Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Un outil web évalue quand vous serez vacciné

Par Marie-Eve Shaffer
vaccin-covid

Quand recevrez-vous le vaccin contre la COVID-19? Un calculateur web a été conçu par une entreprise polonaise pour évaluer dans quel délai vous obtiendrez les deux doses de l’un des sérums autorisés. La Santé publique recommande toutefois de se méfier des réponses fournies.

L’entreprise polonaise OMNI Calculator a développé un calculateur qui permet d’avoir une idée de l’étendue de la file d’attente formée de Canadiens voulant être vaccinés contre la COVID-19.

Pour savoir combien de temps vous devrez patienter, vous devez inscrire votre âge dans le calculateur et préciser si vous faites partie des groupes suivants:

- les résidents et les employés d’une ressource d’hébergement offrant des soins;

- les travailleurs de la santé;

- la communauté autochtone;

- les personnes qui vivent ou travaillent en groupe;

- les travailleurs essentiels.

Si vous êtes une femme enceinte, vous devez aussi l’indiquer. Pour le moment, le gouvernement du Canada ne recommande pas de vacciner «systématiquement» celles qui enfanteront dans les prochains mois. Il attend les résultats des études réalisées à leur sujet pour décider si elles seront incluses dans la campagne de vaccination.

«Une idée approximative»

Après avoir fourni ces informations, vous recevrez une date, ou plutôt une période de vaccination. Pour l’établir, le calculateur tient compte du taux de vaccination au Canada et de l’ordre de priorité établi par le gouvernement. Trois périodes sont présentées dans les réponses: de février à mai, de mai à juillet et de juillet à septembre.

«Ce n’est qu’une idée approximative. Nous en sommes au début pour l’instant», a mentionné la cocréatrice de cet outil web, Jasmine Mah, en entrevue avec CBC.

L’incertitude plane sur la campagne de vaccination

L’Institut de la santé publique du Québec (INSPQ) avance qu’il y a encore beaucoup d’incertitude concernant la campagne de vaccination contre la COVID-19 lancée tout juste avant Noël.

«Il faut rester très prudent si tôt dans le programme de vaccination, affirme le médecin en santé publique, Nicholas Brousseau. Plus on va loin dans le temps, plus il y a d’incertitude.»

Le chercheur explique que le calendrier de vaccination dépendra du nombre de personnes qui veulent être vaccinées dans les groupes prioritaires (plus il y en a, plus la campagne de vaccination sera longue), mais aussi de la capacité des compagnies pharmaceutiques à approvisionner le Canada.

Différentes stratégies au Canada

Par ailleurs, il faut considérer les différences qui existent dans les stratégies de vaccination élaborées par les provinces canadiennes.

«Il y en a qui gardent la deuxième dose au congélateur pour être sûrs de l’avoir. D’autres qui ne gardent pas la deuxième dose en réserve, mais qui ne la retardent pas. Et il y en a qui retardent la deuxième dose», énumère le Dr Brousseau, en soulignant que le calculateur ne tient pas compte des procédures de chaque province.

Le Québec a décidé pour sa part de retarder la deuxième dose des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna puisque leur efficacité atteint plus de 90 % après l’injection de la première dose.

Qui plus est, les groupes prioritaires du calculateur diffèrent légèrement de la liste présentée par le gouvernement du Québec:

1. Les résidents des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ou des ressources intermédiaires (RI)

2. Les travailleurs du milieu de la santé

3. Les résidents des résidences privées pour aînés (RPA)

4. Les communautés isolées et éloignées

5. Les personnes âgées de 80 ans ou plus

6. Les personnes âgées de 70 à 79 ans

7. Les personnes de 60 à 69 ans

8. Les personnes de moins de 60 ans atteintes d’un problème de santé qui présentent un risque de complication

9. Les personnes de moins de 60 ans, sans problème de santé, qui assurent des services essentiels et qui sont en contact avec la population

10. Le reste de la population

«[Le calculateur d’OMNI Calculator] reste un outil général canadien», conclut le Dr Nicholas Brousseau. Pour suivre la progression de la campagne de vaccination au Québec, il recommande plutôt de consulter le site internet du gouvernement du Québec.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par GUILLAUME P.
    14 Janvier 2021

    En effet, pour le Québec ce calculateur ne semble pas très à point car il donne le même résultat pour les personnes de 20 à 60 ans, et ne tient pas compte des problèmes de santé qui présentent un risque de complication.
    Qui plus est, comme depuis le début de cette pandémie, il a toujours été très difficile de prévoir plus d'un mois d'avance ce qui va vraiment se passer, tout évolue si vite...