Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Important rappel de jeux magnétiques antistress

Par Catherine Crépeau
Important rappel de jeux magnetiques antistress

Santé Canada procède au rappel de plusieurs marques de jeux aimantés et casse-tête magnétiques pour adultes en raison du danger important pour les enfants.

Le ministère fédéral demande aux commerçants de retirer du marché 28 ensembles d’aimants de fantaisie pour adultes. Composés de centaines de petits éléments magnétiques, comme des billes, ces produits se présentent sous forme de casse-tête, de jeux de sculpture, d’accessoires de bureau ou de relaxation. Ils sont désormais interdits de fabrication, d’importation et de vente au Canada.

Consultez la liste des jeux rappelés.

Selon Santé Canada, les aimants qu’on retrouve dans ces ensembles représentent un danger important pour les enfants en raison de leur petite taille (de 5 à 6 millimètres de diamètre). Outre le risque d’étouffement, les aimants peuvent provoquer des complications intestinales chez les enfants s’ils en avalent plusieurs. En effet, les aimants s’attirent lorsqu’ils sont dans le système digestif, provoquant un blocage des intestins ou des déchirements de la paroi intestinale. Ces problèmes intestinaux peuvent être graves et nécessiter une opération d’urgence; ils peuvent même être mortels.

Deux incidents graves

Plusieurs incidents reliés à ces jeux aimantés pour adultes, incluant deux cas graves d’enfants ayant avalé des billes magnétiques, ont été rapportés à Santé Canada au cours des dernières années, ce qui explique la décision du ministère de les retirer du marché. Entre 1993 et 2003, 93 cas d’ingestion et trois cas d’inhalation d’aimants de toutes sortes par des enfants de moins de 14 ans ont été enregistrés au pays.

Quelques précautions à prendre

  • Conservez les ensembles d’aimants hors de la portée des enfants;
  • Jetez les jouets dont les aimants sont mal fixés;
  • Expliquez aux enfants qu’il ne faut jamais mettre des aimants dans sa bouche ou son nez, et ce, même s’ils sont grands;
  • Suivez les recommandations, avertissements et instructions d’assemblage qui accompagnent ces produits;
  • Si, malgré tout, votre enfant a avalé un ou plusieurs jouets magnétiques, consultez un médecin rapidement;
  • Si vous voulez vous départir de vos ensembles d’aimants, déposez-les à l’écocentre de votre municipalité. Puisqu’ils sont faits de terres rares, ils peuvent parfois être recyclés;
  • Déclarez tout incident à Santé Canada au 1 866 662-0666 ou à [email protected] (veuillez mentionner la province dans laquelle vous habitez).

Rappels de jouets aimantés pour enfants

Depuis 2006, Santé Canada a émis de nombreux avis et rappels concernant les dangers liés à l’ingestion d’aimants par les enfants. Pourtant, on en trouve encore dans des jeux de construction, des ensembles scientifiques, des lettres ou chiffres magnétiques, des jeux de société, et même des jouets en peluche. Voici quelques exemples de jouets rappelés au cours des dernières années:

Image: exemple de jeux magnétiques visés par le rappel. Photo: CPSC

Lire l'article
La RBQ veut mieux protéger les Québécois : trop peu trop tard ?

Avec les nombreuses histoires d’horreur liées à la construction et à la rénovation et les critiques de la vérificatrice générale du Québec envers la Régie du bâtiment (RBQ), vous êtes en droit d’être méfiant si vous vous apprêtez à acheter une maison neuve ou à faire des travaux. Et ce, malgré les promesses de l’organisme d’améliorer sa gestion des licences d’entrepreneurs et le soutien aux propriétaires.

Lire l'article
Construction : doit-on imposer des inspections de chantier ?

Imposer la surveillance de tous les chantiers de construction et de rénovation est-elle la réponse aux histoires d’horreur qui laissent les propriétaires devant des travaux mal exécutés, des maisons inachevées ou des entrepreneurs en faillite ? Pour plusieurs, la réponse est oui. Et il faudrait agir dès maintenant.

Lire l'article
Les garages manquent de main d’œuvre et de pneus d’hiver

Si vous n’avez pas encore pris rendez-vous pour chausser votre véhicule de ses pneus d’hiver en prévision de la date limite du 1er décembre, faites vite : les garages manquent d’installateurs et les stocks de pneus sont en baisse.

Lire l'article
Québec se prépare pour la saison de la grippe

Le virus de l’influenza a été très peu présent au Québec en 2020. Est-ce que ce sera encore le cas cette année ? Les autorités de santé publique demeurent à l’affût et préparent la campagne de vaccination annuelle pour le 1er novembre.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

Il n'y a pas de commentaires, soyez le premier à commenter.