Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

La malbouffe fait déprimer

Par Stéphanie Perron

Les amateurs de poutine et de bouffe bien grasse qui luttent contre leurs mauvaises habitudes disposent d'une raison supplémentaire pour continuer leur combat.

Il existerait un lien direct entre la consommation de «fast food» et la dépression. Selon l'étude Dietary pattern and depressive symptoms in middle age, publiée dans le British Journal of Psychiatry, 58 % des gens qui consomment de la malbouffe ont traversé une période de déprime dans les cinq dernières années, contre 26% pour ceux qui mangent davantage d'aliments sains.

Les chercheurs français et britanniques ont séparé les 3486 participants en deux groupes: les personnes qui mangent des mets frits, des hamburgers, des sucreries et des charcuteries, et les personnes qui se nourrissent plutôt de poissons, de légumes et de fruits.

>> À lire aussi: plus de 500 chips et grignotines analysées par Protégez-Vous

Effets sur le cerveau

Résultat? Les gens qui s'alimentent de «fast food» ont presque deux fois plus de risques de souffrir de grande fatigue, d'anxiété ou de troubles de digestion que ceux qui ont une saine alimentation.

Cette conclusion pourrait s'expliquer par le fait que les fruits et légumes augmentent le niveau d'antioxydants et procurent plusieurs nutriments, ce qui diminue le risque de dépression.

Phénomène intéressant: les acides gras polyinsaturés (oméga 3) contenus dans le poisson pourraient également jouer un rôle préventif car ils stimulent l'activité cérébrale. Cette recherche est sans doute un argument supplémentaire pour les personnes dépressives qui s'alimentant mal et cherchent les moyens de retrouver le moral.

>> À lire aussi: Pourquoi aime-t-on autant la malbouffe?

Lire l'article
Compostables et biodégradables : un casse-tête pour les consommateurs

Les produits dits compostables, biodégradables ou réutilisables semblaient la solution de remplacement pour les plastiques, mais un rapport coproduit par Éco Entreprises Québec (ÉEQ) et la firme d’experts-conseils Solinov constate que, trop souvent, ces appellations ne remplissent pas leurs promesses et rendent complexe le tri des matières recyclables et compostables.

Lire l'article
Impôts 2020 : Québec accorde un délai, mais pas Ottawa

Revenu Québec vous accorde un mois de plus pour produire sans pénalité votre déclaration de revenus pour 2020. Une clémence qui n’a pas d’écho à l’Agence du revenu du Canada (ARC), qui imposera des pénalités pour les déclarations de revenus livrées après le 30 avril 2021.

Lire l'article
Comment limiter l’usage de vos données Facebook

Ce n’est plus un secret pour personne, les données personnelles sont une denrée recherchée. Les Facebook et Google de ce monde en ont fait leur empire. Pour eux, l’équation est simple : plus ils en savent sur vous, mieux c’est. Comment vous protéger? La réponse est double: limiter l’information partagée et limiter l’accès à cette information.

Lire l'article
Sans fil : le CRTC favorise la concurrence dans certaines régions

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) autorise certains fournisseurs régionaux à accéder aux réseaux sans fil mobiles de Bell Mobilité, Rogers, Telus et SaskTel afin d’offrir plus de choix et de meilleurs prix aux consommateurs.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.