Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Le lait, publicité favorite des jeunes Québécois

Par Stéphanie Perron

Plus de 13 000 adolescents ont voté pour la meilleure pub et la pire dans le cadre du concours Les prix du cœur de la publicité. Le lait récolte des fleurs, et Vidéotron, le pot!

 

Les jeunes ont décerné le prix Cœur d’or à la Fédération des producteurs de lait du Québec pour sa pub montrant des gens qui prennent soin d’un proche au moyen d’un verre de lait. On y voit par exemple un père visitant son enfant pendant la nuit ou un grand-père soutenant sa petite-fille en peine d’amour.

Les jeunes ont jugé que cette publicité, créée par l’agence Nolin BBDO, transmet des valeurs sociales positives axées sur la famille, l’entraide et la générosité. «Ils ont apprécié le fait que cette pub ne met pas de pression sur les consommateurs pour qu’ils achètent des produits», mentionne Geneviève Langlois, agente de développement et de formation à l’Association coopérative d'économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec, qui s’occupe de l’organisation du concours.

Le concours Les prix du cœur de la publicité est organisé tous les ans depuis 2004 par l’ACEF Rive-Sud de Québec, en collaboration avec des organismes de protection des consommateurs. Le but? Amener les jeunes à développer un esprit critique face aux messages publicitaires diffusés à la télévision.

Bonnet d’âne pour Vidéotron

Cette année, ils ont décerné le prix Cœur de pierre à un message publicitaire de Vidéotron mettant en scène un vendeur qui énumère tous les besoins de sa cliente dès que celle-ci met le pied dans la boutique. La publicité a été créée par l'agence Sid Lee. «Les jeunes n’ont pas aimé le fait que la consommatrice se sente obligée d’acheter le produit sans avoir le temps de réfléchir à ses besoins réels. Ils ont jugé que l’attitude du vendeur était un exemple flagrant de vente sous pression», explique Geneviève Langlois.

Gagnant et perdant de l’an dernier

Ironie du sort, l'agence Sid Lee, qui a remporté cette année le Prix Cœur de pierre, avait mérité le prix Cœur d'or lors de l'édition 2012 du concours. Créée pour le supermarché IGA, la publicité montrait que les fruits et les légumes de l’épicerie provenaient du Québec et qu’ils avaient été cueillis dans le jardin du magasin. Le prix Cœur de pierre avait pour sa part été décerné à une agence américaine pour sa publicité du médicament Zantac. Selon les adolescents, le message mettait l’accent sur la surconsommation et l’adoption de mauvaises habitudes alimentaires.

Lire l'article
Depo-Provera : règlement de l’action collective pour 2 millions

La pharmaceutique Pfizer devra verser un peu plus de 2 millions de dollars dans le cadre d’une action collective portant sur l’utilisation de Depo-Provera, un contraceptif injectable, liée à la perte de densité minérale osseuse. Les femmes admissibles à une compensation ont jusqu’au 1er mars 2022 pour s’inscrire et faire une réclamation.

Lire l'article
Peut-on laver ses masques chirurgicaux?

Les masques chirurgicaux sont considérés comme des dispositifs médicaux à usage unique. Pourtant, ils conservent leur propriété filtrante et leur respirabilité même après 10 lavages. C’est du moins ce que conclut une étude française publiée en octobre dans la revue scientifique Chemosphere. Devriez-vous mettre vos masques dans votre prochaine brassée? Pas si vite…

Lire l'article
Cinq questions sur le marketing d’influence

En parcourant les fils de vos réseaux sociaux, êtes-vous déjà tombé sur la publication d’un influenceur qui vantait les mérites d’un produit, sans préciser qu’il s’agissait en fait d’une publicité? Si oui, vous avez sans doute été la cible d’une stratégie de marketing d’influence.

Lire l'article
Vaccination des enfants contre la COVID-19: la décision revient aux parents

Plus de 20 mois après le début de la pandémie de COVID-19, c’est au tour des enfants de 5 à 11 ans d’être vaccinés. Si vous êtes parent d’un jeune de cet âge, vous devez décider s’il lèvera sa manche ou non.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par Marc Leclerc
    18 Mai 2013

    Je viens de voir les deux publicités en question. Bof... Vidéotron est loin d'avoir une mauvaise pub avec celle là... il faut prendre ça au 2e degré... faire juger des ados, ça peut être drôle, cé sûr mais ce ne sont pas eux qui achètent et s'endettent pour la vie mais les plus âgés... donc, je suis pas surpris qu'une majotité d'ados soit arrivé à cette conclusion... ce sont encore des enfants... faisont voter les lois au parlement par eux tant qu'à y être... quoi que... etk ;) En fait, il y a eu plusieurs publicités qui n'avaient pas d'allures et qui insultaient l'intélligence des québecois l'an dernier... et qui étaient faites en anglais et traduites par un comédien... ce qui est pas une bonne idée... Je n'aime pas particulièrement Videotron, mais je dois être honnête, ils font des coup de maître en publicité. Pour la pub du lait, en effet, c'est beau, c'est réconfortant, donc le but est atteint... mais n'oublions pas que l'on nous vend du lait en associant le réconfort... et nous savons tous qu'il n'y a pas de rapport entre la lait et le réconfort... mais la publicité est éfficace, elle a réussit à convaincre plusieurs ados... cette pub joue avec nos sentiments... et c'est le but de la pub... donc, on peut encore dire que la publicité influence les enfants... ;)

     1