Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Mauvaise nuit? Votre tablette est peut-être la coupable

Par Catherine Crépeau
Mauvaise nuit? Votre tablette est peut-être la coupable

La lumière émise par votre écran de télévision, votre ordinateur, votre tablette et votre téléphone intelligent pourrait être néfaste pour votre sommeil, vos yeux et… votre tour de taille.

ALT

Photo: Shutterstock

La lumière bleue qui éclaire vos différents appareils électroniques pourrait être néfaste pour vous. C’est ce qui ressort des recherches et conférences présentées au troisième congrès international Artificial Light at Night (ALAN), qui réunissait près de 130 spécialistes de la pollution lumineuse du 29 au 31 mai dernier, à Sherbrooke.

Qu’est-ce que la lumière bleue?
La lumière bleue, c’est principalement celle qui illumine l’écran de votre téléphone intelligent, de votre ordinateur, de votre téléviseur et de votre tablette numérique. Mais elle vous éclaire aussi au bureau, sur la route ou au centre commercial, car la lumière blanche (celle des néons, par exemple) est formée de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, y compris une part de lumière bleue qui varie selon le type d’ampoule. Elle sera, par exemple, moins grande dans les ampoules DEL en verre dépoli, sans diodes apparentes, que dans les spots dont les diodes sont visibles.

Nuisance pour le sommeil…
La lumière bleue agit comme celle d’un soleil matinal et empêche la production de mélatonine, une hormone responsable de la régulation de l’horloge biologique. Puisque le cerveau l’interprète comme un signe d’éveil, le fait d’y être exposé en soirée retarde l’endormissement.

Résultat: le sommeil est plus court et moins réparateur. Et un mauvais sommeil entraîne de la fatigue, des troubles de concentration et de mémoire ainsi qu’une augmentation du risque d’obésité, de maladies métaboliques et de dépression.

… et la santé des yeux
Selon les recherches, l’exposition à la lumière bleue entraîne un inconfort et une fatigue visuelle, ainsi qu’une impression de sécheresse oculaire qui peut provoquer des maux de tête. La performance visuelle est aussi affectée puisque la lumière bleue crée un éblouissement qui empêche de bien voir les détails et les contrastes; on peut réduire cet inconfort de moitié en portant des lunettes spécialement conçues pour la bloquer.

Comment se protéger?
Pour Johanne Roby, coordonnatrice du congrès et membre du groupe de recherche sur la pollution lumineuse du Cégep de Sherbrooke, il faut changer nos comportements avant que la pollution lumineuse devienne un problème de santé publique sérieux.

Les pistes de solution avancées par les congressistes incluent notamment un éclairage des lieux publics de faible intensité avec des lumières jaunes, plutôt que des lumières blanches comme c’est le cas en ce moment. Des conseils que vous pouvez appliquer à la maison en réduisant l’intensité de vos lumières et en les allumant uniquement lorsque c’est nécessaire.

L’équipe de Johanne Roby développe présentement une échelle de dangerosité comparable à celle utilisée pour les indices UV. Cet outil pourrait être assorti d’un pictogramme qui serait apposé sur les produits d’éclairage. L’objectif: informer les consommateurs sur le type d’ampoule qu’ils sont en train d’acheter et son impact sur leur santé. Une façon aussi de les aider à distinguer les lumières blanches, qui contiennent une grande part de lumière bleue, des autres qui en ont peu.

Conseils simples pour réduire l’exposition à la lumière bleue

  • Fermer votre ordinateur ou votre tablette 2 ou 3 heures avant d’aller au lit
  • Réduire la luminosité de l’écran d’ordinateur, de la tablette ou du cellulaire
  • Diminuer votre temps d’exposition aux appareils électroniques
  • Opter pour des ampoules qui dégagent une lumière jaune (plutôt que blanche) dans votre chambre
  • Vous tenir à au moins un avant-bras de distance d’une source lumineuse lorsque la surface de celle-ci est similaire à celle d’une feuille de papier standard (davantage si la source est plus grande)
  • Porter des verres protecteurs quand votre exposition est longue et fréquente
  • Éviter la lumière bleue dans les objets destinés aux enfants, comme les veilleuses
  • Installer dans votre chambre des rideaux opaques qui bloquent les lumières de rue
Lire l'article
Compostables et biodégradables : un casse-tête pour les consommateurs

Les produits dits compostables, biodégradables ou réutilisables semblaient la solution de remplacement pour les plastiques, mais un rapport coproduit par Éco Entreprises Québec (ÉEQ) et la firme d’experts-conseils Solinov constate que, trop souvent, ces appellations ne remplissent pas leurs promesses et rendent complexe le tri des matières recyclables et compostables.

Lire l'article
Impôts 2020 : Québec accorde un délai, mais pas Ottawa

Revenu Québec vous accorde un mois de plus pour produire sans pénalité votre déclaration de revenus pour 2020. Une clémence qui n’a pas d’écho à l’Agence du revenu du Canada (ARC), qui imposera des pénalités pour les déclarations de revenus livrées après le 30 avril 2021.

Lire l'article
Comment limiter l’usage de vos données Facebook

Ce n’est plus un secret pour personne, les données personnelles sont une denrée recherchée. Les Facebook et Google de ce monde en ont fait leur empire. Pour eux, l’équation est simple : plus ils en savent sur vous, mieux c’est. Comment vous protéger? La réponse est double: limiter l’information partagée et limiter l’accès à cette information.

Lire l'article
Sans fil : le CRTC favorise la concurrence dans certaines régions

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) autorise certains fournisseurs régionaux à accéder aux réseaux sans fil mobiles de Bell Mobilité, Rogers, Telus et SaskTel afin d’offrir plus de choix et de meilleurs prix aux consommateurs.