Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Bell: la fibre optique jusqu’à la maison, vraiment?

Par Frédéric Perron
Bell: la fibre optique jusqu’à la maison, vraiment? Stéphanie Perron

Bell affirme offrir jusqu’au domicile de la fibre optique, un matériau censé permettre des vitesses constantes et «ultrarapides». Est-ce exact?

Vidéotron envoie ces jours-ci une lettre à ses abonnés critiquant Bell, son principal concurrent. «Méfiez-vous des promesses trop belles pour être vraies», prévient le fournisseur. «Notre concurrent est présentement en mode sollicitation dans votre secteur, peut-on lire dans la lettre. Nous tenons toutefois à vous mettre en garde contre certaines affirmations trompeuses, qui consistent, entre autres, à vous faire croire que son réseau est composé de fibre optique jusqu’à votre domicile. C’est faux. Bell vous promet la fibre, mais ce qui rentre chez vous, c’est du cuivre.»

De son côté, Bell affirme offrir de la fibre optique jusqu’au domicile dans la grande région de Québec, la grande région de Montréal ainsi que la majeure partie de Gatineau et de Saguenay, avec des vitesses de téléchargement allant de 15 à 175 Mbit/s. Dans d’autres secteurs, la fibre optique se rend jusqu’au quartier plutôt qu’au domicile, avec des vitesses maximales de 50 Mbit/s.

«Souvent, la fibre optique s’arrête à quelques centaines de mètres de votre domicile, et c’est un fil de cuivre qui se rend chez vous, explique Michel Kadoch, professeur à l’École de technologie supérieure. Même principe chez Vidéotron: la fibre optique s’arrête au coin de la rue, puis c’est un câble coaxial qui fait le reste du chemin jusqu’à votre domicile.»

Fibre, cuivre ou coaxial: ça change quoi?

Dans sa publicité, Vidéotron laisse entendre que le fil de cuivre serait moins performant que le câble coaxial (le fameux câble beige qu’on branche dans le modem). «C’est sûr que le coaxial a de plus grandes capacités de transport de données, affirme Steven Chamberland, professeur à Polytechnique Montréal. Cela dit, pour une connexion de 25 ou 50 Mbit/s comme en offre Bell, la combinaison fibre optique et fil de cuivre jusqu’au domicile fait très bien l’affaire.»

Malgré tout, certains facteurs peuvent affecter la performance du réseau. «Ça dépend beaucoup du déploiement dans le quartier, explique M. Chamberland. Par exemple, dans le cas de Bell, moins la distance entre la résidence et le nœud de fibre optique est grande, plus les performances sont élevées. Évidemment, en banlieue et en campagne, cette distance est plus grande qu’en ville, les performances sont donc souvent moins bonnes. La qualité du cuivre et celle du câble coaxial entrent aussi en jeu. Dans les anciens quartiers, le cuivre est vieux et les performances sont inférieures.»

Guerre de marketing

«L’information véhiculée par notre compétiteur actuellement est incorrecte et on ne peut que présumer que c’est un effort pour tenter de juguler le succès incontestable de Bell Télé Fibe auprès des consommateurs québécois», affirme Marie-Eve Francoeur, gestionnaire principale, Relations avec les médias, chez Bell. Les deux fournisseurs se poursuivent d’ailleurs mutuellement devant les tribunaux pour des campagnes de publicité jugées trompeuses.

Comment choisir?

La meilleure chose à faire avant d’opter pour un fournisseur est de l’appeler pour qu’il vous informe des vitesses offertes chez vous. Une fois la connexion installée, n’hésitez pas à tester la vitesse avec un service comme Speedtest.

Si la vitesse est inférieure à celle qu’on vous a annoncée, vous pouvez vous plaindre à votre fournisseur, qui pourrait apporter certains ajustements. Et comme la plupart des services Internet sont aujourd’hui offerts sans contrat à durée déterminée, n’hésitez pas à changer de fournisseur si vous n’êtes pas satisfait.

CORRECTION 24/04/2015: La couverture et la gamme de vitesses du service d'Internet par fibre optique jusqu'au domicile de Bell sont plus vastes que ce que laissait entendre une première version de notre article. Nous avons apporté des modifications en conséquence.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Rock Scully
    04 Mai 2015

    Il y comme trois technologies qui sont actuellement proposées:
    1-Videotron : Réseau hybride fibre-coax dont le dernier mille à la résidence est un câble coaxial.Entre dans la catégorie "Fiber to the curb"
    2-Bell ou Telus : Dans les quartiers dont le dernier mille n'est pas en fibre, utilise la fibre jusqu'à un point de distribution et fait le dernier mille sur paire torsadée et permet la haute vitesse en utilisant la technologie VDSL ou ses variantes pour offrir les services.Entre dans la catégorie "Fiber to the curb"
    3- Bell ou Telus :Dans les quartiers dont le dernier mille est en fibre, utilise la fibre jusqu'à des points de distribution et redistribue jusqu'au domicile en fibre optique. C'est dans la catégorie FTTH ou "Fiber to the home"

    Dans mon livre à moi la publicité de videotron est abusive et à la limite trompeuse pour les consommateurs et est une réaction marketing aux services de type 3, ce que videotron n'offre pas. Seuls les fournisseurs qui offrent les services de fibre jusqu'à la maison (FTTH) devraient utiliser le terme fibre dans la description de leurs services.

    Il faut en même temps se poser la question du point de vue consommateur , est-ce vraiment la fibre jusqu'à la maison que l'on veut ou un service de la meilleure qualité, rapide, avec un bon soutien technique et au meilleur prix?

    Si on fait un trip technologique et que le point de décision c'est ce qui est le plus nouveau en fait de technologie, c'est clair que c'est les accès de type 3 qu'il faut privilégier.

    P.S. Je ne travaille pas pour Bell

     3
  • Par PIerre Douville
    29 Avril 2015

    plusieurs erreurs dans cet article.
    Le câble coaxial est un fil de cuivre aussi. Vous voulez plutôt dire "fil de téléphone".
    Bell offre toutes les vitesses sur la fibre optique et pas juste le 175 Mbps. Cependant, c'est vrai que la majorité du temps la fibre optique n'est pas disponible. Par le fil de téléphone, en utilisant la technologie DSL la vitesse maximale offerte est alors 50 Mbps, souvent même encore moins. Dans plusieurs villes, Bell est limité à 5 Mbps.
    C'est vrai que Bell entretient la confusion, et ce depuis le lancement de la marque de commerce "Fibe".

     2
  • Par Eric Hoffmann
    20 Mai 2015

    Il serait bien d'avoir le plan exact des quartiers réellement fibré
    pour ma part, j'ai la fibre 175/175, ce qui est un gros plus par rapport à Videotron, c'est que la Fibre offerte par BELL permet un download de 175 Mbits, mais également un UPLOAD de 175 Mbits! Et pour l'utilisation du Cloud (dropbox, Onedrive etc), c'est un ENORME avantage.

     1
    Par Marc-André Brûlé
    20 Mai 2015

    Ce serait bien d'avoir un plan exact :-)

  • Par Chris Jin
    29 Avril 2015

    Il faut faire attention, Bell offre vraiment la fibre optique jusqu'a la maison.
    Bell offre le FTTN (Fiber to the Network, fibre jusqu'a quelque centaine de metres de ta maison et cuivre ensuite) et le FTTH (Fiber to the Home, fibre jusqu'a la maison). Le FTTH n'est pas disponible partout, informez-vous.

     1
  • Par JEAN-LOUIS LACASSE
    20 Mai 2015

    Que vous offre Bell? J'ai été client de Vidéotron pendant très longtemps. Je suis passé à Bell Fibre fin juillet 2013. Le représentant de Bell nous offrait soit disant la même performance que Vidéotron à un coût similaire. Notre intérêt était que la technologie de Bell avait certains avantages intéressants. Le sans fil partout dans la maison, la possibilité d'enregistrement supérieur, la qualité de l'image, la vitesse internet etc.... J'ai pris exemple chez des gens de la rive sud (Châteauguay) pour accepter l'offre. Je n'aurais pas dû. J'ai acheté pour presque deux ans de problèmes. Aucune vérification par Bell n'a été faite avant l'installation. J'ai appris en parlant avec les techniciens que la norme de Bell est de 800 mètres du noeud pour donner un service adéquat. Entre 800 et 1400 mètres pour donner le même service il faut installer des paires liées. C'est à dire que l'on doit installer deux lignes pour véhiculer le signal. Au delà il n'y a pas de garantie de service. Notre résidence est situé selon les techniciens de Bell à 1800 mètre du noeud. De plus avec certaines manoeuvres des techniciens ils ont dû installer une 3ième ligne pour le système d'alarme et le téléphone fixe. Maintenant l'installation est la suivante 1 ligne pour le téléphone fixe et le système d'alarme et deux lignes en paires liées pour la télévisions et l'internet. Et cela ne fonctionne pas encore. Nous en sommes rendu à environ 50 appels de services soit environ 2.5 appels par mois sans compter les appels au service à la clientèle. De l'aveu même des quelques 20 techniciens qui sont venus à la maison pour tout changer, cable extérieur (drop), module de réception, module sans fils etc.. incluant les manettes, il n'y a plus rien à faire que d'installer une soucoupe. Nous revenons à l'âge de pierre. Les problèmes sont les suivants: mozaïque dans la télé, image figée, perte de signal qui peut durer de 10 minutes à 5 jours. J'ai actuellement passé plus de temps à parler et discuter avec les gens de Bell qu'à regarder la télé. Et que dire de l'internet. Quelle malédiction. Nécessairement perte de signal veut dire perte d'internet aussi. De plus la vitesse que j'avais avec Videotron était nettement supérieure et sans faille. Bell ne vous dit pas que, si vous avec plus d'un téléviseur et plus d'un ordi, votre vitesse est grandement affectée soit de beaucoup diminuée. Je comprends que Bell peut selon son bon vouloir vous accorder des crédits pour la perte de service et j'en ai bénéficié mais reste en outre que ce n'est pas des escomptes et des rabais qui nous intéressent mais le service comme il nous a été offert en juillet 2013 qui est a mon point de vue une fausse représentation de la part de Bell qui ne cherche qu'à obtenir de plus en plus de part de marché. Bell fait exactement le même stratagème que les grandes surfaces et les magasins à chaines qui se battent pour les parts de marché et en offrant aux clients des services encore à l'état expérimentale. L'extension du réseau fibre de Bell se fait dans les secteurs de haute densité. Le secteur où nous demeurons est résidentiel unifamilial donc non dans les priorités de Bell mais il s'acharne à faire de la publicité qui devient trompeuse puisque la réelle fibre acceptable n'est pas avant minimum 5 ans.
    Jean-Louis Lacasse, Pierrefonds

     1