Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Comment planifier sa succession numérique

Par Maxime Johnson
succession-numerique-2 Stmool/Shutterstock.com

Livres électroniques, photos, courriels, avoirs en cryptomonnaie : voici la marche à suivre pour vous assurer que votre liquidateur testamentaire aura accès à vos biens numériques à la fin de vos jours.

Vos avoirs ne se résument plus qu’aux objets dans votre maison et à vos placements dans différentes institutions financières. Vous avez aussi de plus en plus de biens numériques.

Si vous n’avez pas prévu le coup, les clichés dans votre ordinateur ou dans un service de sauvegarde en ligne comme Google Photos ne seront toutefois pas aussi faciles à léguer que ceux contenus dans un album physique. Parfois, ce sera même impossible. Dans le cas de certains avoirs en cryptomonnaie, par exemple, personne ne pourra profiter de l’argent que vous avez accumulé si votre mot de passe disparaît avec vous.

Heureusement, vous pouvez planifier votre succession numérique en profitant des différents outils mis à votre disposition. Facebook, par exemple, permet de désigner un contact légataire parmi vos amis, qui pourra contrôler en partie votre compte à votre décès (notamment pour communiquer des informations sur une célébration commémorative ou encore changer votre photo de profil).

Pour les sites qui n’offrent pas une telle option, certains gestionnaires de mots de passe peuvent vous permettre de planifier une transition en douceur, en transférant tous vos identifiants à un contact.

Voici la marche à suivre pour assurer le transfert de vos avoirs numériques.

Désignez un liquidateur numérique

En plus de choisir un liquidateur testamentaire, vous devriez penser à quelqu’un pour s’occuper de vos biens numériques, qui peut être une personne autre que le liquidateur. Optez pour une personne douée en informatique pour cette tâche. Inscrivez votre choix dans votre testament, surtout si vous accordez de l’importance à ces avoirs.

Remplissez la section « Actifs virtuels » du formulaire Patrimoine : votre guide 360

La section « Actifs virtuels » du formulaire Patrimoine : votre guide 360, créé par la Chambre des notaires du Québec, est un bon outil pour dresser la liste de vos avoirs numériques.

Le formulaire vous permet par exemple d’inscrire vos appareils informatiques et d’indiquer les données importantes qui s’y trouvent et ce qui doit en être fait. Les principaux services web (photos, musique, livres électroniques) et les services financiers en ligne (comme un compte PayPal) peuvent également y être énumérés.

Le formulaire, que vous devrez mettre à jour périodiquement et conserver avec vos papiers importants, deviendra le plan d’action de votre liquidateur numérique.

Notez qu’il contient une annexe optionnelle où inscrire les mots de passe permettant d’accéder à vos comptes. Si vous l’utilisez, cette annexe devra être rangée dans un endroit sécurisé, comme un coffre-fort. Malheureusement, la fréquence à laquelle les mots de passe doivent être modifiés et ajoutés rend cette option plus ou moins pratique, surtout à long terme.

Ajoutez votre liquidateur numérique à votre gestionnaire de mots de passe

Certains gestionnaires de mots de passe, comme Last Pass, Keeper et Dashlane, vous permettent de nommer un contact qui pourra accéder à vos identifiants à votre mort. Contrairement à un formulaire papier qu’on ne remplit trop souvent qu’une seule fois, ce gestionnaire devrait en théorie être à jour, puisque vous l’utilisez quotidiennement pour accéder à vos comptes.

La marche à suivre varie d’un gestionnaire à l’autre. Avec Last Pass, par exemple, cliquez sur l’option Accès d’urgence dans le menu principal, puis sur Autoriser l’accès d’urgence. Entrez l’adresse courriel de votre liquidateur numérique (qui devra se créer un compte Last Pass, si ce n’est déjà fait), puis indiquez un temps d’attente. Ce temps (d’immédiatement à 30 jours) vous donnera l’occasion d’annuler une demande d’accès si celle-ci est faite de votre vivant.

Généralement, un gestionnaire de mots de passe professionnel contient également un espace où enregistrer des notes. Utilisez cet endroit pour indiquer les comptes que vous souhaitez aussi partager avec votre liquidateur numérique mais qui ne sont pas des sites web, comme les mots de passe pour accéder à vos œuvres d’art numériques (comme les NFT). Vous pouvez aussi inscrire à cet endroit les codes servant à déverrouiller votre ordinateur et votre téléphone intelligent, qui seront essentiels pour que votre liquidateur puisse accéder à vos comptes si vous avez activé l’authentification à deux facteurs dans ces derniers.

Attention toutefois : l’accès d’urgence est une fonctionnalité payante, du moins avec Last Pass et Keeper. Si vous arrêtez de payer pour le service un jour, votre liquidateur numérique perdra ses accès. La fonctionnalité est gratuite avec Dashlane mais elle est plus compliquée, puisqu’elle exige d’effectuer des copies de sauvegarde des renseignements, ce que vous devrez refaire dès que vous ajoutez ou changez des mots de passe.

Une autre option consiste à inscrire les identifiants de votre gestionnaire de mots de passe dans votre testament ou dans un endroit sécurisé auquel votre liquidateur aura accès. Vous devrez toutefois mettre ces renseignements à jour si vous changez de gestionnaire ou si vous modifiez son mot de passe.

Profitez des outils de succession officiels

Les principaux sites web et fournisseurs de services électroniques offrent des fonctionnalités liées à la succession. Les contacts légataires désignés avec ces outils officiels pourront généralement accéder à la plupart de vos données, mais pas à toutes (Facebook, par exemple, ne leur permet pas de lire vos messages personnels).

Consultez vos paramètres de comptes Apple, Facebook et Google pour ajouter un contact légataire.

Suivez ces liens pour ajouter un contact légataire à vos comptes Apple, Facebook et Google.

Notez que si vous avez ajouté un liquidateur numérique à votre gestionnaire de mots de passe, il n’est pas nécessaire de le désigner en plus comme contact légataire dans vos différents comptes en ligne.

Consultez un professionnel

Suivre les étapes ci-dessus devrait vous assurer que tous vos biens numériques pourront être gérés après votre mort sans que votre liquidateur ait à perdre des mois à remplir des formulaires et à se casser la tête pour déterminer ce qui doit être fait de vos différents comptes en ligne.

Pour plus de sécurité, rencontrez tout de même un notaire pour vous assurer que votre plan de succession numérique tient la route et que vous n’avez rien oublié. Cette étape est particulièrement importante si vous avez des avoirs financiers importants, notamment en cryptomonnaie.

>> À lire aussi: Choisir votre liquidateur de succession

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par FRANTZ PIERRE-LOUIS
    04 Février 2021

    SafeInTheCloud est un autre gestionnaire de mots de passe efficace et performant (https://safe-in-cloud.com/en/ ; 4$ ou 8 $ (famille de 5 membres); pas d'abonnment annuel. Fonction sur mobile et bureau.