Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Malade en voyage: que faire si ça vous arrive?

Par Protégez-Vous
Malade en voyage: que faire si ça vous arrive?

Malaria, dengue, tuberculose, influenza… Tomber malade en vacances à l'étranger est bien plus désagréable qu'être malade à la maison! Nos conseils pour diminuer les risques.

La dengue, la fièvre jaune, l'encéphalite à tiques, la malaria et la maladie de Lyme ont une chose en commun : elles sont transmises par des moustiques ou par des tiques et sévissent dans divers pays tropicaux et subtropicaux. Pour vous prémunir contre elles et éviter de vous faire piquer, il est conseillé de porter des chemises pâles à manches longues et de les rentrer dans vos pantalons. Mieux vaut aussi éviter les sandales, surtout si vous allez randonner dans la jungle. Pensez à vous couvrir d’un chapeau. Enfin, utilisez un insectifuge sur la peau exposée: ceux qui contiennent du DEET sont les plus efficaces. L’Association canadienne de dermatologie recommande d’appliquer l’écran solaire en premier lieu, puis d’attendre une vingtaine de minutes, le temps qu’il pénètre la peau, avant d’appliquer le produit insectifuge.

Une fois rentré de votre petite excursion en forêt, si vous ne logez pas dans un hôtel climatisé, assurez-vous que vos fenêtres sont munies de bonnes moustiquaires. Dans les régions à risque élevé de paludisme (malaria), une moustiquaire de lit traitée aux insecticides à base de perméthrine peut également s’avérer utile. Elle vous protégera aussi contre les araignées. Évitez qu’elle soit en contact avec votre peau pendant votre sommeil: certains moustiques sont particulièrement actifs la nuit, et peuvent piquer à travers la moustiquaire. La perméthrine peut être utilisée sur les vêtements extérieurs, les tentes, les chaussures, etc.

>> À lire aussi: Comment éviter les bactéries alimentaires

Pour en savoir plus sur ce type de produit et sur la manière de l’appliquer ou de se le procurer, tapez «perméthrine» dans le moteur de recherche du site de l’Agence de la santé publique du Canada. Enfin, ne cessez pas de prendre vos médicaments antipaludéens. En cas de réaction ou de fièvre, consultez immédiatement un médecin.

Influenza et infections

Il n’y a pas que dans la jungle que l’on peut tomber malade! Où que l’on soit dans le monde, un autobus bondé ou n’importe quel lieu fermé et achalandé est propice à la transmission du virus de la grippe (influenza) ou d’autres infections, telles que la méningite à méningocoques et la tuberculose. Des gestes aussi simples que d’utiliser un désinfectant pour les mains et de se les laver fréquemment élimineront quantité de petits microbes…

Quant aux infections transmises sexuellement ou par contact avec du sang infecté (hépatite B et C, VIH, gonorrhée, chlamydia, etc.), on peut réduire les risques de les contracter de différentes façons, entre autres en utilisant un condom lors de relations sexuelles, en évitant les traitements d’acupuncture, les tatouages et le perçage (à moins que le matériel utilisé soit parfaitement stérilisé) et en évitant de partager des seringues ou même des objets personnels pouvant être souillés par du sang (rasoir, brosse à dents, etc.).

Morsures d’animaux et rage

Dans plusieurs régions du monde, certains animaux, sauvages ou domestiques, peuvent être porteurs de la rage. Faites particulièrement attention aux chiens errants et aux singes: évitez de les toucher et de les nourrir et avertissez vos enfants du danger. Si par malheur vous vous faites mordre ou griffer, nettoyez à fond votre plaie avec de l’eau et du savon et consultez rapidement un médecin afin qu’il vous administre un vaccin et une injection d’immunoglobuline antirabique. Dans le cas où vous auriez de la difficulté à obtenir les soins requis, communiquez sans attendre avec l’ambassade ou un consulat du Canada.

Bactéries

Des bactéries vivant dans la terre et le sable peuvent causer des infections comme l’anthrax (maladie du charbon – rare chez l’humain) et le tétanos (une maladie souvent mortelle mais dont le vaccin préventif est très efficace). Dans les endroits à risque, il est suggéré de porter des chaussures (surtout si votre peau est éraflée) et d’éviter le contact direct avec la terre. Mieux vaut prévenir…

En cas de maladie ou d'accident

Que faire lorsqu’on tombe malade à l’étranger ou qu’on y subit un accident? Comment les ambassades et les consulats peuvent-ils nous aider? Comment s’y prendre avec nos assurances? Qu’advient-il en cas de décès? D’abord, si vous vous blessez ou tombez soudainement malade, pas de panique! La plupart des grands hôtels ont des médecins sur place. En cas d’urgence, toutefois, rendez-vous à l’hôpital le plus proche, avec le moyen de transport dont vous disposez. (Ne comptez pas trop sur les ambulances car elles sont rares dans plusieurs régions ou pays.)

Les bureaux du gouvernement du Canada répartis dans le monde peuvent également vous aider. Ces bureaux offrent différents services consulaires. Par exemple, ils peuvent vous fournir une liste de médecins et d’hôpitaux de la région, ou encore, dans le cas où vous auriez subi un viol ou un autre type d’agression violente, des conseils médicaux et les coordonnées de la police.

Les agents consulaires peuvent également, entre autres, avertir votre plus proche parent de votre accident (le cas échéant), vous servir d’interprète à l’hôpital ou encore vous aider à bien comprendre et respecter les clauses de votre assurance maladie de voyage. Finalement, si le traitement médical qu’il vous faut n’est pas offert là où vous êtes, ils peuvent, moyennant des frais, vous faire évacuer d’urgence au Canada ou vers un autre pays, sous escorte médicale. Les frais (très élevés) pour une évacuation ne peuvent être remboursés par la Régie de l’assurance maladie du Québec, mais peuvent l’être par certaines assurances voyage.

Deux ressources utiles: Agence de la santé publique du Canada et Voyage.gc.ca

Ce texte est une mise à jour d'un article écrit par Delphine Vandyck initialement publié dans notre «guide pratique Voyageur». Pour consulter la liste des guides que vous pouvez vous procurer, consultez notre boutique en ligne.