Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Produits pour lentilles cornéennes: ouvrez l’œil!

Par Ariane Desrochers
Produits pour lentilles corneennes ouvrez loeil

Certains produits vendus en pharmacie ressemblent à s’y méprendre aux solutions «tout-en-un» pour lentilles cornéennes… sauf qu’ils peuvent blesser les yeux.

Deux lecteurs de Protégez-Vous ont vécu une douloureuse expérience lorsque, après avoir rincé leurs verres de contact avec leur nouvelle solution pour lentilles cornéennes, ils les ont mis immédiatement. Et pour cause: ils ont utilisé sans le savoir un produit contenant 3 % de peroxyde d’hydrogène!

Peroxyde d’hydrogène = danger?

Les produits à base de peroxyde d’hydrogène ne doivent surtout pas être utilisés pour rincer une lentille juste avant de l’insérer dans l’œil, comme on le fait avec une solution polyvalente.

L’étui fourni avec ces produits permet justement de neutraliser le peroxyde d’hydrogène grâce à son disque catalyseur en platine; l’utilisateur doit y tremper ses verres de contact pendant un minimum de six heures.

Si ce délai n’est pas respecté, il restera un peu de peroxyde sur les lentilles et l’utilisateur ressentira un inconfort quand il portera ses lentilles.

Les lentilles sont aspergées directement de solution tout juste avant leur insertion dans l’œil? C’est le choc: une vive sensation de brûlure s’ensuit, avec possiblement des troubles de la vision, de la rougeur et une sensibilité à la lumière.

>> À lire aussi: notre enquête sur le prix des lunettes et notre enquête sur les verres de contact

Dommages non permanents

Heureusement, les dommages ne sont pas permanents. «En 24 à 48 heures maximum, un œil blessé sera complètement rétabli», assure le président de l’Ordre des optométristes du Québec, le Dr Langis Michaud. Le peroxyde n’altère en effet que les cellules renouvelables à la surface de l’œil. Il ne pénètre pas en profondeur grâce à la protection offerte par une enzyme produite naturellement afin d’équilibrer le peroxyde déjà présent dans le corps humain.

Au Canada, trois solutions de ce type – Clear Care, Oxysept et Aosept – sont vendues en pharmacie et rangées avec les solutions polyvalentes ou salines «tout-en-un» servant au nettoyage et à l’entreposage des lentilles cornéennes. Mais bien malin qui peut identifier d’un coup d’œil les produits contenant du peroxyde d’hydrogène car les emballages sont similaires (voyez la photo). Un acheteur pressé ou distrait peut facilement se tromper. Et, à l’intérieur, la bouteille est tout aussi semblable, hormis une marque rouge censée sonner l’alarme. En vain.

Des centaines de plaintes

À ce jour, Santé Canada a en effet reçu pas moins de 39 rapports d’effets indésirables impliquant des produits à base de peroxyde d’hydrogène, dont 35 étaient liés à Clear Care. Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a enregistré plus de 200 plaintes au cours des dix dernières années. Santé Canada a d’ailleurs publié une mise en garde le printemps dernier afin d’informer ceux qui portent des verres de contact que l’utilisation inadéquate des solutions à base de peroxyde d’hydrogène risquait de blesser les yeux.

De nouvelles normes obligent désormais les fabricants à indiquer clairement sur leurs emballages les risques liés à ces produits; ils devront s’y conformer avant la fin de septembre 2013. D’ici là, la seule façon de les différencier d’avec les produits polyvalents est de lire la liste des ingrédients ou de porter attention à l’alarme inscrite en rouge sur l’emballage ou sur la bouteille.

Cela dit, ces désagréments potentiels n’empêchent pas le Dr Michaud de recommander l’usage de la solution Clear Care, mais en suivant à la lettre les conseils d'utilisation du fabricant. L’École d’optométrie de l’Université de Montréal, où il enseigne, n’utilise pratiquement que ce produit pour l’entretien des lentilles cornéennes.

>> À lire aussi: Quels sont les risques liés aux extensions de cils?

Que faire si ça brûle?

  • Si vous avez du peroxyde dans l’œil, rincez-le immédiatement avec une solution saline pendant 10 à 15 minutes.
  • N’utilisez jamais l’eau du robinet, prévient le Dr Langis Michaud. «Comme la surface de l’œil est altérée, elle devient une porte d’entrée pour les bactéries ou les agents pathogènes présents dans l'eau du robinet.»
  • Consultez un optométriste si l’inconfort persiste et est difficile à tolérer. Il pourra vous prescrire un antibiotique destiné à prévenir les infections ainsi que des larmes en ampoules pour accélérer la guérison.

Image: exemple de solution polyvalente (gauche) et de solution contenant du peroxyde d'hydrogène (droite), souvent placées côte à côte sur les tablettes. Photo: Réjean Poudrette

Lire l'article
La RBQ veut mieux protéger les Québécois : trop peu trop tard ?

Avec les nombreuses histoires d’horreur liées à la construction et à la rénovation et les critiques de la vérificatrice générale du Québec envers la Régie du bâtiment (RBQ), vous êtes en droit d’être méfiant si vous vous apprêtez à acheter une maison neuve ou à faire des travaux. Et ce, malgré les promesses de l’organisme d’améliorer sa gestion des licences d’entrepreneurs et le soutien aux propriétaires.

Lire l'article
Construction : doit-on imposer des inspections de chantier ?

Imposer la surveillance de tous les chantiers de construction et de rénovation est-elle la réponse aux histoires d’horreur qui laissent les propriétaires devant des travaux mal exécutés, des maisons inachevées ou des entrepreneurs en faillite ? Pour plusieurs, la réponse est oui. Et il faudrait agir dès maintenant.

Lire l'article
Les garages manquent de main d’œuvre et de pneus d’hiver

Si vous n’avez pas encore pris rendez-vous pour chausser votre véhicule de ses pneus d’hiver en prévision de la date limite du 1er décembre, faites vite : les garages manquent d’installateurs et les stocks de pneus sont en baisse.

Lire l'article
Québec se prépare pour la saison de la grippe

Le virus de l’influenza a été très peu présent au Québec en 2020. Est-ce que ce sera encore le cas cette année ? Les autorités de santé publique demeurent à l’affût et préparent la campagne de vaccination annuelle pour le 1er novembre.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Jean-François Bouchard
    16 Août 2013

    Comment quelqu'un qui utilise un nouveau produit, qui plus est, sert à l'entretien de quelque chose que l'on se met dans l'oeil, peut s'en servir sans lire attentivement l'emballage...Ça me dépasse !

     5
  • Par Dominique Pelletier
    17 Août 2013

    J'utilise le produit Clear Care: il y a un bandeau rouge sur l'étiquette de la bouteille indiquant de n'utiliser le produit qu'avec l'étui fourni. L'embout de la bouteille (sous le bouchon) est rouge également. Bref il faut être un peu distrait pour se faire du mal avec ce produit, à mon humble avis.

     3
    Par JACQUES LAROUCHE
    30 Octobre 2013

    Oui j'ai aussi vu ce bandeau rouge, mais n'en ai pas tenu compte. Depuis plus de 30 ans que j'utilise des verres de contacts je n'aurais jamais cru à une telle aberration. Laissez moi vous dire que ça brule, mais pas à peu près :(

  • Par Amélie Michaud
    19 Août 2013

    Deux optométristes différents m'ont recommandé d'utiliser Clear Care. Lorsqu'utilisé adéquatement, ce serait un des meilleurs produits pour les lentille.
    Mais j'ai aussi fait l'expérience très désagréable de rincer ma lentille juste avant de la mettre dans l'oeil comme j'étais habituée de le faire et aïe! on se fait prendre une seule fois!

     2
  • Par Julie Jalbert
    17 Août 2013

    La meilleure façon d'utiliser la bonne solution à lentilles cornéennes est de demander conseil à son professionnel de la vue (opticien ou optométriste) au moment du renouvellement des lentilles. En suivant les recommandations du professionnel qui connaît le meilleur produit selon les besoins du client, il est peu probable de se retrouver avec du peroxyde dans les yeux ! Toute fois, si les lentilles sont achetées sur internet, le suivi professionnel qui inclus les recommandations ne peut pas être fait, ce qui augmente le risque de complications lors du port de lentilles cornéennes.

     2
  • Par Jean-François Bouchard
    25 Juillet 2013

    Moi un jour j'ai laver mes verres de contact avec de l'eau de javel...Aie ! Ca avais un peu picoté dans mes yeux. Et après avoir lu l'étiquette, j'ai constater qu'il n'y avait aucune mention indiquant de ne pas laver ses verres de contact avec le produit.