Déceler et corriger l’hypermétropie chez les jeunes enfants

Article d'un partenaire
de Protégez-Vous

Par Association des optométristes du Québec (AOQ) Partenaire de Protégez-Vous Mise en ligne : 07 janvier 2019

Shuttertock.com

Shuttertock.com

Un enfant d’âge préscolaire sur six est diagnostiqué pour un trouble d'attention alors qu'il souffre plutôt d’un problème de vision.

Le quart des enfants d’âge scolaire souffrent de problèmes visuels; des problèmes qui, bien souvent, passent sous le radar des parents. Un enfant ne peut pas savoir si sa vision est normale puisqu’il pense voir de la même manière que les autres enfants.

L’enfant qui souffre d’un trouble de vision ne l’exprimera donc pas clairement, mais quelques indices pourraient toutefois vous alerter : il est important d’être attentif si votre enfant se plaint de douleurs à la tête, de fatigue, des yeux qui piquent ou si vous remarquez qu’il peine à se concentrer.        

L’hypermétropie : un problème oculaire incommodant

L’hypermétropie est un trouble de la vision qui entraîne une formation de l’image derrière la rétine, ce qui oblige l’œil à faire un effort d’accommodation pour ne pas voir flou. Les personnes qui en souffrent ont une vision embrouillée de près, mais verront clairement des objets au loin. Les symptômes varient selon le degré de l’atteinte, le type de tâches effectuées et la durée de celles-ci.

Pour les enfants d’âge préscolaire, l’hypermétropie compromet l’apprentissage de la lecture et l’écriture. En effet, plusieurs facultés nécessaires à la lecture sont affectées par l’hypermétropie, comme les mouvements oculaires et la coordination entre les yeux. Étant donné que 80 % de l’apprentissage d’un enfant se fait au moyen du système visuel, une hypermétropie peut mettre en jeu sa future réussite scolaire.

Déceler l’hypermétropie chez les enfants

L’hypermétropie est plus difficile à dépister chez les enfants que chez les adultes. Chez les jeunes hypermétropes, les muscles oculaires sont habitués à compenser par l’accommodation, faisant en sorte que leur œil n’est jamais stable. Leur système visuel est néanmoins grandement sollicité et l’enfant hypermétrope peinera à maintenir sa concentration sur une longue période.

L’examen de la vue et de la santé des yeux est donc d’une grande importance. Bien que la plupart des cas d’hypermétropie ne nécessitent pas de correction particulière, un examen oculovisuel est recommandé pour corriger rapidement le problème lorsque requis. L’optométriste peut, grâce à des tests adaptés à l’âge et aux capacités de l’enfant, identifier un problème d’hypermétropie ou autre trouble de vision et proposer des solutions correctrices.

Les options de correction

Un enfant qui a une faible hypermétropie, mais qui ne formule aucune plainte n’aura pas nécessairement besoin de lunettes immédiatement. En revanche, un enfant hypermétrope qui ne voit pas flou, mais qui ressent une fatigue visuelle, qui a de la difficulté à se concentrer ou qui se plaint de maux de tête aura besoin d’une correction pour des activités qui requièrent une vision de près. Les lunettes permettront ainsi à ses muscles oculaires de fonctionner normalement, ce qui évitera de nuire à sa concentration. L’optométriste peut vous proposer des corrections adaptées à la situation de votre enfant.

Bref, gardez à l’esprit qu’un examen de la vue régulier chez l’optométriste est d’une importance capitale pour déceler l’hypermétropie ou autre trouble de vision chez les enfants. Par ailleurs, l’examen de la vue pour les moins de 18 ans est couvert par la Régie de l’assurance maladie du Québec. Il n’y a donc aucune raison de s’en passer!

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Pour suivre toutes les mises à jour et nouveautés sur cet article, vous devez être connecté.