Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Une pilule contre les effets de la malbouffe?

Par Bruno Geoffroy
Statines burger

Pour contrer les effets de la malbouffe, pourquoi ne pas distribuer des médicaments anticholestérol dans les chaînes de restauration rapide? C’est la solution avancée par des cardiologues anglais.

Photo: iStockphoto

Le Dr Darrel Francis et ses collègues suggèrent dans leur étude que des comprimés de statines distribués aux consommateurs pourraient compenser les risques cardiovasculaires liés à une alimentation trop riche en gras, en sel et en sucre.

«Les gens mangent du fast-food même s’ils savent que c’est mauvais pour leur santé. Mettre à leur disposition des moyens de réduire les risques me semble raisonnable. Les statines devraient être aussi accessibles que le sel ou le ketchup», dit le Dr Francis.

Une fois dans l’organisme, les statines inhibent une enzyme responsable de la production de cholestérol. Elles en freinent ainsi la production et la libération dans le corps humain.Les scientifiques précisent qu’ils n’encouragent pas les gens à se tourner vers ce type d’alimentation, car les statines n’annulent pas complètement les effets néfastes des hamburgers et des frites sur la santé.

Avec une idée aussi radicale, l’étude n’a pas tardé à essuyer de dures critiques. Au Royaume-Uni, le professeur Steve Field, président de l’équivalent britannique du Collège des médecins, s’est dit stupéfait par cette proposition. «Cette recherche fait croire aux gens qu’ils peuvent continuer à manger du fast-food sans se préoccuper de leur santé. Qu’importe, une pilule viendra régler leurs problèmes. Soyons sérieux, il faut encourager une saine hygiène de vie, pas la prise de cachets!», précise-t-il.

Du côté de la British Heart Foundation, association qui a financé l’étude du Dr Francis, le professeur Weissberg a clarifié rapidement que «la suggestion que les effets néfastes du fast-food puissent être neutralisés par une dose de statines ne devait pas être prise au pied de la lettre. Les statines ne sont pas une panacée.»

«Rendre la malbouffe acceptable aux yeux des consommateurs et les déculpabiliser de leurs mauvaises habitudes alimentaires n’est pas une solution. Il est préférable que l’industrie du fast-food concentre ses énergies sur la réduction du sel, du gras et du sucre dans les menus proposés», dit Suzie Pellerin, directrice de la Coalition québécoise sur la problématique du poids.

Se focaliser sur le mauvais cholestérol et essayer de le contrôler par des médicaments semble être une vue à court terme. Une récente méta-analyse menée par des chercheurs britanniques montre que la prise de statines pour prévenir les maladies du cœur s’avérerait inutile chez les personnes à risque.

Pour en savoir plus, consultez notre article «Cholestérol: affaires de cœur» publié en février dernier.

En matière de prévention des risques cardio-vasculaires, une alimentation saine, le contrôle du poids, l’arrêt du tabac et la pratique régulière d’une activité physique sont des solutions beaucoup plus efficaces.

Lire l'article
Depo-Provera : règlement de l’action collective pour 2 millions

La pharmaceutique Pfizer devra verser un peu plus de 2 millions de dollars dans le cadre d’une action collective portant sur l’utilisation de Depo-Provera, un contraceptif injectable, liée à la perte de densité minérale osseuse. Les femmes admissibles à une compensation ont jusqu’au 1er mars 2022 pour s’inscrire et faire une réclamation.

Lire l'article
Peut-on laver ses masques chirurgicaux?

Les masques chirurgicaux sont considérés comme des dispositifs médicaux à usage unique. Pourtant, ils conservent leur propriété filtrante et leur respirabilité même après 10 lavages. C’est du moins ce que conclut une étude française publiée en octobre dans la revue scientifique Chemosphere. Devriez-vous mettre vos masques dans votre prochaine brassée? Pas si vite…

Lire l'article
Cinq questions sur le marketing d’influence

En parcourant les fils de vos réseaux sociaux, êtes-vous déjà tombé sur la publication d’un influenceur qui vantait les mérites d’un produit, sans préciser qu’il s’agissait en fait d’une publicité? Si oui, vous avez sans doute été la cible d’une stratégie de marketing d’influence.

Lire l'article
Vaccination des enfants contre la COVID-19: la décision revient aux parents

Plus de 20 mois après le début de la pandémie de COVID-19, c’est au tour des enfants de 5 à 11 ans d’être vaccinés. Si vous êtes parent d’un jeune de cet âge, vous devez décider s’il lèvera sa manche ou non.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par SUZANNE ROY
    05 Janvier 2012

    Quelle idée! Ce chercheur ne comprend pas grand chose à la nutrition... Le filet mignon, les gros T-bone de 12 à 16 onces...mangés à répétition, sont à mon avis plus dommageable que les hamburgers/ frites... Arrêtons de se défouler sur les fast food, il n'y a pas que ça!

  • Par André Faivre
    05 Janvier 2012

    Un autre des milliers d'exemples de la culture actuelle d'esclavage devant le dieu suprême Consommation. Loi première : ne jamais nuire à la Consommation. Lâcheté et égoïsme devant les causes des problèmes (attitude de l'autruche) puis mécanismes et idéologies de déculpabilisation mises en place par les industries de marketing.

  • Par RENÉ LANTHIER
    05 Janvier 2012

    Qui a payé les études et recherche du Dr Darrel Francis et ses collègues?
    Serais-ce les fabricants des pilules contenant des statines.

    Bomais