Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Vaccin d’AstraZeneca : pouvez-vous le refuser?

Par Marie-Eve Shaffer
vaccin-AstraZeneca-2

Le vaccin d’AstraZeneca ne sera pas administré aux personnes âgées de moins de 55 ans jusqu’à nouvel ordre, en raison des risques de formation de caillots dans le sang. L’annonce a suscité de l’inquiétude chez les plus âgés qui se demandent s’ils peuvent le refuser.

«Le consentement éclairé est primordial et il est toujours possible de refuser l’administration d’un vaccin», indique le porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), Robert Maranda, en précisant que vous pouvez signifier votre refus autant pour une première que pour une deuxième dose.

«Des travaux sur l’interchangeabilité sont en cours, dit M. Maranda. En fonction des recommandations actuelles, un autre vaccin sera offert aux personnes de moins de 55 ans lors de l’administration de la deuxième dose.»

Il ajoute que la recherche sur le vaccin d’AstraZeneca et ses effets secondaires progressera dans les prochaines semaines, ce qui permettra à ceux qui ont reçu une première dose de prendre une décision en toute connaissance de cause à l’occasion de leur deuxième rendez-vous de vaccination.

Des rendez-vous AstraZeneca

Dans l’immédiat, le ministère travaille sur l’implantation de mesures pour vous prévenir si vous devez recevoir le vaccin d’AstraZeneca. Il révise également le calendrier de vaccination, ce qui pourrait entraîner le report de certains rendez-vous.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a annoncé mardi que le site internet de Clic Santé indiquera prochainement les plages horaires au cours desquelles le vaccin d’AstraZeneca sera administré. Le développement informatique nécessaire est en cours. «Ça permettra d’être vacciné plus rapidement», a-t-il plaidé.

De plus, en attendant votre rendez-vous, vous aurez le temps de discuter avec un professionnel de la santé afin de peser les pour et les contre du vaccin d’AstraZeneca et de déterminer si vous voulez le recevoir.

Le directeur national de la santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, maintient que «le risque d’avoir une complication de la COVID-19 est plus grand que le risque d’avoir un effet secondaire du vaccin».

Problème de caillots de sang

Les autorités de santé publique ont décidé de suspendre l’administration du vaccin d’AstraZeneca en raison d’un possible lien avec des troubles de coagulation et de thrombose veineuse cérébrale. De «très rares cas» sont survenus en Europe. Au Canada, personne n’a rapporté ce type de problèmes de santé après avoir reçu le vaccin.

Les symptômes à surveiller incluent des maux de tête graves, une vision trouble, une douleur à la poitrine, une enflure des jambes, une douleur abdominale et/ou des contusions sur la peau.

L’Agence européenne des médicaments tente actuellement d’éclaircir la question, particulièrement en ce qui concerne les femmes âgées de 55 ans, qui seraient plus enclines à développer des complications.

Au Québec, ce vaccin est administré dans les centres de vaccination et les services de soins à domicile. Plus de 400 000 doses doivent être livrées dans la semaine du 5 avril.

>> À lire aussi : Vaccins contre la COVID-19: 10 réponses à vos questions

Lire l'article
La haute vitesse en région ne sera pas une aubaine… pour le moment

Québec et Ottawa dépenseront 826 millions de dollars pour brancher à la haute vitesse les 148 000 foyers québécois qui n’y ont pas encore accès. Les consommateurs n’auront cependant pas le choix du fournisseur, puisqu’il n’y en aura qu’un seul par région. La haute vitesse sera donc accessible, mais pas nécessairement abordable.

Lire l'article
Cultiver les légumes qui se trouvent dans votre réfrigérateur

Vous souhaitez planter des semis pour repiquer les pousses qu’ils produiront dans votre potager dès que la température le permettra. Pourquoi ne pas profiter des légumes qui sont dans votre réfrigérateur? Voici comment vous y prendre.

Lire l'article
Fin des téléphones LG: ce que vous devez savoir

Le fabricant LG a annoncé cette semaine la fermeture de sa division mobile. Voici ce que cela signifie pour les propriétaires actuels d’un téléphone de l’entreprise, mais aussi pour ceux qui considèrent en acheter un au rabais pendant que LG écoule ses derniers inventaires.

Lire l'article
Vous voulez acheter des bitcoins? Gare à la plateforme que vous utilisez!

Vous voulez investir dans les cryptomonnaies? Facile: des centaines d'applications et de plateformes vous permettent de le faire à partir d'un navigateur web ou d'un téléphone intelligent. Par contre, ces plateformes – à l'exception d'une seule – ne sont pas inscrites auprès des autorités des marchés financiers au Canada. Vous n’avez donc aucun recours si votre investissement ne se déroule pas comme prévu.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.