Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Plages: l’eau est-elle assez propre pour se baigner?

Par Johanne David

Avec la canicule, la fréquentation des plages du Québec est en hausse. Comment savoir si l’eau où l’on se baigne est salubre et ainsi prévenir les problèmes de santé?

Vous allez à la plage avec les enfants et vous voulez vous assurer que l’eau est propice à la baignade? Vous pouvez consulter les cotes de qualité bactériologique de l’eau de baignade des plages publiques publiées par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Les données sont actualisées quotidiennement sur la page Web du programme Environnement-Plage (PEP).

Les cotes utilisées vont de A (Excellente – plage ouverte) à D (Polluée – plage fermée). Ce score tient compte du niveau de contamination en Escherichia coli, des bactéries non pathogènes qui indiquent le degré de contamination fécale de l’eau. Lorsqu’une cote D est obtenue, l’exploitant de la plage doit immédiatement la fermer et y installer l’affiche officielle fournie par le ministère indiquant que l’eau est impropre à la baignade. Une affiche devrait être présente en tout temps pour indiquer que la plage est ouverte ou fermée en fonction de la qualité bactériologique.

Vous pouvez également téléphoner à votre direction régionale du Centre de contrôle environnemental du Québec ou au Service d’accueil et de renseignements du MELCC au numéro sans frais 1 800 561-1616. 

Le PEP est cependant un programme volontaire et ce ne sont pas toutes les plages qui y participent. Il est conseillé de communiquer directement avec l’exploitant de la plage ou de la municipalité pour savoir si les résultats d’analyse de la qualité de l’eau sont disponibles.

Les bonnes pratiques à adopter à la plage

La chaleur est écrasante, la plage est bondée et vous doutez de la qualité de l’eau? Rassurez-vous: la température de l’eau, l’achalandage et la canicule ne sont pas des facteurs significatifs dans la contamination microbienne des eaux de baignade.

Les baigneurs qui fréquentent les plages publiques doivent tout de même respecter certaines consignes et règles d’hygiène. Le ministère a publié un document intitulé Pour une eau de baignade de qualité, adoptez ces bonnes pratiques, qui énonce les mesures à prendre pour éviter de contaminer l’eau de baignade et ainsi prévenir les problèmes de santé. En voici un résumé:

  • N’avalez pas l’eau dans laquelle vous vous baignez.
  • Évitez de nourrir les oiseaux aquatiques. Leurs excréments peuvent contenir des bactéries ou des parasites susceptibles de contaminer l’eau. 
  • Ramassez tous vos déchets avant de quitter la plage afin d’éviter d’attirer les oiseaux. 
  • Évitez les plages où des cas de dermatite du baigneur ont été rapportés. Dans le doute, en sortant de l’eau, asséchez votre peau en la frottant vigoureusement avec une serviette.
  •  Évitez de vous baigner si vous avez la diarrhée ou la nausée, si vous souffrez d’une infection contagieuse de la peau ou si vous avez une plaie ouverte.
  • Lavez-vous les mains après la baignade et avant de manger.
  • Mettez une couche spécialement conçue pour la baignade à votre bébé et changez-la souvent.
  • Assurez-vous de ne pas vous baigner dans une zone touchée par des algues bleu-vert.
  • Informez le responsable de l’endroit d’un incident ou d’un problème qui pourrait affecter la qualité de l’eau.

Que faire si l’information sur l’eau de baignade n’est pas disponible?

Le MELCC recommande aux usagers de se baigner là où la qualité de l’eau est régulièrement analysée. Néanmoins, si la plage où vous désirez vous baigner n’est pas inscrite au PEP et ne fait pas l’objet de surveillance, les signes suivants devraient vous alerter: 

  •  L’eau est verdâtre. Cela indique la présence d’algues bleu-vert; or, ces cyanobactéries présentent des risques pour la santé (par contact ou ingestion). On ne se baigne pas.
  • Des goélands, des bernaches ou des canards sont présents sur la plage. Les déjections d’oiseaux aquatiques sur les plages peuvent être une source de contamination bactériologique importante. On évite de se baigner.
  • L’eau est trouble. Les causes d’une eau trouble peuvent être multiples – par exemple, après une forte pluie, les eaux de baignade peuvent avoir été contaminées par les eaux de ruissellement –, mais, puisque les concentrations et la présence de contaminants n’ont pas été mesurées, il vaut mieux rester prudent et trouver un autre endroit pour se baigner.

Pour en savoir plus: Portail santé mieux-être

Lire aussi: 22 crèmes solaires testées

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.