Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Une partie du Québec passe en alerte rouge: quelles sont les restrictions?

Par Catherine Crépeau
restaurant-covid

La hausse du nombre de contaminations à la COVID-19 incite Québec à placer une partie du Québec en alerte maximale jusqu’à la fin du mois d’octobre. Le passage en zone rouge s’accompagne d’un resserrement des mesures sanitaires.

Le niveau d’alerte – vert (vigilance), jaune (pré-alerte), orange (alerte) ou rouge (alerte maximale) – est révisé chaque semaine en fonction de trois critères: la situation épidémiologique dans la région, le contrôle de la transmission et la capacité du système de soins.

Zone rouge: chacun chez soi

Dans les zones rouges, Québec a choisi de limiter les contacts sociaux, mais de préserver la plupart des activités économiques. Voici les principales recommandations:

  • Fermeture des bars, brasseries, tavernes, casinos, salles de spectacles, cinémas, théâtres, bibliothèques et musées.
  • Les restaurants doivent cesser le service en salle à manger. Seules les commandes à emporter et les livraisons sont autorisées.
  • Les visites à domicile seront interdites, même à l’extérieur, sauf pour les personnes vivant seules, qui ont le droit de recevoir un seul visiteur.
  • La visite d’un proche aidant est permise.
  • Les personnes offrant un service ou un soutien, comme un plombier, un technicien Internet ou une infirmière à domicile, ont le droit de se présenter chez vous si vous en avez besoin.
  • Dans les résidences pour aînés, comme les CHSLD, les proches aidants sont les bienvenus, mais un seul à la fois, pour un maximum de deux personnes par jour.
  • Les rassemblements sont interdits, sauf dans les lieux de culte et de funérailles où ils doivent se limiter à 25 personnes; un registre des invités doit être tenu.
  • Le port du masque est obligatoire dans les manifestations.
  • Les déplacements entre les régions sont fortement déconseillés, mais ne sont pas formellement interdits.
  • Les commerces, boutiques, centres commerciaux, entreprises et organismes communautaires demeurent ouverts. La distanciation physique de 2 mètres et le port du masque y sont obligatoires.
  • Les entreprises de soins personnels et esthétiques, comme les salons de coiffure, les gyms et les salles de sport peuvent poursuivre leurs opérations.
  • Les services de santé en cabinet privé, comme un ostéopathe ou un psychologue, sont maintenus, à la condition que les soins prodigués nécessitent la présence d’une seule personne.

Palier orange: mesures restrictives

  • Les rassemblements privés (intérieurs et extérieurs) sont limités à six personnes ou à deux familles, provenant d’au plus deux résidences.
  • Maximum de six personnes par table dans les restaurants, les bars, les casinos et les maisons de jeux.
  • La clientèle des bars, brasseries, tavernes et casinos doit quitter les lieux au plus tard à minuit.
  • Maximum de 25 personnes pour les activités à l’intérieur et à l’extérieur (salles louées, lieux de culte, événements festifs, mariages, célébrations professionnelles ou scolaires, BBQ, pique-niques, etc.).
  • Dans un lieu avec permis d’alcool: fin de la vente d’alcool à 23 h, aucune consommation d’alcool après minuit et activités dansantes interdites.
  • Maximum de 250 personnes dans les lieux où les personnes sont assises, relativement immobiles et parlent peu ou pas (salles de spectacles, cinémas, théâtres et studios de captation audiovisuelle, etc.).
  • Les visites en CHSLD sont limitées à des motifs humanitaires ou aux proches aidants apportant une aide significative.
  • Maximum de six personnes dans les appartements des résidences privées des aînés (RPA).
  • Une seule personne par ménage dans les commerces.
  • Services de livraison et aide des proches privilégiés pour les personnes à risque élevé de complications.
  • Les salles d’entraînement peuvent rester ouvertes, et les activités sportives demeurent permises.
  • Les déplacements vers une autre région ne sont pas recommandés.

Palier jaune: sur un pied d’alerte

  • Les rassemblements privés (intérieurs et extérieurs) sont limités à 10 personnes.
  • Maximum de 10 personnes par table dans les restaurants, les bars, les casinos et les maisons de jeux.
  • Bars, brasseries, tavernes et casinos ouverts avec capacité d’accueil à 50 %, fin de la vente d’alcool et de nourriture à minuit, fermeture à 1 h et obligation de tenir un registre de la clientèle.
  • Maximum de 50 personnes à l’intérieur (salles louées, lieux de culte, événements festifs, mariages, célébrations professionnelles ou scolaires, etc.).
  • Dans un lieu avec permis d’alcool: fin de la vente d’alcool à minuit, aucune consommation après 1 h et activités dansantes interdites.
  • Maximum de 250 personnes à l’extérieur.
  • Maximum de 250 personnes dans les lieux où les personnes sont assises, relativement immobiles et parlent peu ou pas (salles de spectacles, cinémas, théâtres et studios de captation audiovisuelle, etc.).
  • Déplacements interrégionaux autorisés.

Pour connaître le niveau d’alerte dans votre région, consultez la Carte des paliers d’alerte par région.

Des cas prioritaires au dépistage

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, rappelle que le dépistage doit être réservé en priorité aux personnes qui ont été en contact avec un cas positif, qui ont été contactées par la Santé publique ou qui présentent des symptômes réellement liés à la COVID-19. Il rappelle à la population de consulter le questionnaire en ligne pour valider la nécessité de subir un test de dépistage.

>> À lire aussi: COVID-19: ressources fiables et utiles

MISE À JOUR: Ce texte a été publié initialement le 22 septembre 2020, mais nous avons modifié certaines informations le 29 septembre compte tenu de l’évolution de la situation liée à la pandémie et des annonces du gouvernement.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par JACQUES DUBERGER
    22 Septembre 2020

    Et le palier rouge?

  • Par PIERRE DUFRESNE
    23 Septembre 2020

    Je fus outré d'apprendre que pour les lieux de culte, le maximum permis est de 25 alors que dans les salles de spectacle et les cinémas,c'est 250! Pourtant,toutes les mesures ont été respectées à la lettre à savoir désinfection des mains à l'entrée, inscription (nom,numéro de téléphone),port du masque,distanciation sociale et bien sûr rester dans les bancs au moment de la communion (seuls les ministres de la communion se déplacent). Aucun cas positif n'a été rapporté donc je n'ai pas reçu d'appel me demandant d'aller me faire diagnostiquer. La décision de la santé publique a été prise par décret sans aucune consultation; il n'y a pas eu de communication avec les leaders religieux;tout se fait par personnes interposées.Pourtant les Chartes des Droits et Libertés stipulent que toute personne a droit au respect de sa liberté de conscience et de religion; c'est d'abord et avant tout un exercice plus que des déclarations de principes.Ensuite,dans la période difficile que nous traversons,la quête de sens est très importante ce qui veut dire qu'il s'agit d'un service essentiel.Il n'y a pas que les impératifs économiques qui doivent influencer nos décisions communes. Enfin comment assurer la pérennité de nos lieux de culte déjà en difficultés financières en diminuant le nombre de personnes pouvant s'y rassembler?