Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Québec modifie la vaccination scolaire et Montréal la suspend

Par Catherine Crépeau
shutterstock_1131160979

Alors que le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) modifie le calendrier de vaccination scolaire en raison de la pandémie de COVID-19, la Direction régionale de santé publique de Montréal annule la vaccination dans ses écoles.

Les changements au calendrier de vaccination sont entrés en vigueur le 1er septembre pour la campagne 2020-2021. Désormais, le calendrier prévoit une seule visite de vaccination en 4e année du primaire. L’enfant y reçoit une dose du vaccin contre l’hépatite A et l’hépatite B (Twinrix junior) ainsi qu’une dose du vaccin contre les virus du papillome humain ou VPH (Gardasil 9).

Les deuxièmes doses des vaccins contre l’hépatite B et les VPH sont reportées à la 3e année du secondaire, en même temps que les doses prévues contre le méningocoque de sérogroupe C (Neisvac-C) et une dose du vaccin contre la diphtérie et le tétanos (Td absorbées).

Les experts considèrent qu’un intervalle de cinq ans entre les deux doses de ces vaccins protège aussi bien contre ces maladies que si les doses étaient données à six mois d’intervalle, comme auparavant.

De plus, un rattrapage de la vaccination des élèves de 4e année du secondaire qui n’ont pas reçu les doses de vaccins nécessaires depuis le début de la pandémie est prévu au courant de l’année 2020-2021.

Une communication est normalement envoyée à tous les parents d’élèves touchés par la vaccination scolaire pour les informer.

Annulation à Montréal

À Montréal, les élèves de 4e année du primaire et de 3e secondaire ne seront pas vaccinés cette année. La Direction régionale de la santé publique (DRSP) a décidé de reporter la vaccination scolaire à l’automne 2021-2022 en raison du manque d’infirmières.

En effet, les infirmières scolaires qui sont normalement assignées à la vaccination sont actuellement occupées à la prévention et à la gestion des cas d’éclosions de COVID-19 dans les écoles.

Les directions d’écoles sont également confrontées à des problèmes logistiques avec l’isolement imprévisible de classes et la fermeture d’écoles, qui nuisent au déroulement efficace des activités de vaccination.

La DRSP assure que la décision aura peu, voire pas d’impact sur la santé des élèves puisque l’administration de ces vaccins peut être reportée à court terme.

Autres changements au calendrier

Le MSSS a également apporté des changements au calendrier pour les enfants d’âge préscolaire. Voici les principaux.

Désormais il n’y a plus de visite de vaccination à 6 mois, tous les vaccins étant donnés à 2, 4, 12 et 18 mois.

Le vaccin contre la diphtérie-coqueluche-tétanos-hépatite B-polio-Hib est administrée en deux doses à l’âge de 2 et 4 mois (la dose prévue à 18 mois est retirée) et doit être suivi d’une dose du vaccin diphtérie-coqueluche-tétanos-polio-Hib à l’âge d’un an (au lieu de 6 mois).

Un seul vaccin, au lieu de deux, permet aux enfants d’être immunisés contre la rougeole, la rubéole, les oreillons et la varicelle. La première dose est donnée à 12 mois et la seconde à 18 mois, en même temps que le vaccin contre le méningocoque C (donné auparavant à 12 mois). Le vaccin Hépatite A-Hépatite B est ajouté à la visite de 18 mois.

Les doses du vaccin contre le pneumocoque sont toujours prévues à 2, 4 et 12 mois et ceux du rotavirus, à 2 et 4 mois.

Des rappels pour le vaccin combiné diphtérie-coqueluche-tétanos-polio et celui contre la varicelle doivent être administrés entre 4 et 6 ans.

Le nouveau calendrier s’applique aux nourrissons nés à partir du 1er juin 2019. Si votre enfant est né avant cette date, vous devez poursuivre la vaccination avec le calendrier qui lui a été recommandé.

À consulter:

La vaccination en milieu scolaire

Programme québécois d’immunisation

Lire l'article
5 trucs pour améliorer son chauffage électrique

Avec l’automne et ses couleurs, arrive aussi le moment de repartir le chauffage dans la maison. Avant de remonter les thermostats, prenez le temps de faire le tour des plinthes et des convecteurs pour tirer le meilleur parti de votre système de chauffage.

Lire l'article
Que faire en cas d’éclosion de COVID-19 à l’école de votre enfant?

De nombreux parents ont reçu une lettre de l’école les avisant que des cas de COVID-19 s’étaient déclarés dans la classe de leur enfant ou dans l’établissement et leur indiquant les règles à suivre. Des instructions qui ne sont pas toujours bien comprises. Protégez-Vous a demandé au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de les clarifier.

Lire l'article
Recycler ses appareils électroniques de façon responsable, malgré les restrictions

L’utilisation des appareils électroniques est en forte augmentation au Québec, alors que le travail à distance a amené plusieurs travailleurs à moderniser leurs équipements à la maison. Mais que faire avec les vieux équipements en cette période de restriction?

Lire l'article
Une action collective contre Hydro-Québec pour surfacturation va de l’avant

L’action collective contre Hydro-Québec, qui aurait surfacturé ses clients pour environ 1,2 milliard de dollars entre 2008 et 2013, peut aller de l’avant. Le 15 octobre, la Cour suprême a refusé la demande d’appel de la société d’État.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.