Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Vaccination contre la COVID-19 : les pharmacies prêteront main-forte dès le 15 mars

Par Marie-Eve Shaffer
vaccination-2 Shutterstock.com

Si vous êtes admissible à la vaccination contre la COVID-19, vous pourrez prendre un rendez-vous pour recevoir une première dose d’un sérum dans une pharmacie à partir du 15 mars.

Dans un premier temps, 376 pharmacies montréalaises disposeront d’une station de vaccination.

«La métropole est la plus densément peuplée et l’offre doit y être importante si on veut arriver à y atteindre nos objectifs vaccinaux», indique le porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), Robert Maranda.

Dans les semaines suivantes, ce sera au tour des pharmacies du reste du Québec. Au total, environ 1500 pharmacies participeront à la campagne de vaccination contre la COVID-19.

Si le déploiement se fait progressivement, c’est que «[les distributeurs] ont besoin de temps pour mettre à niveau les équipements nécessaires à l’opération (glacières spécialisées, congélateurs)», explique M. Maranda.

Obtenir un rendez-vous

Pour obtenir un rendez-vous dans une pharmacie, il suffit de s’inscrire sur le site internet Clic Santé. Assurez-vous d’abord que vous faites partie des groupes prioritaires qui ont droit au vaccin contre la COVID-19. L’âge des personnes admissibles varie selon les régions.

Vaccin Moderna dans les pharmacies

Dans les pharmacies, seuls les pharmaciens, les infirmières et les infirmières auxiliaires sont autorisés à administrer le vaccin contre la COVID-19. Ils doivent au préalable suivre des cours donnés par le MSSS.

Les pharmaciens doivent aussi approfondir leur apprentissage auprès de l’Ordre des pharmaciens du Québec, qui propose quatre formations sur la vaccination.

Ces employés des pharmacies injecteront le vaccin conçu par l’entreprise pharmaceutique Moderna, qui doit être conservé dans un réfrigérateur réglé à -20C.

«Il n’est pas exclu que d’autres vaccins puissent s’ajouter», avance toutefois Robert Maranda.

100 000 doses par semaine

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, espère qu’au moins 100 000 doses des vaccins contre la COVID-19 seront administrées dans les pharmacies chaque semaine. Environ deux millions de doses leur seront réservées.

«La vaccination en pharmacie est tributaire de l’arrivage des vaccins au Canada et de leur mise à disposition par les différents intervenants de la chaîne de livraison», note le porte-parole du MSSS.

Des vaccins à domicile?

Un service de vaccination à domicile doit être offert aux personnes qui peinent à se déplacer dans un centre de vaccination ou dans une pharmacie. Elles recevront le vaccin d’AstraZeneca, qui doit être maintenu à une température oscillant entre 20C et 80C. Selon Radio-Canada, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale a déjà commencé à vacciner les personnes âgées de 60 ans et plus qui reçoivent du soutien à domicile et celles qui sont atteint d’un trouble de santé mentale ou d’une limitation physique. 

Il est également prévu que des entreprises mettent la main à la pâte. Plusieurs d’entre elles ont déjà manifesté leur intérêt à participer à la campagne de vaccination, comme Cascades, Bombardier et Telus, d’après Radio-Canada.

>> À lire aussi : Vaccins contre la COVID-19 : 10 réponses à vos questions

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.