Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Le triclosan, danger pour l’organisme et l’environnement?

Par Rémi Leroux
Triclosan

On connaît mal les effets du triclosan, un agent antifongique et antibactérien utilisé dans des désinfectants pour les mains, des dentifrices et des savons. Ses crimes présumés? Rendre certaines bactéries plus résistantes, agir comme perturbateur endocrinien et favoriser les allergies.

L’une des études les plus récentes menée sur le sujet (The impact of Bisphenol A and triclosan on immune paramaters in the US Population, novembre 2010, publiée sur le site Environmental Health Perspectives), confirme les effets du composé chimique sur l’organisme. «Dans le groupe de moins de 18 ans étudié, peut-on lire dans ce rapport, des niveaux plus élevés de triclosan ont été associés à une plus grande probabilité d’avoir été diagnostiqué comme souffrant d’allergies ou de rhume des foins.»

Le triclosan peut également «influencer la façon dont les hormones thyroïdiennes agissent, affectant le développement et le métabolisme [des humains]», détaillent les auteurs de cette étude. Selon eux, «la prolifération de triclosan comme ingrédient "antibactérien" coïncide avec les preuves de sa bioaccumulation et sa persistance dans les tissus adipeux de l'homme, le sang du cordon ombilical, le lait maternel, et l'urine».

Persistant dans l’organisme, le triclosan l’est également dans la nature. Pour Elyse Rémy, du groupe de chercheurs Institut national d’information en santé environnemental, «le triclosan n’a pas sa place dans les produits ménagers d’usage courant, entre autres parce que nous ne connaissons pas encore tous les effets qu’il peut avoir sur la faune et la flore.»

Dans une communication récente, Wenonah Hauter, directrice exécutive de Food and Water Watch aux États-Unis, rappelait qu’on trouvait du triclosan «dans les rivières, les cours d’eau et les boues d’épuration. Il a un effet toxique sur les algues, le phytoplancton et d’autres formes de vies aquatiques. Son absorption par ces organismes signifie qu'il peut se diffuser dans la chaîne alimentaire.»

Sous surveillance

Les autorités sanitaires, aux États-Unis comme au Canada, réévaluent actuellement le triclosan. C’est le cas notamment de l’Agence américaine pour la protection de l’environnement (EPA), de Santé Canada et d’Environnement Canada. «Si cette évaluation révèle que le triclosan pose un risque pour la santé humaine et/ou l’environnement, explique Gary Holub, de Santé Canada, le gouvernement proposera d’autres mesures de gestion afin de protéger la santé et l’environnement des Canadiens».

Pour l'instant, la législation canadienne autorise l’utilisation du triclosan dans les produits destinés aux soins personnels, régis en tant que cosmétiques. Santé Canada a ainsi déterminé les limites maximales acceptables de triclosan dans ce type de produits: «La liste critique des ingrédients restreint l’utilisation de triclosan à 0,03 % dans les cosmétiques buccaux, comme les dentifrices, et à 0,3 % dans les autres cosmétiques, comme le savon.» En outre, «tous les cosmétiques doivent exhiber la liste des ingrédients sur leur étiquette», rappelle également le ministère fédéral.

Une obligation apparemment respectée sur les produits contenant du triclosan vendus en pharmacie. En effet, nous n'avons trouvé qu'un seul nettoyant pour la peau et shampooing dépassant le taux permis: Tersaseptic (Stiefel Canada Inc.), qui contient 0,5 % de triclosan.

>> À lire aussi: Où se cache le plastique dans l'alimentation? et Comment manger moins de plastique?

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par MARC DROUIN
    06 Avril 2013

    Il semble bien que le dentifrice Colgate Total contienne 10 fois trop de triclosan. J'y ai lu une teneur de 0.3 %.

     18
  • Par Richard Lussier
    06 Avril 2013

    C'est très inquiétant de constater ces faits. Les effets ci-haut ne sont que ceux connus! Allez savoir ce que ce produit peut faire en interaction avec d'autres substances! Il n'est jamais trop tard pour reculer. Les pharmaceutiques devrait revenir aux sources avec des substances connues et réputées innofencives.

     8
  • Par Didier Leheudre
    18 Mars 2015

    Exact.