Votre navigateur n'est plus à jour et il se peut que notre site ne s'affiche pas correctement sur celui-ci.

Pour une meilleure expérience web, nous vous invitons à mettre à jour votre navigateur.

Guerre aux guêpes ? Gare à vous !

Par Jean-François Gazaille
guepe-2

Chaque été, en juillet et en août, c’est la même chose : pas moyen de savourer une part de melon au soleil sans que cela n’attire deux ou trois guêpes. Et cette saison, on dirait que c’est pire... Que faire ?

« Quand on a du temps très chaud, comme c’est le cas cet été, les ouvrières partent davantage à la quête de nourriture pour les larves, mais aussi d’eau pour elles-mêmes et la colonie », explique Étienne Normandin, coordonnateur de la Collection entomologique Ouellet-Robert à l’Université de Montréal.

Le printemps clément a favorisé le métabolisme de plusieurs insectes, dont les guêpes sociales. Au pic de leur activité, soit en juillet et en août, leurs nids sont énormes. Ils peuvent abriter des centaines, voire des milliers d’individus. Ça fait pas mal de bouches à nourrir…

« Quand les étés sont pluvieux, il y a plus d’insectes dans l’environnement, si bien que la présence des guêpes se dilue, poursuit M. Normandin. On pense en voir moins, mais il y en a autant que d’habitude. » Et elles ne sont pas plus agressives. Plus insistantes, peut-être. « On ne pourrait parler d’une agressivité accrue que s’il y avait davantage de cas de piqûres. »

Au Québec, les guêpes à papier – celles dont les nids sont faits de fibres de bois mâchées –, de leur vrai nom Polistinae (guêpes à taches blanches) et Vespinae (les guêpes jaunes), s’avèrent les plus « achalantes ».

En août, les larves achèvent leur développement et ont besoin de protéines et de glucides. Les effluves de fermentation qu’exhale votre verre de vin attirent les ouvrières tout autant que les composés volatils alcooliques émanant des fruits mûrs dans les vergers. « Et, si elles ont la chance de prendre une petite bouchée de votre steak, les guêpes ne vont pas s’en priver ! », illustre Étienne Normandin.

Gare à leur humeur

Or, chasser violemment une guêpe du revers de la main pourrait la mettre de mauvaise humeur ! Et elle peut piquer plus d’une fois puisqu’elle ne laisse pas son dard dans la peau de sa victime. La piqûre est douloureuse, mais un peu de glace suffit généralement à ralentir l’inflammation, affirme l’entomologiste qui a maintes fois vécu l’expérience…

Certaines personnes sont sérieusement allergiques au venin des guêpes et des abeilles – parfois à leur insu. L’injection rapide d’épinéphrine permet de prévenir un choc anaphylactique grave. Les décès sont cependant rares : moins de cinq par année en moyenne depuis 20 ans au Canada et une soixantaine par année aux États-Unis.

Prévenir le pire

Fin mai, début juin, les guêpiers sont minuscules. Ils n’abritent d’ordinaire qu’une reine et moins de cinq ouvrières. C’est le meilleur moment pour les détruire. S’il s’agit d’un nid aérien – souvent fixé sous une corniche –, un exterminateur, dûment vêtu d’un équipement de protection, saura le décrocher à l’aide d’un long bâton.

Cette solution comporte plus de risques lorsque le diamètre du nid excède les 10 cm, car il peut alors abriter des centaines d’individus. Mieux vaut attendre octobre ; la reine et ses sujets auront alors déserté leur palais d’été.

Certaines colonies construisent leurs nids dans le sol. « Ce sont les nids les plus dangereux, parce que l’ouverture est souvent cachée. » Enfumer ou inonder un guêpier souterrain peut s’avérer efficace, mais il s’écoule des heures, voire des jours avant que toutes les guêpes ne se soient poussées. « Le mieux, dans ce cas, c’est un insecticide », indique M. Normandin.

Enfin, s’il y a une solution à repousser, c’est l’installation d’un faux nid comme on en trouve dans le commerce et dont aucune étude n’a confirmé l’efficacité. Le principe de ce leurre ? Les guêpes sociales habitent un territoire bien défini, de sorte qu’elles éviteront de voler dans le périmètre d’un guêpier étranger.

Or, dit Étienne Normandin, si les guêpes du voisinage remarquent qu’aucune ouvrière ne surveille votre nid en plastique, elles en déduiront que votre propriété est disponible. « L’industrie capitalise sur l’ignorance et la peur des consommateurs. C’est un leurre commercial. Dans les deux sens du terme ! », assure l’entomologiste.

Contrôler les nids aériens et souterrains

• Examiner les corniches au printemps.

• Noter les mouvements des guêpes au sol.

• Faire appel à un exterminateur.

Éloigner les guêpes

• Cacher les aliments et les boissons avec les mains ou une serviette. La guêpe s’épuise à faire du surplace pour observer le contenu de votre assiette.

• Perturber l’odorat des guêpes. La fumée épaisse d’un feu de feuilles de sauge, par exemple, donne de bons résultats, mais pas la fumée délicate d’une bougie.

Traiter une piqûre

• Appliquer de la glace.

• Appliquer des compresses de bicarbonate de soude.

• Injecter de l’épinéphrine.

>> À lire aussi : Comment choisir un anti-moustiques et Jardiniers urbains : apprendre à cohabiter avec la faune sauvage

Lire l'article
Dépistage de la COVID-19 : test moléculaire ou test antigénique ?

Si vous ressentez des symptômes de la COVID-19 ou si vous avez côtoyé une personne atteinte de la maladie, vous pouvez choisir entre deux types de test de dépistage : moléculaire ou antigénique. Le taux d’efficacité diffère de l’un à l’autre, tout comme le délai avant d’obtenir les résultats. Voici ce que vous devez savoir.

Lire l'article
Les arbres urbains souffrent aussi des changements climatiques

Les changements climatiques font la vie dure aux arbres qui se trouvent en milieu urbain, à un point tel que certains ont commencé à perdre leurs feuilles dès la fin de l’été.

Lire l'article
Ce qu’il faut savoir sur les nouveaux iPhone, iPad et Apple Watch

iPhone 13 avec une plus grande autonomie et de meilleures caméras, iPad mini doté d’un nouveau design, Apple Watch Series 7 avec un plus grand écran : si aucun des appareils dévoilés le 14 septembre par Apple ne change la donne, plusieurs améliorations pourraient être appréciées par les amateurs de la marque à la pomme.

Lire l'article
Partis fédéraux : achetez maintenant… payez plus tard ?

La campagne électorale fédérale a donné lieu jusqu’ici à des débats musclés et à quelques controverses, parfois au détriment de bonnes idées susceptibles d’affecter directement votre pouvoir d’achat et vos choix de consommation. Voyons quelques-unes de ces promesses vaguement évoquées ou sagement assoupies dans les programmes politiques.

  Ajouter un commentaire

L'envoi de commentaires est un privilège réservé à nos abonnés.

  • Par JEAN BOISSONNEAULT
    01 Septembre 2021

    Est-ce qu’une colonie revient dans le même nid l’année suivante où elle en construit un nouveau chaque année?

    journalist
    Par CéLINE MONTPETIT de Protégez-Vous
    15 Septembre 2021

    Bonjour Monsieur Boissonneault,
    Merci de nous avoir écrit. Les guêpes doivent rebâtir leur colonie chaque année. Au printemps, une jeune reine, qui a hiverné dans le sol ou sous l’écorce d’un arbre, va construire un nid pour pondre ses œufs et fonder une nouvelle colonie.

  • Par YVON MASSICOTTE
    31 Août 2021

    Ce matin, en déjeunant sur mon patio dmas ma cour, il y avait des dizaines de guêpes affamées. J'ai répandu un peu de confiture aux framboises mêlée d'eau dans une soucoupe que j'ai mise sur la pelouse. Les guêpes, au début, ont virevolté autour de mon nez et des yeux; ça ne me dérangeait pas du tout; même une ou deux se sont posées sur mon front. Au bout d'une dizaine de minutes, elles ont décoivert la soucoupe et s'y sont précipitées. Jamais une guêpe ne m'a piqué.