollicités. Il doit donc :

  • avoir une vision claire, de près et de loin;
  • être en mesure de concentrer son regard sur des objets à différentes distances;
  • être capable de passer rapidement d’une vision de près à une vision de loin;
  • bien coordonner ses yeux, soit en contrôler la position et les mouvements, et être en mesure de suivre un objet du regard;
  • avoir une bonne vision périphérique et une bonne coordination visuo-motrice (œil-main).

À long terme, un trouble visuel chez l’enfant peut affecter ses capacités motrices et nuire à son rendement scolaire. À preuve, un enfant d’âge scolaire sur six ayant reçu un diagnostic de trouble d’apprentissage présente plutôt un trouble de vision susceptible d’être corrigé. 

À quelle fréquence faut-il consulter?

Bien que la quasi-totalité des Québécois affirment avoir déjà consulté un optométriste par le passé pour un examen oculovisuel, plusieurs d’entre eux ne consultent pas leur optométriste de manière régulière.

La fréquence de l’examen oculovisuel varie selon les tranches d’âge et l’état de santé :

Enfants et adolescents : l’examen est recommandé dès l’âge de 6 mois, à 3 ans, à l’entrée en prématernelle ou maternelle, puis annuellement tout au long du parcours scolaire.

Adultes : entre 18 et 64 ans, il est recommandé de passer un examen tous les deux ans.

Aînés : les personnes de 65 ans et plus devraient passer un examen de la vue tous les ans.

Pour les moins de 18 ans, les 65 ans et plus et les prestataires de la sécurité du revenu, les frais de l’examen oculovisuel sont assumés par la RAMQ. Et peu importe l’âge, un suivi plus fréquent peut être nécessaire en présence de troubles visuels.

Pour en savoir plus sur la santé des yeux

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.