Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Les tiques responsables de la maladie de Lyme étendent leur territoire

Par Catherine Crépeau
tiques-lyme

Bien que les cas de maladie de Lyme n’aient pas augmenté l’an dernier, les tiques qui transmettent la maladie ont étendu leur territoire et sont actives sur une plus longue période. Les traitements en prophylaxie sont ainsi disponibles dans davantage de régions.

La tique à pattes noires (Ixodes scapularis), qui transmet la bactérie responsable de maladie de Lyme, a gagné du terrain dans le nord de la province, pointant même son nez jusqu’au Saguenay. Une trentaine de noms se sont ajoutés à la liste des municipalités qui présentent un risque d’acquisition de la maladie publiée en juin par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Le risque est jugé significatif dans près de 70 municipalités de la province, dont plusieurs situées en Estrie, en Montérégie et dans l’ouest de l’île de Montréal. Ce qui ne veut pas dire que le risque soit absent dans les municipalités qui ne figurent pas sur la liste, prévient l’INSPQ.

La liste des territoires où un traitement antibiotique peut être administré rapidement après une piqûre de tique s’est aussi allongée. La prophylaxie post-exposition (PPE) est recommandée pour la première fois dans une partie de l’île de Montréal (territoires des CLSC de Pierrefonds et du Lac-Saint-Louis) et de Lanaudière (CLSC Les Moulins), ainsi que dans des territoires supplémentaires en Estrie, en Outaouais, en Montérégie et en Mauricie et Centre-du-Québec. Certaines directions régionales de santé publique pourraient décider de l’offrir sur des territoires non ciblés par l’INSPQ, en fonction des connaissances locales.

Les niveaux de risque sont déterminés à partir des cas détectés de maladie de Lyme, de la surveillance acarologique active (tiques collectées sur le terrain) et de la surveillance acarologique passive (tiques retrouvées sur des humains et transmises par les médecins au Laboratoire de santé publique du Québec).

La progression des tiques sur le territoire serait en partie attribuable aux changements climatiques qui poussent certains animaux sur lesquels elles se fixent à parcourir de grandes distances, toujours plus au nord. La période d’activité des tiques s’est aussi prolongée, passant de six à neuf mois. Auparavant de mai à octobre, elle s’étend désormais de mars à novembre.

Progression de la maladie

En 2020, 274 cas de maladie de Lyme ont été déclarés aux autorités de santé publique, dont 250 cas confirmés ou probables acquis au Québec et 24 cas acquis hors Québec ou dans un lieu inconnu. C’est quatre fois plus qu’en 2014, mais moins qu’en 2019, alors que l’INSPQ avait enregistré 506 cas d’infection, dont 381 contractés au Québec.

L’Estrie est la région la plus touchée, avec 63 % (157) des cas contractés au Québec. En comparaison, la Montérégie, seconde région la plus touchée, déclare 64 cas.

La baisse enregistrée en 2020 pourrait s’expliquer en partie par des facteurs administratifs, signale l’INSPQ. Les données de 2020 ont été extraites alors que tous les cas de l’année n’avaient peut-être pas été saisis dans les fichiers gouvernementaux en raison de la pandémie de COVID-19. La télémédecine et la diminution des consultations médicales pourraient aussi avoir réduit le nombre de diagnostics.

Le faible nombre de cas contractés à l’extérieur du Québec, 10 contre 119 en 2019, peut s’expliquer par la diminution des déplacements en dehors de la province.

Du 1er au 26 juin 2021, 47 cas de maladie de Lyme ont été enregistrés, selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, qui ne précise pas le lieu d’acquisition.

Se protéger des tiques

Les tiques sont présentes surtout en forêt et dans les longues herbes. Elles s’accrochent à la peau et peuvent y rester plusieurs heures. Le risque de contracter la maladie de Lyme est pratiquement nul si la tique est retirée dans les 24 heures. Après, la maladie peut apparaître à mesure que la bactérie se dissémine dans le corps.

Il est recommandé de porter des souliers fermés et des vêtements longs pour vos randonnées et de glisser vos pantalons dans vos bas. Évitez les boisés et les herbes hautes et marchez au centre des sentiers. Au retour, prenez le temps d’examiner vos vêtements et votre corps. Si une tique s’est agrippée à votre peau, saisissez-la avec une pince en plaçant celle-ci le plus près possible de la peau et tirez doucement pour la retirer, puis lavez la plaie avec de l’eau et du savon. Gardez la tique dans un contenant hermétique, comme un pot de pilule vide, au cas où vous devriez consulter un médecin.

Votre chien est aussi susceptible de se faire mordre par une tique et de développer la maladie de Lyme. Prenez le temps de l’examiner pour retirer d’éventuelles tiques lorsqu’il rentre de ses balades. Peu ou pas de cas de la maladie ont été détectés chez les chats et ceux-ci sont moins à risque d’être malades. Les vétérinaires recommandent une médication une fois par mois, du dégel au gel, pour les chiens et les chats, et la vaccination pour les chiens qui vont beaucoup dehors et qui sont dans une région à risque.

Surveiller les symptômes

Les symptômes de la maladie de Lyme se manifestent généralement dans le mois suivant la morsure. Une tache rouge indolore, grandissant autour de la morsure, est caractéristique de l’infection, mais elle n’est pas toujours présente. De la fièvre, de la fatigue, des maux de tête, des raideurs et des douleurs musculaires et articulaires font partie des premiers symptômes. S’ils apparaissent, il est préférable de consulter un médecin.

La maladie se traite avec un antibiotique. Une dose d’antibiotique peut aussi être administrée en prévention aux personnes qui ont été mordues sans présenter de symptômes (PPE), dans les régions où les tiques sont très présentes.

Une fois la bactérie éliminée par les antibiotiques, les symptômes peuvent perdurer pendant plusieurs mois, voire des années, sans que les médecins comprennent pourquoi. L’existence d’une forme chronique de la maladie n’est cependant pas établie.

Si l’infection n’est pas traitée, elle peut évoluer en maladie dite multisystémique, c’est-à-dire que les symptômes peuvent toucher plusieurs systèmes (cardiaque, neurologique, etc.), indique l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

>> À lire aussi : Quand doit-on craindre les piqûres d’insectes ?

Lire l'article
La grippe pourrait revenir en force cet automne

La grippe a fait une pause durant l’hiver 2020-2021, mais plusieurs experts s’attendent à ce qu’elle soit de retour pour la prochaine saison. Elle pourrait même pointer son nez à l’avance. Déjà, les virus respiratoires autres que le coronavirus sont beaucoup plus présents au Québec depuis le relâchement des mesures sanitaires.

Lire l'article
Des cas d’hépatite A liés à des mangues congelées

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a annoncé vendredi le rappel de plusieurs marques de mangues congelées qui pourraient être contaminées par le virus de l’hépatite A. Trois cas d’infection ont été signalés au Québec et en Nouvelle-Écosse.

Lire l'article
Chicane de voisinage : pensez à la médiation

Vous n’en pouvez plus de la musique que votre voisin fait jouer à tue-tête à toute heure du jour, de l’odeur nauséabonde de sa poubelle qu’il dispose tout juste sous votre fenêtre ou du va-et-vient incessant des voitures devant sa maison ? Pour éviter que la situation s’envenime tout en obtenant satisfaction, vous pourriez tenter la médiation.

Lire l'article
Internet : votre facture pourrait augmenter de 10 à 20 $ par mois

Vous avez peut-être reçu récemment un courriel de votre fournisseur internet vous prévenant qu’une augmentation des tarifs était à prévoir. Cette hausse de 10 à 20 $ par mois découle d’une récente décision du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) d’annuler la baisse radicale de tarifs pour l’Internet de gros décrétée en 2019.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.